erreurs lycée

7 erreurs qui ruinent ton Lycée !

On nous demande souvent quelles sont les erreurs à ne pas commettre pour réussir son Lycée…avant de nous demander une potion magique pour « réussir », si tant est que cela veuille vraiment dire quelque chose. Tu t’en doutes, nous n’avons pas de recette toute faite, ni de formules magiques… mais nous avons tout de même repéré pour toi une série de 7 bêtises qui valent le coup d’être évitées. Voyons comment ! 😁

Ne pas travailler ou procrastiner.

C’est la classique. Beaucoup de « vieux » se figurent les adolescents comme de jeunes mous, boutonneux et mollassons, qui n’ont rien d’autre à faire que glander. Oui, c’est sympa de dormir, de geeker, de chiller devant la TV, ou de passer du temps avec ses potes à rigoler… pourtant, tu rentres maintenant dans un âge charnière où tu prépares ton avenir. Et ne rien faire serait une erreur.

Assieds-toi un instant.

C’est certainement aussi dur à lire qu’à écrire, mais tu dois vraiment savoir que personne ne t’attend. Tu vas progressivement te rendre compte qu’en dehors du cocon familial, la vie est bien plus dure et complexe qu’il n’y paraît. Il n’y a donc aucun miracle. Rien, absolument rien, ne peut arriver sans ton travail.

Le travail est la clé pour obtenir ta liberté.

Quand on sait à quel point les premières années d’une carrière sont déterminantes, tu n’as pas le temps de procrastiner : tout le travail que tu accumuleras dès ton Lycée va te servir à construire ta liberté. L’idée consiste à te garder autant de portes ouvertes que possible pour que tu puisses choisir de mener une vie qui te ressemble.

Et pour commencer, qu’on le veuille ou non, cela passe souvent par la construction d’un bon dossier (avec de bonnes notes et de bonnes appréciations) qui te permettra de choisir ce que tu veux faire une fois passé(e) par la moulinette de Parcoursup’…

Une petite précision, au passage : travailler, cela ne veut pas uniquement dire bosser pour le Lycée,(même si c’est quand même important, tu l’as compris 😉). Travailler, c’est aussi apprendre de nouvelles choses, creuser tes passions, acquérir des compétences stylées…la vie ne s’arrête pas aux cours du Lycée !

Bref, sans te spoiler, dans tous les cas, tu vas devoir travailler !

Ne pas avoir d’objectifs et ne pas se poser de questions.

Il est beaucoup plus simple d’avancer avec un cap, cela évite une erreur de parcours. Le sujet, c’est de t’aider à trouver le bon. Ce bon cap, c’est celui qui te ressemble, qui correspond à qui tu es, à tes valeurs, à tes qualités, à tes défauts, à tes aspirations (et pas forcément à celles de tes parents ou de la société)…cela suppose de se poser des questions sur ton avenir et sur ton orientation.

  • Que veux-tu faire plus tard ?
  • Qu’est-ce qui te fait rêver ?
  • Qu’est-ce qui fera que tu te lèveras tous les jours avec le sourire ?
  • Quelle vie veux-tu avoir demain ?

Ces questions ont l’air toutes simples. En réalité y trouver des réponses sincères, précises et complètes est bien plus compliqué qu’il n’y paraît. Et non, il n’est jamais trop tôt pour y répondre : ta maturité va se construire au fil de l’eau. Plus vite tu nourris cette réflexion, plus vite ton point de vue sera mature.

Prends donc le temps de te poser pour réfléchir quelques heures ce soir, demain, ou ce week-end. Munis-toi d’un papier et d’un crayon. Réponds à ces questions, et à toutes les autres qu’elles impliquent. Puis couche 3 objectifs clefs pour tes études sur ton papier. Tes objectifs peuvent être scolaires, professionnels comme personnels, il n’y a pas de bonne(s) ou de mauvaise(s) réponse(s).

Ce seront tes 3 North Stars. ✨

Elles seront là pour te motiver et donner tu sens à ton boulot.

« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles. » – Oscar Wilde

Ne pas avoir de rythme.

Bon, c’est parfait. Maintenant tu as compris pourquoi travailler, et avec un peu de chance, dès ce soir, tu sais pourquoi tu travailles. Autant ne pas s’arrêter en si bon chemin ! 😉

Avoir de belles ambitions, c’est chouette.
Mais il ne faut pas confondre vouloir et avoir.

Tous les entrepreneurs te le diront, 1% du succès réside dans l’inspiration, 99% dans la transpiration (et donc dans l’exécution). En étant au Lycée, et peu importe tes projets, il est quasi-certain que tu n’as jamais vraiment travaillé, tu as probablement besoin d’être mis selle, et pour cela, rien de mieux qu’un planning !

Rassure-toi : on ne va te faire rentrer au monastère, l’idée est plutôt de t’aider à trouver un équilibre entre travail, approfondissement de tes passions, et loisir.

Mélanger travail et détente.

Avoir un planning et une organisation structurée dès le Lycée, c’est la clef de voute qui permet de ne pas commettre la pire erreur que tu puisses faire, à savoir, mélanger boulot et loisir.

C’est simple, quand on fait ce micmac, on ne travaille pas, on ne se repose pas, et en plus de ça, à la fin de la journée, on est frustré !

Tenir son planning, c’est savoir qu’il y a un temps pour tout. C’est aussi profiter de l’instant, sans culpabiliser. Quand tu bosses, tu bosses. Quand tu apprends de nouvelles choses stylées, tu apprends. Et quand tu te détends…tu profites à fond du moment !

Réinventer la roue.

Dès qu’on vise un certain rythme, il est bien plus simple de travailler intelligemment.
Pour cela, tu as besoin d’apprendre de tes erreurs, sinon, comme Sisyphe (ça devrait te dire quelque chose si tu fais un peu de Philo), tu risques de pousser une pierre en haut d’une montagne en journée, pour la voir ensuite redescendre la nuit tombée.

Tu as tout intérêt à utiliser et à te construire « des process », des méthodes et des astuces qui t’aideront à accomplir ton boulot une bonne fois pour toutes, mais aussi à aller plus vite dans toutes les nouvelles tâches que tu devras accomplir. En plus du Lycée, ces méthodes peuvent t’être utiles pour le boulot, mais tu peux aussi très bien t’en servir pour creuser tes passions, ou même pour t’améliorer en tant que personne. Ça s’appelle du développement personnel, et c’est justement le thème de notre blog ! 😉

Enfin, prévois d’apprendre de tes erreurs : commence par faire un cahier ou un classeur d’erreur pour les répertorier, et relis-les sur une base régulière. On le martèle souvent au cours des articles, faire une erreur, faire des erreurs, c’est NOR-MAL. Ce qui ne l’est pas en revanche, c’est refaire plusieurs fois la même erreur.

« One who makes no mistakes makes nothing at all. » – Giacomo Casanova

Manquer de patience et de résilience.

Paris ne s’est pas fait en un jour. Tu ne verras pas apparaître de progrès instantanés après avoir pris tes bonnes habitudes. C’est le propre de toutes les habitudes, elles sont souvent assez faciles à prendre, mais bien plus dures à tenir ! Tu vas forcément faire des erreurs. Arme-toi de patience, et reste optimiste : tu verras tes progrès arriver petit à petit. Accroche-toi et poursuis tes efforts !

Ne pas se faire confiance.

Et donc logiquement, n’oublie pas de te faire confiance. Oui tu es jeune. Oui tu n’es peut-être qu’au Lycée. Oui tu as eu envie de rêver grand. Et tu as raison ! Tu n’es pas plus bête qu’un(e) autre, et on parie même que tu as même un sacré potentiel, car en réalité il n’y a pas d’autres barrières que celles que tu as pu construire dans ta tête. Passe à l’action !

À la fin, ce qui compte, c’est uniquement ce que tu fais. Repousse tes limites. Repousse les limites. Sois ambitieux, travaille pour devenir le meilleur dans ton domaine et aide les autres à faire de même. Tu n’as qu’une vie. You Will do it.

 

Etienne Porche

Ancien de Franklin & Commercia, élève à l'ESCP et cofondateur des Sherpas. Passé de minor à Major pendant ma prépa, trois 20/20 en ESH, je suis passionné par l'éducation et fan de méthodo. Je me bats tous les jours pour construire une éducation moderne et humaine pour tous !

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (30 votes, moyenne: 4,83 sur 5)