Comment faire une bonne introduction de Philosophie ?

Comment faire une introduction parfaite en philosophie ? 😍

L’introduction, c’est le moment décisif de toute dissertation de Philosophie. C’est d’abord ta première rencontre avec ton correcteur, c’est donc là qu’en quelques lignes tu vas lui faire bonne… ou mauvaise impression. L’intro, c’est aussi le moment ou tu vas raffiner ton sujet pour obtenir un Paradoxe clair qui va diriger toute la suite de l’argumentation que tu vas mettre en oeuvre dans ta copie. Autant te dire que tu n’as pas intérêt à te rater à l’allumage ! 😂

Le Problème avec l’introduction de Philo, c’est que tous les profs ont leurs marottes, et qu’il est difficile de s’y retrouver…

Dois-tu faire une accroche ? À quel point définir les termes du sujet ? Une problématique, c’est forcément une question ? Ça peut se finir avec un point ? C’est la même chose que le paradoxe ? Et l’annonce de plan ? Faut la faire comment ? Qu’est-ce qui est attendu au Bac ? Est-ce la même chose qu’aux concours dans le supérieur ?

Bref. Autant de questions auxquelles on va te donner une réponse dans cet article ! Pour te faire la meilleure synthèse possible, on a demandé à tous nos Sherpas en Philosophie et Culture Générale leurs avis. Au niveau de la trame, je vais partir de celle que j’utilisais en Prépa et au Lycée et qui m’a permis d’avoir 16 de moyenne en Philosophie (Culture-Générale) en Prépa. Eh oui, forcément, qui dit super introduction, dit super copie ! Ça va changer ta vie ! (ou en tous cas tes notes en Philo, et c’est déjà pas mal ! ) 😂

👉🏻 Pour t’aider, j’ai joint en bas d’article un exemple d’introduction faite en Prépa HEC où j’ai eu 16/20 ! (Quasi impossible d’avoir plus en Prépa ^^) Cela t’aidera forcément pour voir tous nos conseils à l’oeuvre : peu importe ta filière, les grandes lignes d’une bonne introduction en Philosophie (ou Culture Générale) sont toujours les mêmes ! Si tu prépares le Bac, pas besoin d’aller aussi loin, tient toi à la méthode expliquée avant. Pour la Prépa HEC, intègre ce qui est optionnel, c’est exactement ce qu’il faut faire. Enfin, si tu es dans une autre filière de Prépa, à toi d’un peu adapter !

Alors, prêt(e) à te sentir l’âme d’un Platon ou d’un Socrate ? 😉✌🏻

La phrase d’accroche ou comment hameçonner ton correcteur de Philo 🎣

Il existe trois types d’accroches pour une introduction de Philosophie :

  • Les accroches pourries : tu cites un fait d’actualité alors que t’es en Philo… #LesAngesBonjour ou alors tu parles d’une référence en mode étalage de culture, mais en fait ça n’a rien à voir. Ne tente même pas, c’est grillé à des kilomètres ! 😂
  • Les accroches inexistantes : Zéro prise de risque, mais zéro différenciation aussi. Bon c’est pas dingue, mais au moins si tes définitions sont faites comme il faut, tu ne vas pas te taper la honte avec ton correcteur. Il va juste partir avec un petit à priori négatif… 😝 Ahaha, non plus sérieusement, l’accroche n’est pas obligatoire, mais ce sera toujours mieux avec une accroche ! D’autant que ce n’est pas très difficile à faire une fois qu’on t’a expliqué comment ! (On y arrive ^^)
  • Les bonnes accroches des familles : ce sont celles qui consistent en l’utilisation d’une référence culturelle exacte (Philosophique, littéraire, artistique…) poursuivie par une analyse courte et efficace qui montre au correcteur que tu as intuitivement saisi le paradoxe du sujet, et tout ça en 3-5 lignes.

👉🏻 Attention : il ne s’agit pas de mettre une citation ou une référence bidon pour faire joli. Tu dois plutôt relier ton accroche directement au sujet pour que cela fonctionne ! Idem pour l’excès inverse qui consiste à faire une accroche trop longue de 10 lignes. Je répète : 3-5 lignes pour l’accroche, pas plus. (En Prépa, tu verras dans l’exemple plus bas qu’on peut faire un peu plus long, mais c’est plus subtil)

👉🏻 Pendant l’année, rassemble un stock de citations et/ou de références utiles sur les différents thèmes de l’année et apprends-les par coeur. Le jour J, il ne te restera plus qu’à ressortir une citation ou une référence liée au thème qui tombe, et à l’analyser. Hop ! Le tour est joué !

👉🏻 Pour trouver des citations canons et faire ton marché, un seul site, Le Figaro EVENE.
Dans la recherche tape le thème considéré, par exemple « La Liberté » et collecte des citations aussi complémentaires que possible et qui te plaisent. Pour les références, ça se fait au fil de l’eau : tes professeurs t’en lâcheront sûrement des pratiques dans des corrigés, tu pourras aussi en trouver grâce à tes lectures. À toi de faire preuve d’imagination !

Honnêtement, pas besoin d’apprendre 70 citations ou références pour tes accroches. 

  • Au Bac, assure-toi d’avoir tous les chapitres parfaitement couverts avec au moins 4-5 citations par grand thème. À nouveau, vise la complémentarité entre tes citations pour qu’elles forment un tout utilisable en toutes circonstances.
  • Adopte cette même logique si tu as un programme avec beaucoup de chapitres.
  • Si tu as un concours avec un thème pour l’année comme en Prépa HEC, un stock d’une dizaine d’accroches types fait largement le travail. J’utilisais les 3 même accroches sur 70% des sujets de mon thème de concours et je m’en suis très bien tiré !

Si tu fais les choses bien, tu feras bonne impression auprès de ton correcteur, tu le mets dans de bonnes dispositions, et ce ne sera que de bon augure pour la suite de ta copie ! 🥳

👉🏻 Les citations c’est le grand classique. Une référence littéraire ou philosophique liée au sujet et analysée avec précision est encore plus élégante et donc différenciante. (cf ma copie plus bas). 

✅ Tu as peur de ne pas retenir tes accroches ? Apprends les grâce à Anki, comme expliqué dans notre article sur comment apprendre par coeur ! 💖

On espère que tu vas réussir à ferrer ton correcteur ! 😂

L’indispensable définition des termes du sujet 🚨

Bon, tu viens de faire une bonne accroche. À priori, le correcteur te trouve plutôt sympa et (relativement) érudit grâce à tes citations ou références apprises avec précaution…

👉🏻 C’est le moment de montrer tout ton sérieux et ta compréhension du sujet grâce à une définition des termes du sujet aux petits oignons ! 

  • À ne pas faire : Ne pas définir, mal définir, définir de manière imprécise, oublier des termes, juxtaposer les définitions sans les lier les unes avec les autres. Faire un truc lourd, juxtaposé, artificiel.
  • À faire : Ta définition des termes du sujet doit être progressive et intégrée au sein de ta dérive vers le paradoxe. Définis les termes d’abord un à un, puis ensemble, en glissant progressivement vers ton paradoxe. On t’explique ça juste en dessous.

👉🏻 Bref. Définir les termes du sujet est INDISPENSABLE. Définir les termes de ton sujet c’est bien. Mais si tu le fais de manière scolaire (La liberté c’est …, l’individu c’est…), ton introduction ne ressemblera à rien ! Pour que cela soit bien fait, tu dois dériver vers le paradoxe…

⏩ BESOIN D’AIDE EN PHILO ? ON PROPOSE AUSSI DES COURS PARTICULIERS AU TOP !

 

La dérive vers le paradoxe… ⛵️

👉🏻 Chaque définition choisie doit être détaillée et mise en relation avec un pan du sujet. Tu dois progressivement enchaîner les définitions en définissant chaque terme et en faisant varier leurs sens. Pense aussi à analyser les termes du sujet indépendamment, puis ensemble.

👉🏻 En définissant correctement, les problèmes principaux du sujet, ses paradoxes, vont apparaitre progressivement. C’est ce qu’on appelle la dérive vers le paradoxe. Comme un voilier qui se laisserait porter par le vent, tu te laisses porter par tes définitions, les différents sens que tu as trouvés, pour finalement mettre en évidence des problèmes que tu vas tâcher de résoudre dans la suite de ta copie. Ces problèmes, tu vas les trouver au brouillon, pendant que tu analyses le sujet. Une fois notés, tu pourras penser à les utiliser dans ton introduction quand ce sera opportun.

👉🏻 Cette partie est le coeur de ton intro : en associant définitions puis raffinage du problème, cela prend environ 1 page après ton accroche.

Pour arriver à ton paradoxe, tu as besoin de dériver comme un voilier ! Attention, parfois ça secoue ! 🌊

…comment faire une bonne problématique / trouver un bon paradoxe ? 🔎

Tu vas finalement arriver au(x) Paradoxe(s) du sujet, ou à la Problématique. C’est pareil.

C’est l’aboutissement de ton travail de définitions, en fait, ce sont les dernières questions que tu vas te poser après avoir retourné le sujet dans tous les sens !

👉🏻 Fini le corps de ton intro avec une à plusieurs questions (dans ce cas, va de la plus large à la plus précise) qui lient les problèmes que tu as fini par soulever pendant ta phase de définition des termes du sujet.

👉🏻 Cette ou ces questions sont de préférence au style direct : L’essentiel c’est que ta dernière question soit avec un ?

(Regarde ce que j’ai fait dans ma copie exemple plus bas). 

Pour finir par l’indispensable annonce du plan 🎯

Le correcteur doit directement comprendre ce que tu vas essayer de démontrer dans chaque partie, mais tu dois tout de même rester à un niveau de teasing. Tu ne peux pas tout dire dans ton accroche !

L’annonce de plan doit être composée de 3 grandes Phrases qui s’enchaînent : en Philo, on est en plein dans la tradition Française de la démarche d’analyse synthèse.

Il s’agit d’aller du plus simple au plus compliqué, pour que ton plan avance :

 

P1 (Doxa) ➡️ P2 (Dépassement de la Doxa) ➡️ P3 Synthèse. 

 

P1 – La Doxa : c’est ce que va directement penser Monsieur tout le monde sur le paradoxe. C’est du bon sens. C’est l’opinion commune. Elle comporte souvent une part de vérité, mais elle est forcément insuffisante, un peu réductrice.

P2 – D’où le dépassement de la Doxa : On va montrer que les choses sont plus nuancées, plus complexes. La copie avance.

P3 – Synthèse : Tu formules une réponse à ton ou tes Paradoxes soulevés en Intro. Et tu apportes une dernière couche de nuance.

👉🏻 ATTENTION : Ne va jamais te contredire entre tes parties dans une copie. Tu ne peux pas faire P1 (Blanc), P2 (Noir). Le correcteur va se dire que tu ne comprends rien ! Il faut plutôt faire P1 (Gris foncé qui est vrai), P2 (Gris clair qui est aussi vrai, mais qui complète et va plus loin que le Gris foncé), P3 (Synthèse : tu passes à la couleur, mais les nuances de gris existent aussi, tu vas juste encore plus loin) !

👉🏻 Les plans en 2 parties ne marchent pas en Philosophie. Ils t’incitent forcément à faire un Oui / Non, un Non / Oui, , un Oui / Mais ou un Non / Mais. En utilisant ces schémas, tu ne peux pas faire avancer ton argumentation, les parties sont juxtaposées, ça ne fonctionne pas. Un plan en 3 parties permet en revanche de te faire avancer, c’est ce que tu dois faire.

👉🏻 Au cas où ce ne serait pas assez clair, oui, tu dois répondre clairement à la Problématique / au Paradoxe avec ta Partie 3.

👉🏻 Pour ton annonce de Plan : évite les trop scolaires « Premièrement, deuxièmement, etc.. » Ou les « Dans un premier temps nous d’abord que…. » C’est atrocement scolaire ! Préfère l’utilisation de mots de liaisons (cf. l’exemple en dessous). Tu peux éventuellement mettre (I), (II) et (III) à la fin de chacune de tes phrases. 

Exemple d’une bonne introduction 💖

Pour Résumer, voici les 4 étapes d’une bonne intro de Philo :

  • L’accroche avec soit une citation (niveau Bac : 4-5 lignes), soit un exemple Philosophique ou Littéraire analysée qui sert ensuite à enchaîner vers les définitions (Supérieur 6-8 lignes bien faites).
  • La Phase de définition des termes du sujet. Tu commences par définir les termes, grâce à ces définitions, tu soulèves des problèmes, tu les interroges, tu dérives… (1 page environ)
  • … Pour finir à ton paradoxe / ta problématique. (3-5 lignes en fonction du nombre de questions)
  • Tu finis par une annonce de plan claire ! (4 à 7 lignes environ)

Voici un exemple d’introduction qui a très bien marché pour moi avec un 16/20 en Prépa ! Si tu fais un truc qui ressemble au Bac autant dire que tu auras une très bonne note 😂, et en Prépa c’est vraiment ce qu’il faut faire ! 😉👇🏻

NB : Il s’agit d’une intro de Culture Générale, une matière qui mêle Philosophie et Littérature. Si tu es uniquement en Philo, préfère un exemple Philosophique pour ouvrir. Mais au niveau Bac, un exemple littéraire fait quand même l’affaire, le niveau d’exigence n’est pas le même, et la Philo du Lycée ressemble à la Culture Générale de Prépa HEC.

Début d'Introduction de Philosophie

Remarques sur cette première Page d’Intro :

  • Mon accroche standard : vu que j’étais en Prépa avec un programme sur l’année (L’Espace en 2014), Le Joueur d’Échec de Zweig faisait partie de mon petit stock d’accroche qui marchait très bien. Je l’utilisais très régulièrement en début de copie. À chaque fois, j’adaptais les détails que j’utilisais au sujet. Note qu’avec ces détails je montre au correcteur que je connais vraiment l’oeuvre. (En réalité tu peux n’avoir lu que les pages concernées… #TechniquedeSioux 😝)
  • Bon, c’est vrai que j’étais même au niveau du dessus, qui n’est pas attendu pour le Bac (et qui est attendu seulement pour les bons élèves en Prépa) : je glissais avec fluidité de mon accroche à la définition des termes du sujet, en développant considérablement l’exemple de mon accroche. Pour le Bac, tu peux largement te limiter à une citation ce sera déjà très bien. En revanche, en Prépa, essaye pour voir ce que ça donne !
  • Remarque comment je définis sur le moment les termes en les liant toujours directement au sujet. Les défilions ne sont pas amenées de manière lourde ou pataude. Elles viennent naturellement. 
⏩ BESOIN D’AIDE EN PHILO ? ON PROPOSE AUSSI DES COURS PARTICULIERS AU TOP !

Introduction de Philo deuxième partie

Remarques sur la seconde page d’introduction :

  • La petite phrase « on peut en arriver à se demander », fonctionne très bien pour amener la première question qui tiendra lieu de paradoxe.
  • La problématique est volontairement large pour permettre un traitement de tous les aspects du sujet et aussi évoquer des questions un peu plus secondaires. Forcément, tu dois avoir la matière pour ça. Au Bac, n’hésite pas à faire plus précis pour mieux cadrer ton sujet et éviter un H.S.
  • Note que la P3 donne des éléments de réponse clairs au sujet. 

Voilà ce que ton correcteur va penser si tu suis nos conseils ! 😉

Conclusion ✌🏻

Voilà, tu as tout ce qu’il faut pour faire une superbe intro en Philo ou en Culture Générale ! 😊

  • À nouveau, si tu es au Lycée, n’hésite pas à faire un peu plus léger que ce qui est montré. Tu as moins de métier, c’est normal que l’exercice ne soit pas encore hyper naturel.
  • Dans tous les cas, Pioche dans les conseils, avance pas à pas, et fais des essais pour arriver à quelque chose qui fonctionne pour toi : c’est l’essentiel.

Si tu suis cette méthode, tu vas forcément faire de beaux progrès ! Ça a marché pour nous, ça va marcher pour toi ! 💖

Tu veux une Méthode complète pour la Dissertation ?
✅ Si tu es en Terminale, n’oublie pas de lire l’article sur la Méthode de la Dissertation de Philo 🥳
✅ Et si tu es en Prépa HEC, jette un oeil à la Méthode de la Dissertation de Culture Générale 💃🏻
 
💖 Cet article t'a plu ? Alors parle de nous à tes amis, c’est la meilleure manière de nous renvoyer l’ascenseur 💫 Et comme d'habitude, tu peux nous poser tes questions en commentaires ou directement à hello@les-sherpas.co 🥳

Etienne Porche

Ancien de Franklin & Commercia, élève à l'ESCP et cofondateur des Sherpas. Passé de minor à Major pendant ma prépa, trois 20/20 en ESH, je suis passionné par l'éducation et fan de méthodo et développement personnel. Je me bats tous les jours pour construire une éducation moderne et humaine pour tous ! 🔥💖

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (65 votes, moyenne: 4,94 sur 5)