stress

Comment gérer ton stress le jour J ?

Que ce soit pendant les nombreux devoirs sur table au Lycée, ou à l’approche des concours blancs ou des concours en prépa, ta vie d’étudiant(e) est ponctuée de pics de stress liés aux examens. Nous allons t’expliquer comment bien te préparer.
 
 

Cadre ton stresse grâce au contexte.

1. La logistique

Afin de réviser tes différentes épreuves correctement, tu dois être dans un cadre calme, confortable et où tu sais que tu seras efficace. Cela peut-être ta chambre, la cuisine, ou tout autre endroit dans lequel tu as l’habitude de travailler.

Pour t’éviter tout stress inutile, cet endroit doit être encore plus rangé que d’habitude pour que tu sois dans une atmosphère propice à la concentration qui te rendra imperturbable. Si tu préfères travailler en silence, n’oublie pas les boules quies, que tu remettras aussi pendant les épreuves ! 

Prépare tout le matériel dont tu as besoin pour réviser afin que tu n’aies pas de bazar sur ton bureau et que tu saches instantanément où se situe chaque chose. Essaie de reproduire le cadre que tu auras en épreuve afin de te familiariser avec cet environnement. Prépare tes affaires à l’avance le soir avant l’épreuve pour éviter toute montée de stress en cas d’oubli le jour J.

2. Le mental.

Pour pouvoir réviser correctement, tu devras te forger un mental d’acier et ne pas douter de toi. Ne te mets pas de pression inutile, c’est le meilleur moyen d’être en panne sèche devant ta copie. Relativise toujours, chaque épreuve est un relevé de vitesse à un moment donné. C’est à toi d’en tirer le meilleur parti pour ensuite continuer à progresser : si tu as fait en amont tout ce qui était en ton pouvoir pour te préparer, tu peux t’autoriser à être serein(e).

3. Créé-toi une routine de DS.

Comme dit plus haut, commence par avoir un rituel pré-DS en préparant tes affaires en amont.

Dresse une check-list personnelle à regarder avant chaque devoir pour te rassurer. Cette check-list peut être adaptée à chaque matière. Il te suffira de la suivre en épreuve pour être sur des rails et pour te faire plus facilement confiance. Tu pourras alors te dire « c’est bon ! J’ai tout en main pour réussir ».

Nous conseillons d’y intégrer les choses suivantes : 
• Les étapes méthodologiques quand tu abordes chaque épreuve, pour t’assurer de bien savoir quel déroulé tu dois suivre pendant l’épreuve.
• Les attitudes que tu dois avoir ou éviter pendant l’épreuve.
• Les chapitres ou notions que tu dois connaître absolument pour ce devoir (cela change donc à chaque fois).
• Et à nouveau, ton matériel, pour ne pas t’imposer un stress supplémentaire car tu as oublié ton Blanco par exemple.


La gestion du temps, ou la clef de la maîtrise du stress.

1. Pour les révisions.

Concernant le temps de révision, n’investis jamais plus que 2,5 fois en temps de révision la durée de l’épreuve. . Tu peux chronométrer tes révisions en te posant des objectifs par sous parties (comme « avoir vu telle sous partie du cours en 30 minutes »).

Nous te conseillons d’étaler ce temps de révision sur plusieurs jours afin de ne pas tout ingurgiter d’un coup ! Normalement si tu as suivi notre méthode de fichage et d’apprentissage, tu ne devrais pas avoir besoin de beaucoup de temps pour revoir le nécessaire. N’oublie pas que ce sont bien des REVISIONS. Tu es censé avoir déjà tout appris, les fiches ne sont là que pour te faire réviser. 

Garde également toujours en tête que tu dois avoir fini de réviser au moins 24h avant l’épreuve.
Si ton épreuve est le vendredi matin tu dois donc avoir fini de réviser le mercredi soir. Le but est simplement que tu aies le temps de sauvegarder les informations que tu as apprises sur la durée. Si tu apprends tout en bloc, tu déséquilibreras ton planning et tu ne te souviendras plus de la moitié de ce que tu as appris par la suite.

2. Pendant le devoir.

Pendant chaque épreuve, il est important que tu suives un timing précis des étapes, afin de savoir si tu es dans les temps ou non. Nous te conseillons de faire tes propres timing car chacun a ses petites habitudes. Pour faire un timing c’est simple, tu notes les étapes méthodologiques (par exemple : étude des termes du sujet, plan détaillé, écrire l’introduction, rédaction etc.), puis tu leur assignes un temps donné, en te basant sur tes anciens contrôles et ta manière de procéder. Au fil de tes contrôles, tu pourras affiner ce timing pour être prêt comme jamais le jour de ton épreuve finale.

Etienne Porche

Ancien de Franklin & Commercia, élève à l'ESCP et cofondateur des Sherpas. Passé de minor à Major pendant ma prépa, trois 20/20 en ESH, je suis passionné par l'éducation et fan de méthodo. Je me bats tous les jours pour construire une éducation moderne et humaine pour tous !

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)