Comment atteindre le Flow, l’état de productivité ultime ? 🚀

Le flow ou l'état de productivité ultime

Le Flow est un état d’hyperproductivité assez magique, défini par un monsieur au nom imprononçable : le psychologue hongrois Mihaly Csikszentmihalyi. À partir de 1975, il constate dans ses recherches sur le processus créatif que des personnes passionnées peuvent oublier de manger (!), voire de dormir (!!), quand elles sont absorbées par une tâche, avec pour effet des résultats incroyables ! Cet état proche de l’extase a ensuite suscité sa curiosité : Mihaly a passé le reste de sa vie à essayer de vulgariser le Flow auprès du grand public.

Spoiler alert : le but de cet article n’est pas d’empêcher de manger ou de dormir, mais plutôt de t’aider à obtenir des phases de Flow volontaires, notamment dans ton travail, où lorsque tu réalises tes passions. Le Flow va devenir ton super pouvoir dès que tu sauras t’y plonger ! 😉

Qu’est-ce que le Flow ? 🧐

Définition du Flow

👉🏻 « Le Flow, est un état de productivité intense et éphémère, d’hyperconcentration et d’extralucidité pendant lequel on peut abattre énormément de travail. »

L’état de Flow s’appelle ainsi, car il est souvent comparé à l’immersion dans une rivière de concentration, où tu te laisserais porter par le courant sans voir le temps passer, et en abattant les tâches en cours avec une vitesse et une qualité impressionnantes.

On ne va pas se mentir, c’est quand même Mihaly qui en parle le mieux ! 😉

Il se passe quoi pendant le Flow ?

Lors des phases de Flow, le cerveau libère un cocktail d’hormones amélioratrices de performance : dopamine, sérotophine, endorphine… C’est ce cocktail détonnant qui va permettre d’exploiter des ressources inexploitées.

Les études scientifiques pointent alors une augmentation considérable de la quantité d’information assimilée, de la capacité et rapidité d’analyse, ainsi que de la motivation et de la créativité.

Forcément cette transe fascine

Le Flow est analysé par les Scientifiques comme un état de semi-transe.  C’est surtout le Nirvana pour toute personne adepte de développement personnel et de techniques de productivité !

Quand la capacité de concentration moyenne de la population ne cesse de chuter (merci les réseaux sociaux et autres notifications…), cet état tient du miracle qui pourrait te faire renouer avec l’attention ! Ce serait un peu la recette miracle contre le zapping et le travail mal fait.

Point d’autant plus notable, cette phase d’hyperproductivité peut se produire sur n’importe quel type d’activité, tant que tu es très concentré(e) et très impliqué(e) dans celle-ci. Tu peux donc être en état de Flow derrière un jeu vidéo (il semblerait que c’est un des premiers lieux de rencontre du Flow pour de nombreuses personnes), mais aussi derrière un puzzle… ou (et c’est quand même plutôt ça l’objectif) attablé(e) à ton bureau, en train de plancher sur ta dernière annale de Maths.

se plonger dans le flow

Le Flow, ça ressemble un peu à cette cascade… 🌊

La bonne nouvelle ? Tu peux te plonger dans le Flow !

Rétrospectivement, il semblerait que certaines personnalités très connues pour leurs capacités de travail phénoménales ont régulièrement eu recours à des états d’hyperproductivité : Léonard de Vinci, Michel Ange, Mozart, Napoléon Bonaparte, Otto von Bismarck, Franklin Roosevelt… ou, plus proches de nous, Barack Obama, Elon Musk et Jeff Bezos.

Forcément, ce thème intéresse de plus en plus. Avoir la possibilité d’être ultra efficace, cela permet de faire plus de choses, mais aussi d’avoir plus de temps pour soi.

Bref, tous ces sujets sont à la mode. Ils font l’objet d’une grande conférence, tous les ans dans la Silicon Valley, Le Wisdom Summit. Les grands gourous de la tech viennent y partager leurs techniques de productivité, et expliquent à leurs congénères comment travailler dans des états de « pleine conscience », dérivées du Yoga.

Si le sujet t’intéresse, on te conseille la lecture du Best-seller de Steven Kotler et Jamie Wheal, Stealing Fire, How Silicon Valley, the Navy SEALs, and Maverick Scientists Are Revolutionizing the Way We Live and Work (2017), qui parle en détail du Flow. Dans l’équipe, on l’a trouvé vraiment intéressant !

Maintenant rassure-toi, pour commencer, tu n’as pas besoin de prendre ton billet d’avion pour San Francisco ! Les études mettent clairement en évidence qu’avec un peu d’entraînement, il est possible de faciliter l’apparition de cet état d’hyperproductivité.

👉🏻 Nous allons donc te donner quelques-unes de nos techniques pour y parvenir 😉

Les Préalables au Flow 🔥

Un cadre sain pour commencer.

En préalable au Flow tu as besoin :

  1. D’un cadre de travail rangé et structuré : nous t’avons écrit un article pour ranger ton petit monde sans effort !
  2. Dune organisation clairement structurée, cela passe par un planning (1) que tu vas tenir (cherche le bon planning en fonction de ta filière, ce serait un peu lourd de mettre ici tous les liens), et une fixation efficace de tes objectifs (2).
  3. D’un sommeil de qualité, en quantité.
  4. D’une alimentation saine et équilibrée.
  5. Et de te dépenser, avec un sport qui te plaît ! (au Lycée ou si tu veux des idées et/ou dans le Supérieur)

👉🏻 Si tu respectes ces 5 facteurs, tu seras dans les conditions d’apparition idéale.

 

Dans l’instant, voici les 3 déterminants principaux de l’apparition du Flow.

  •  L’affect : Il s’enclenche en fonction de l’importance qu’on accorde à un enjeu. Il peut donc survenir dès qu’on accorde de l’importance à ce qu’on fait, et qu’on est convaincu de l’utilité de ses propres actions.
  •  La maîtrise : il faut être en confiance, frais et dispo. Cela veut dire avoir un rythme de vie sain, bien manger, ne pas être en manque de sommeil, on vient de le dire. Cela suppose d’avoir confiance en soi et de s’être entraîné pour avoir au moins un niveau de base dans la tâche en cours. Plus ton niveau sera élevé, plus il te sera facile de tomber dans le Flow. 
  •  Le focus : pour tomber dans le Flow, il faut couper les distractions pour se concentrer à 100 % sur la tâche en cours. Personne ne doit t’interrompre, tu dois être dans ta bulle.

👉🏻 Ton travail doit faire sens. Tu dois avoir fixé ton ambition, et organisé tes objectifs.

👉🏻 Tu as besoin d’un cadre de travail qui te met en confiance, et d’une routine qui favorise la concentration.

👉🏻 Le Flow s’atteint à partir d’un certain niveau intrinsèque dans un domaine particulier. (Scolairement, ce sera plus facile de l’atteindre dans tes matières fortes !)

👉🏻 Téléphone loin de toi et en mode avion quand tu travailles ! 📵

Comment plonger dans le Flow ? 🚀

Les premières fois sont souvent inattendues

Comme expliqué plus haut, il est probable que tu aies déjà rencontré des phases d’hyperproductivité sans t’en rendre compte, et pas forcément en travaillant. Aujourd’hui, les premières fois arrivent le plus souvent devant des jeux vidéos…ou pendant de la lecture.

Dans ton travail, tu réaliseras que tu as été dans une phase de Flow après coup, quand après une longue session, tu finiras par regarder ta montre pour constater que tu n’as pas vu le temps passer !

T’ouvrir les portes du Flow.

Avec l’expérience tu constateras qu’il est possible de te créer des  « portes d’entrée » dans le Flow, notamment grâce à de la musique.

👉🏻 On t’explique tout dans cet article sur le travail en musique. (C’est un MUST READ !)
On t’y donne aussi quelques morceaux que nous utilisons pour créer nos phases de flow.

«La créativité et la motivation augmentent de 400% quand on se trouve en état de flow !»
– S. Kotler

Les exceptions du Flow

Retiens que le Flow fonctionne comme une bulle (en sortir l’explose), puisqu’il est difficile d’y revenir, toute phase d’hyperconcentration est très précieuse ! Ce sont donc les seules exceptions valables pour déroger à ton planning. Nous te conseillons de rester visé(e) à ta chaise aussi longtemps que possible tant que tu restes concentré(e), quitte à dépasser sur les tâches suivantes prévues dans ta To-Do. Tu ajusteras ensuite tes heures en fonction, en compensant.

👉🏻 Par exemple : ton Flow en Maths t’a fait mordre sur des heures d’Histoire ? Pas de soucis, sur les prochaines heures de Maths, tu feras de l’Histoire pour compenser !

👉🏻 Note qu’une telle pratique n’est possible que grâce au caractère épisodique et assez exceptionnel de cette semi-transe. Sinon, tu mettrais ton planning en danger 😉

Commence dès maintenant à cultiver ton Flow : tu vas faire la diff’ ! ✌🏻

 
❤️ Cet article t'a plu ? Si oui, parle de nous à tes amis, c’est la meilleure manière de nous renvoyer l’ascenseur 💫 Et comme d'habitude, tu peux nous poser tes questions en commentaires ou directement à hello@les-sherpas.co 🥳

Etienne Porche

Ancien de Franklin & Commercia, élève à l'ESCP, j'ai cofondé Les Sherpas avec William et Daniel. Passé de minor à Major pendant ma prépa HEC (après un triple 20/20 en éco aux concours ^^), cela fait 5 ans que je construis ce que j'aurais rêvé avoir quand j'étais à ta place ! 🔥💖

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (107 votes, moyenne: 4,92 sur 5)