La conquête de l’espace de 1950 à nos jours 🚀

conquête de l'espace

Avant de s’intéresser à la conquête spatiale, les hommes se sont d’abord penchés sur la découverte de la Terre. Lorsque tous les territoires ont été connus, ils ont alors été captivés par ce qu’il y avait au-dessus de leur tête : l’espace 🎆.
Même si la conquête de l’espace n’a réellement débuté qu’à partir des années 1950, quelques génies avaient déjà réalisé des prouesses bien avant ; on pense notamment à Newton avec son invention du télescope en 1672 🔭 et le lancement du premier missile balistique, le V2 par Von Braun, un ingénieur allemand, en 1942.

Cependant, les enjeux géopolitiques ont débuté à la fin de la 2nde guerre mondiale, avec pour conséquence une évolution technologique mais aussi une forte concurrence entre deux grandes puissances : L’URSS (Union des Républiques Socialistes Soviétiques) et les USA (United States of America).
La deuxième moitié du 20ème siècle a été marquée par la Guerre froide opposant les deux grands concurrents (1947-1991).
Cette guerre a fait l’objet, non seulement d’une guerre militaire, mais aussi d’une guerre des étoiles. C’est alors qu’a débuté la guerre de l’espace.

Alors, prêt(e) à décoller 😉 ?

Lexique

Avant de débuter notre aventure à la conquête de l’espace, voici quelques notions-clés qui pourront t’éclairer tout au long du voyage 😜 !

Course à l’espace: ce terme désigne la compétition à laquelle se sont opposés les Etats-Unis et l’URSS dans le domaine spatial entre 1957 et 1975.

Conquête spatiale: Exploration de l’espace à l’aide de satellites, robots, fabriqués par l’Homme.

Ceinture de Van Allen: Zone de la magnétosphère terrestre contenant une grande densité de particules énergétiques.

Mondovision: Diffusion d’un programme en simultané dans le monde entier.

Roches lunaires: Morceau de sol provenant de la Lune.

Rover (“Vagabond” en français): Véhicule conçu pour explorer la surface d’une planète autre que la Terre.

Satellite artificiel: Objet créé par l’Homme, gravitant autour d’une planète.

Capsule spatiale: Engin spatial permettant d’aller dans l’espace à l’aide d’une fusée, et de retourner sur Terre.

Alunissage: Arrivée d’un engin spatial sur la surface de la Lune.

La conquête de l’espace : Les Etats-Unis face à l’URSS

À l’aube de la fin de la seconde guerre mondiale, les puissances dominantes, les USA et l’URSS, n’étaient déjà pas en accord sur la division de l’Europe.
Dès lors s’annonçait une longue période de tension bien connue : La Guerre Froide ⚔️.

Il faut que tu saches que la conquête spatiale s’est déclenchée , d’une part par l’envie d’explorer les lieux extra-terrestres, et d’autre part, de prouver la puissance des pays.
Il est nécessaire, pour explorer l’espace, de posséder de nombreuses ressources, découvrir l’espace est plus difficile que ce que l’on imagine.

Alors, l’Allemagne est divisée en deux par les grandes puissances victorieuses. La planète est ainsi confrontée à un monde bipolaire : Les Etats-Unis face à l’URSS. La guerre froide débuta en 1947 et de là naquit l’intérêt des deux pays pour l’espace 🌠.
Suite à la 2nde guerre mondiale, seules ces deux superpuissances étaient capables financièrement de s’intéresser de plus près à l’espace. Mais ce n’était pas seulement pour cela au début ; les USA et l’URSS voulaient à tout prix éviter une guerre armée, au vu des dégâts causés lors des deux guerres mondiales. Ils ont préféré se battre à distance, dans différents domaines, notamment celui de l’espace extra-atmosphérique.

C’est ainsi que les Etats-Unis et l’URSS se sont livrés à une véritable guerre des étoiles 🌟.

L’espace était une des clés de l’affirmation de la puissance, militaire, géopolitique, stratégique…
Aussi, personne n’était encore allé dans l’espace, et s’y rendre pouvait prouver la performance technologique des Etats puisqu’ils auraient la possibilité de « défier » les lois de la physique et d’affirmer leur puissance 💪.Aujourd’hui encore, on remarque son importance par les innombrables satellites qui existent (satellites en orbite et géostationnaires) .

Revenons tout de même 60 ans en arrière… L’espace était un enjeu majeur de la Guerre Froide, où les Deux Grands 👥 souhaitaient montrer leur supériorité technologique.. Et pour cela, l’année 1957 a été une année décisive pour la conquête spatiale.

Un début prometteur en faveur de l’Union soviétique

Le 4 octobre 1957, l’URSS débuta les hostilités en étant la première à mettre en orbite autour de la Terre 🌍 , le premier satellite artificiel, nommé Spoutnik : une première dans l’histoire.
Une victoire symbolique pour le pays mais aussi mondiale.
Auparavant, aucun pays n’avait été capable de réaliser cette action. Ainsi, les soviétiques prouvent leur supériorité technique et scientifique face aux USA.

Les succès s’enchaînent pour le pays qui ne s’arrête pas là puisque le mois suivant, le 3 novembre, il lance Spoutnik 2 🛰 et envoie par la même occasion à bord, la chienne Laïka 🐕. L’avancée soviétique est immense ; c’est le premier être vivant à être envoyé en dehors de l’atmosphère terrestre.
Cependant, elle ne survit pas puisqu’elle meurt 7 heures après le lancement à cause du stress.

Un réveil tardif des américains

Suite aux initiatives des soviétiques, les Etats-Unis se sentent dépassés. En effet, l’URSS grandit d’année en année, démontrant sa supériorité.
Les américains décident alors le 1er février 1958 de lancer leur premier satellite : “Explorer 1”, ce qui leur permet de découvrir la ceinture de Van Allen. Mais le lancement de leur satellite ne va pas avoir beaucoup d’impact puisque cette action avait déjà été réalisée par leur concurrent.
Les USA décident alors de se restructurer et créent la NASA (National Aeronautics and Space Administration) le 1er octobre 1958 afin de leur permettre de rattraper le retard à l’égard des soviétiques ⚡️.

Cependant, malgré les efforts des américains, l’URSS « frappe fort » en envoyant le premier homme dans l’espace le 12 avril 1961 👨‍🚀.
Cet homme est Youri Gagarine. Il effectue un vol en orbite pendant près de 2h autour de la Terre. Même si les USA tentent de répondre à chaque « attaque » (par exemple ici, ils envoient leur premier homme Alan Shepard dans l’espace), l’URSS marque sa supériorité et sa dimension de prestige ☄️ face à tous les événements.
Pour l’instant, sache que l’URSS se montre très supérieure aux USA.

Le 22 juin 1963, peu de temps après que Gagarine ait été envoyé dans l’espace, c’est au tour de Valentina Terechkova 👩‍🚀.
Elle a été la première femme à voler dans l’espace 🚀 et également à être la plus jeune cosmonaute (âgée de 26 ans lors du vol). L’URSS devance les USA par cette nouvelle prouesse.

En parallèle, le programme Apollo est créé par les Américains consistant à reconquérir le prestige du pays, à ce moment-là, perdant de la Guerre de l’espace.
Il est lancé par le président américain John Fitzgerald Kennedy, qui promet d’ici la fin de la décennie (fin 1970) d’envoyer le premier homme sur la Lune 🌓.
Alors, de nombreux programmes Apollo naissent, certains jugés inutiles… Mais, les Etats-Unis se raniment avec le programme Apollo 8 consistant à mettre un équipage en orbite autour de la Lune ce qui a permis de faire des photos de la Terre et d’être à proximité de la Lune.

Une étape réalisée avant d’arriver au Graal 🏆 !

Tournant historique : Premiers hommes sur la Lune en 1969

C’est le grand jour ! Un des plus grands exploits de l’humanité a été réalisé par les USA : celui de marcher sur la Lune 🌙.
Avant d’en arriver au 21 juillet 1969, il est important d’évoquer la période antérieure à la mission Apollo 11.

Une longue préparation

Tu n’es pas sans savoir que pour se rendre dans l’espace, la charge de travail est conséquente. Aller dans l’espace, pour se poser sur la lune, multiplie d’autant plus les difficultés. Il a fallu tant une préparation scientifique 🔬, qu’une préparation physique et intensive 🏃 pour que les astronautes soient prêts pour le grand départ.

En effet, durant des mois, les astronautes ont été soumis à de nombreux tests sportifs, psychologiques car nous ne sommes pas en mesure d’aller dans l’espace sans avoir au préalable été préparés. Quelques jours avant le départ, Neil Armstrong et ses coéquipiers ont effectué un test de démonstration de leur opération, face à la presse 🗞.
Il était indispensable pour eux de maîtriser parfaitement, au moindre détail, le déroulement de l’opération. Tout était calculé 📈, de fil en aiguille, même si par la suite nous verrons qu’il faut parfois être confronté à des situations délicates et qu’ici le sang froid et la faculté d’adaptation sont primordiaux.

Les rôles des 3 hommes sont prédéfinis avant le lancement d’Apollo 11 🚀 :
• Armstrong sera le commandant de la mission, c’est aussi lui qui sera chargé de commander le module lunaire véhicule, servant à faire débarquer les hommes sur la Lune.
• Son coéquipier Aldrin co-pilotera le module lunaire.
–> Eux deux seront les premiers hommes à marcher sur la Lune.
• Quant à Collins, il a pour objectif de piloter le module de commande. Lorsque ses coéquipiers débarqueront sur la Lune, il sera en orbite autour d’elle.

A un pas de réaliser le rêve

Après une préparation réalisée au détail près, c’est le 16 juillet 1969 que les 3 astronautes Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins s’apprêtent à décoller avec le lanceur dit “Saturn V” vers la Lune.
La NASA est donc sur le point d’accomplir le défi qu’avait lancé le président Kennedy : celui d’atterrir sur la Lune.

Nous y voici, nous y voilà ! Les Etats-Unis sont en route vers le succès 🤯, prêts à accomplir leur mission tant attendue. Le jour J, l’équipage de la mission Apollo 11 décolle précisément à 13h32 depuis le Centre spatial Kennedy en Floride (Etats-Unis).
Après quelques jours en orbite, le 19 juillet, les deux astronautes Armstrong et Aldrin débutent leur descente vers la lune dans le module lunaire.

Comme évoqué précédemment, l’improvisation est parfois au rendez-vous . En effet, lorsque les deux hommes s’approchent vivement de la Lune, ils ont remarqué qu’ils avaient dépassé de 5 km l’endroit prévu pour atterrir.
Mais ce n’était pas le seul : le lieu où ils se dirigeaient était recouvert de rochers et le terrain n’était donc pas lisse . Alors, Armstrong pilote manuellement, durant 500 mètres, le module lunaire. Après quelques péripéties, le 20 juillet à 2h34, Armstrong et son coéquipier atterrissent enfin sur la Lune, à quelques heures de réaliser l’exploit 🤞.

Un événement qui a fait le tour du monde

C’est le 21 juillet 1969 à 3h56 qu’Armstrong effectue le premier pas de l’homme sur la Lune.

Un événement qui marque le tournant de la conquête spatiale, mais aussi celui de la Guerre froide, car les USA viennent de franchir avant l’URSS la ligne d’arrivée : celui de se poser et de marcher sur la Lune.

Cette aventure prend une toute autre envergure puisqu’il est retransmis en direct en “Mondovision”, c’est-à-dire par satellite 🛰, partout dans le monde grâce à une caméra que la NASA avait développé spécialement pour cette mission.
Il s’agit là, d’un exploit technique considérable. On compte près de 600 millions de téléspectateurs, soit près de 20% de la population mondiale, qui auraient assisté en direct à l’exploit américain 🇺🇸 !

Lorsqu’on aperçoit Armstrong sortir du module lunaire, il décrit la surface de la lune comme étant “recouverte d’une fine couche de poussière ».C’est quelques minutes après qu’il prononce cette fameuse phrase que tu dois bien connaître:
That’s one small step for man, one giant leap for mankind” (c’est un petit pas pour l’homme, un bond de géant pour l’humanité)

Son camarade, Buzz Aldrin, pose son pied sur la lune à son tour 19 minutes après lui. Le 22 juillet, après avoir passé plus de 22h sur la Lune, les deux astronautes rejoignent leur camarade Collins en orbite afin d’entamer leur retour vers la Terre 🌎.
Le 24 juillet marque la fin de la mission Apollo 11 et surtout la victoire américaine contre leur concurrent soviétique 🥇.

Ainsi, la retransmission en direct de l’exploit américain a eu une portée tant scientifique, que politique et idéologique. Ils ont montré au monde entier leur superpuissance et ont accompli le pari lancé dans les années 1960.
En effet, l’objectif fixé au programme Apollo a le mérite d’avoir été amplement rempli, autant sur le plan scientifique (avec une avancée technologique considérable) que sur le plan social (des millions de personnes avaient suivi de près ou de loin, l’exploit des USA).
Ce programme a permis de comprendre et de connaître davantage la Lune 🌘, puisqu’il a permis de collecter des centaines de kg (kilogrammes) de roches lunaires.

Le programme Apollo de la NASA a été véritablement l’apogée de l’exploration de l’espace, et marqua la victoire américaine face à l’URSS sur ce plan.

Sans elle, l’homme n’aurait pas marché sur la Lune

On a souvent mis en avant ceux qui ont contribué à la conquête de l’espace, mais pas assez ceux qui ont œuvré pour.

En effet, la NASA regorgeait de nombreux scientifiques, mathématiciens qui ont participé au succès du programme, dont Margaret Hamilton, sans qui la mission Apollo 11 n’aurait pas été un exploit historique.
Elle est à l’origine du nom de sa discipline : “Software engineering » (Génie logiciel) et a créé les fondements de ce qu’est aujourd’hui l’informatique 💻.

En 1963, Margaret Hamilton intègre le laboratoire Draper du MIT (Massachusetts Institute of Technology), qui a pour but de gérer les logiciels du programme Apollo 🔬.

Elle devient donc la première femme 👩‍🚀 à rejoindre le projet et est promue par la suite responsable de l’équipe chargée du développement du logiciel qui sera installé dans le vaisseau de la mission Apollo 11.
Trois minutes avant l’alunissage, de nombreuses alarmes se déclenchent : l’ordinateur de bord est surchargé. Mais, le logiciel qu’avaient élaboré Margaret et son équipe attribuait des priorités au programme de l’ordinateur.
Ainsi, Apollo 11 a pu atterrir sur la Lune 🌘, notamment grâce au logiciel créé par Margaret qui a clairement sauvé la vie de l’équipage.

Cette femme est restée pendant longtemps dans l’ombre, ne recevant aucune distinction pour son travail.
Elle n’a été récompensée qu’en 2003 par la NASA et en 2017, elle a reçu la plus haute distinction civile des Etats-Unis : la médaille présidentielle de la liberté 🎖, remise par Barack Obama.

Margaret Hamilton est ainsi reconnue aujourd’hui pour avoir été l’une des actrices majeures de la conquête spatiale et restera gravée dans les mémoires.

La mondialisation de la conquête spatiale

Suite à l’exploit américain, il est difficile pour son concurrent de faire mieux.
Cependant, L’URSS essaie tant bien que mal de ne pas renoncer, et en 1971, elle lance sa première station spatiale habitée “Saliout-1”. Mais, sa volonté n’est pas la même que celle d’il y a quelques années.

Néanmoins, la fin de la guerre de l’espace (et seulement de l’espace puisque la Guerre Froide est toujours présente) entre les deux superpuissances laisse place à de nouveaux acteurs 🚀 ! (attention, les USA sont toujours aussi présents).

Depuis que les Etats-Unis ont marché sur la Lune, les programmes spatiaux ont été freinés : celui de l’URSS mais aussi celui des Etats-Unis. Non pas parce qu’il n’y avait plus d’argent 💸 à mettre dans ce domaine, mais parce que la plus grosse étape avait déjà été réalisée.

Les grandes puissances du XXème siècle, tels que les pays européens et même des pays de l’Asie, notamment l’Inde et la Chine font leur apparition. En effet, s’intéresser à l’espace permet aux pays d’affirmer leur puissance 💪 et est considéré comme une marque de prestige, de respect.

L’Europe et la France

D’abord dans les années 1970, l’Europe, dont la France, commencent à s’intéresser à la conquête de l’espace.
Ainsi, elle crée le 31 mai 1975 l’ESA (European Space Agency) montrant alors la volonté de l’Union européenne de devenir une puissance dans le domaine spatial 🛰.

En 1979 a lieu le premier lancement de la fusée Ariane ; en moins de 20 ans, l’Europe devient le leader des lanceurs de satellites avec Ariane.
Aujourd’hui, elle représente le 2ème budget mondial spatial 💸, après les Etats-Unis.

Intéressons nous désormais aux puissances dites émergentes.

L’Inde et la Chine

Tu as pu constater que la plupart du temps, ce sont soit les européens soit les américains qui sont sous « les feux des projecteurs » dans n’importe quel domaine.
Mais aujourd’hui, et ce déjà depuis quelques années, certains pays souhaitent s’affirmer sur la scène internationale afin de concurrencer les plus grands.

On pense notamment à l’Inde, 🇮🇳 qui dans les années 1970 a lancé son programme spatial, afin d’être indépendante et reconnue comme puissance.
En 1975, elle lance son premier satellite en orbite : Une prouesse pour le pays!
Même si elle a pu connaître des échecs, comme celui de la mission « Chandrayaan », l’Inde ne se contente pas de cela et en 2021 elle a pour projet de relancer cette mission.

Si la Chine aujourd’hui s’est affirmée dans plusieurs domaines 🇨🇳, notamment dans l’espace depuis 1992 avec le lancement de sa capsule spatiale, elle s’est longtemps faite discrète.
En effet, en 1957 elle a créé son programme spatial mais celui- ci n’a pas eu réellement un impact.

Ce n’est qu’à partir de la mort de Mao Zedong, dictateur du pays, que la Chine s’est ouverte à l’international, s’intéressant de plus près à l’espace 🌌.
Ainsi en 2003, elle lance son premier vol habité dans l’espace avec la capsule Shenzhou. Alors, face à cette victoire, le pays a continué et en 2008, le premier taïkonaute est sorti de sa capsule : une première mondiale! Récemment, en 2019, le pays a fait atterrir un module sur la face cachée de la lune ! Elle a devancé d’autres puissances, se hissant petit à petit parmi les plus grands.

Ainsi, même si la Chine s’est lancée tardivement dans la conquête de l’espace, elle ne s’est pas démoralisée et a de nombreux projets, comme par exemple être leader du marché spatial d’ici 2040 🏆.
Aussi, le pays a pour ambition de posséder sa propre station spatiale d’ici 2023 afin de concurrencer les américains avec la fameuse ISS dont je vais te parler tout de suite 😉.

conquete espace ISS

l’ISS : une collaboration mondiale

Tu as certainement déjà dû entendre parler de la fameuse station spatiale internationale qui existe depuis quelques années.
Mais sais-tu réellement quel est son but et surtout, son histoire ?
Pour cela, faisons un petit voyage dans le temps afin de bien comprendre ce qu’est l’ISS.

L’ISS en bref

L’ISS, d’après l’anglais “International Space Station” est une station spatiale mise en orbite autour de la Terre, occupée en permanence par 6 astronautes pour des séjours de 3 à 6 mois 📆. Elle réunit 16 pays et 5 agences spatiales dans ce projet. Elle repose ainsi sur une coopération internationale.

En effet, même si le président américain Ronald Reagan a été à l’initiative du projet de construire une station dans les années 1980, son édification a permis la coopération entre plusieurs États .
Bien entendu, depuis la fin de la Guerre froide, il n’y avait plus véritablement de “compétition” entre les pays 🏳️ .

Ainsi, on s’est demandé si coopérer ne serait pas source de bénéfices importants. Et oui ! Si plusieurs pays investissent dans un projet, le coût sera largement diminué pour chaque pays, permettant par la même occasion de renforcer les liens 🤝.
Alors, le 20 novembre 1998 a eu lieu le lancement du premier module de l’ISS ! Et deux ans plus tard, la station a commencé à être habitée par différents équipages !

Qui est à bord et investi dans cette station ?

Ce sont des équipages venus du monde entier qui sont à bord de l’ISS.
Dans l’ISS, tu retrouves 6 astronautes, pour un séjour qui dure de 3 à 6 mois. Les Etats-Unis participent au projet de la station spatiale 🚀, ainsi que l’ESA, les agences spatiales japonaises, russes et canadiennes.

Thomas Pesquet, spationaute français 👨‍🚀, s’est même rendu à bord de la Station spatiale Internationale, de novembre 2016 à juin 2017. Il faisait partie de la mission « Proxima« . Thomas Pesquet est ainsi devenu le plus jeune astronaute européen de l’histoire à aller dans l’espace (Il n’avait que 39 ans !).

Quel est son rôle ?

Le rôle de l’ISS est de se consacrer aux recherches scientifiques. Là-bas, les astronautes essaient de comprendre davantage le corps humain, surtout dans l’espace, mais ils ont également la possibilité d’étudier par exemple, les plantes en micropesanteur 🌿.

Peut-on l’apercevoir à l’œil nu ?

Cela va te paraître surprenant, mais l’ISS est visible à l’œil nu. Etant donné que la station possède la taille d’un terrain de foot qui plus est, le soleil reflète sur elle 🌞 .
Ainsi, sa luminosité est régulièrement élevée, ce qui te permet de la voir facilement puisque l’ISS tourne autour de la Terre.
Cependant, il y a des heures et des jours où tu peux avoir la chance de l’observer.
Pour connaître directement les passages de l’ISS au-dessus de toi, je te conseillerai à la fin de mon article certaines applications mobiles qui t’offriront la chance de savoir à quel moment tu peux apercevoir la station spatiale !

L’ISS se voue donc à la recherche scientifique dans l’environnement extra-terrestre, et peut-être que Thomas Pesquet, d’ici quelques années, voyagera de nouveau là-haut 😉.

De nouveaux acteurs : les entreprises privées

Alors que la guerre de l’espace entre l’URSS et les Etats-Unis s’est achevée il y a déjà de nombreuses années, on voit de plus en plus arriver une nouvelle guerre de l’espace.
Cette fois-ci, c’est une guerre opposant les entreprises privées. En effet, comme je te l’ai évoqué précédemment, avec la mondialisation de l’espace 📡, de nouveaux acteurs ont fait leur apparition apportant leurs moyens financiers. En outre, aujourd’hui, découvrir l’espace n’est plus une priorité pour les États comme on a pu le constater dans la deuxième période du XXème siècle ; en témoigne la large réduction du budget spatial dans plusieurs pays, comme les Etats-Unis ou l’URSS.

Ainsi, aujourd’hui, plusieurs entreprises privées s’intéressent au monde extra-terrestre. Pour elles, cela relève d’un enjeu économique, scientifique, mais aussi cela permet d’accroître leur popularité pour leur utilité première 📈.
Afin de comprendre plus particulièrement cette vague de nouveaux acteurs, nous pouvons nous appuyer sur l’exemple de SpaceX.

En effet, depuis 2015, les Etats-Unis ont adopté dans leur législation un « Space Act » selon lequel “les citoyens américains peuvent entreprendre l’exploration et l’exploitation commerciales des ressources spatiales”.

Ainsi, SpaceX est une entreprise américaine privée créée par Elon Musk, actuel dirigeant de Tesla et élu deuxième homme le plus riche au monde.
Depuis sa fondation, en 2002, l’entreprise est devenue l’un des prestataires privé de la NASA en se spécialisant dans la fabrication et le lancement de fusées.
→ En 2018, l’entreprise a envoyé deux astronautes de la NASA en direction de l’ISS 🛰 et est devenue la première entreprise privée à envoyer des astronautes dans l’espace.

En 2018, SpaceX a mis en orbite la fusée Falcon Heavy, qui a été la plus grande fusée 🚀 à être lancée au centre spatial Kennedy depuis Saturn V, (fusée qui avait envoyé Neil Armstrong et ses coéquipiers sur la Lune).
Ainsi, ce lancement a été un énorme défi technologique pour l’entreprise, mais aussi commercial puisqu’elle a envoyé avec ce vol inaugural, une Tesla Roadster (véhicule 100% électrique et le plus rapide au monde), en direction de Mars. Grâce à cette réussite, elle a de nombreux projets, notamment celui de se poser sur Mars en 2024 et de fabriquer des fusées réutilisables. Sympa comme ambition non 😜 ?

Mais, SpaceX n’est pas la seule sur le marché.
D’autres entreprises privées souhaitent s’investir dans l’espace. C’est le cas notamment de l’entreprise de Jeff Bezos “Blue origin”, créée en 2000.

Depuis le vol réussi de sa fusée New Shepard qui avait atteint plus de 100 km d’altitude en 2015, Jeff Bezos souhaite développer le tourisme spatial. Ainsi, son but serait de pouvoir transporter dans ses fusées, des femmes et des hommes afin qu’ils puissent partir à la découverte de l’espace 🌎.
Étant l’homme le plus riche au monde, Bezos investit chaque année environ 1 milliard dans son entreprise Blue Origin afin de parvenir à son but.

Ainsi, on voit de plus en plus arriver des entreprises privées sur “le marché” de l’espace, plus particulièrement aux Etats-Unis, qui, grâce à elles, ont pu relancer la conquête spatiale du pays.
La conquête de l’espace, pour ces entreprises demeure un enjeu de prestige mais aussi économique et montre l’intérêt qui perdure pour ce domaine.

Cependant, il n’y a pas que les entreprises privées qui affectionnent Mars. En effet, nous allons constater dans le prochain point que la planète rouge ☄️ fait de l’œil à plusieurs Etats et qu’elle en est ainsi leur prochain objectif.

Objectif Mars

De nos jours, la conquête spatiale se croise bien avec “objectif Mars”. Depuis que la Lune 🌙 a déjà été visitée, Mars devient de plus en plus une priorité.
En effet, la conquête de Mars intéresse beaucoup les acteurs puisque techniquement, nous sommes capables de nous y rendre puis de nous y poser.

Cependant, il faut savoir que le voyage pour aller sur la planète rouge prendrait environ deux ans ; c’est-à-dire qu’il faudrait prévoir des rations alimentaires 🍏, des appareils respiratoires et bien d’autres, pour deux années. Cela paraît assez compliqué pour le moment…
Mais, la conquête de cette planète reste un enjeu stratégique et géopolitique.

Comme tu le sais, notre Terre subit un réchauffement climatique 🔥 et nous risquons dans quelques milliards d’années de voir la population humaine s’éteindre.
Nous savons qu’il y a environ 3.5 milliards d’années, la Terre et Mars étaient jumelles, c’est-à-dire que Mars était habitable. Aujourd’hui, les Etats souhaitent donc en savoir davantage sur la planète martienne et pour cela, l’année 2020, en dépit de la crise sanitaire, a été cruciale.

Cet été, trois missions ont été lancées afin d’en apprendre davantage sur la planète martienne. Avant d’aborder rapidement ces missions, il faut que tu saches que ces missions ont un but politique également : explorer la planète rouge et éventuellement faire de nouvelles découvertes, demeure un événement prestigieux pour l’Etat qui le fera.
Ainsi, ce sont la Chine, les Etats-Unis et les Emirats Arabes Unis qui ont pris les devants en juillet dernier.

Les Emirats Arabes Unis 🇦🇪 ont « ouvert le bal » le 19 juillet 2020 en envoyant leur sonde “Hope” en orbite autour de Mars afin d’étudier le climat météorologique de celle-ci
La sonde devrait arriver en février 2021, année symbolique pour l’Etat puisqu’il fêtera ses 50 ans d’indépendance en 1971. La durée de la mission serait d’une année martienne, soit environ 687 jours 🗓. Une première puisque ce sera la première exploration interplanétaire par un pays arabe.

C’est le 23 juillet de la même année que la Chine 🇨🇳 a décollé vers Mars. Le projet a pour objectif de placer une sonde en orbite autour de la planète puis d’y poser un rover. La mission appelée « Tianwen-1 » aura pour but d’analyser l’atmosphère et l’environnement de Mars. Elle devrait arriver en février 2021 et le rover devrait se poser sur mars l’été prochain. Cette mission est aussi symbolique puisqu’en 2021 seront fêtés les 100 ans du parti communiste chinois.

Enfin, la NASA 🇺🇸 a lancé, le 30 juillet 2020, sa mission “Perseverance” qui a pour objectif de trouver des preuves de vie sur la planète puisque la précédente mission “Curiosity” avait prouvé que la planète était habitable. Ainsi, la mission devrait arriver précisément le 18 février 2021 et sera un tournant pour préparer éventuellement l’envoi d’hommes sur Mars.

conquête mars

A partir des années 1950, la conquête de l’espace a été source de rivalité géopolitique et économique entre les USA et l’URSS ⚡️. Pendant longtemps et dans un contexte de guerre froide, les deux grands se sont confrontés dans une course à l’espace.

Mais, depuis quelques années, la coopération entre Etats s’élargit, notamment avec l’ISS ou alors l’ESA.
Nous avons pu voir apparaître de nouveaux acteurs tels que les puissances émergentes, comme l’Inde ou des entreprises privées, ou bien la société SpaceX d’Elon Musk.
L’espace demeure ainsi encore et toujours un espace de plus en plus convoité par les puissances et ce, à tout point de vue : économique, politique, géopolitique et stratégique… Qui fera le premier pas sur la planète rouge ?
La guerre des étoiles pourrait probablement s’envisager 😉.

Points clés

Voici les dates clés à retenir de la conquête de l’espace. N’hésite pas à te les ficher afin d’être incollable sur le sujet 😁 !

4 octobre 1957 : Lancement du tout premier satellite en orbite par l’URSS : “Spoutnik 1”
→ Début de la guerre de l’espace entre l’URSS et les USA.

3 novembre 1957 : La chienne Russe Laïka est le premier être vivant au monde à être envoyé dans l’espace.
→ Elle décède au bout de quelques heures mais c’est une première mondiale.

1 octobre 1958 : Création de la NASA (National Aeronautics and Space Administration), agence spatiale américaine.

12 avril 1961 : Youri Gagarine, soviétique, est le premier homme à être envoyé dans l’espace pour un vol orbital.

19 juin 1963 : Valentina Terechkova, soviétique, est la première femme à être envoyée dans l’espace.

21 juillet 1969 : tournant historique : l’homme vient de marcher sur la Lune : Neil Armstrong et Buzz Aldrin sont les premiers astronautes à avoir conquis la Lune.

19 avril 1971: L’URSS lance sa première station spatiale habitée : « Saliout 1”

19 avril 1975 : Lancement du premier satellite indien : “Aryabhata”.

31 mai 1975 : Création de l’agence spatiale européenne : ESA (European Space Agency)

24 décembre 1979 : Lancement de la première fusée européenne “Ariane”.

20 novembre 1998 : Début de la construction de l’ISS (International Space Station)
→ La première mission (Expedition 1) habitée à bord a lieu en 2000.

15 octobre 2003 : Lancement du premier vol habité dans l’espace par la Chine avec la capsule « Shenzhou »

6 février 2018 : SpaceX envoie une Tesla Roadster, en l’honneur du vol inaugural de la fusée Falcon Heavy, développée par l’entreprise privée.

Bibliographie/Filmographie

giphy

Tu souhaites approfondir le sujet 😎 ? Voici une liste non-exhaustive de films et livres qui sont top sur la conquête spatiale !

📚 Livres :

Mark Traa, La conquête de l’espace, 2007
Frank Lehot et Jean-François Clervoy, Histoire de la conquête spatiale, 2015
Trinh Xuan Thuan, Dictionnaire amoureux illustré du ciel et des étoiles, 2018

🎥 Films :

Ron Howard, Apollo 13, 1995
Theodore Melfi, Les figures de l’ombre, 2017
Damien Chazelle, First Man, 2018
Pierre-Emmanuel Le goff, 16 levers de soleil, 2018
Todd Douglas Miller, Apollo 11, 2019

Applications mobiles pour savoir quand apercevoir l’ISS :

-ISS Live Now → Permet de voir en temps réel où la station spatiale se situe.
-ISS Finder → Indique comment et à quel moment tu peux apercevoir l’ISS.

Envie d’approfondir sur d’autres sujets croustillants qui te permettront d’être calé en Histoire ? On est sûrs que tu vas trouver ton bonheur ✨💖
✅  Cicéron, le grand philosophe de Rome 🤵
✅  Conflits entre Chine et Taiwan ⚡️
✅  Top 10 films pour ta culture générale ! 🎥
 
❤️  Cet article t'a plu ? Alors suis-nous sur Instagram et parle de nous à tes amis !

🎬  Tu peux aussi t'abonner à notre Chaîne YouTube pour découvrir nos conseils en vidéo !

✏️  Envie de participer à l'aventure ? Rejoins ici notre communauté de rédacteurs et contribue à la réussite d'un tas d'étudiants !

💡  Et sinon, comme d'hab', tu peux nous poser tes questions sur l'article juste en-dessous !
Banniere Newsletter Hack Blog Version Mobile V3

Margaux LS

Passionnée par l’Histoire et le Monde contemporain, je rentre en classe de Terminale. Je suis très heureuse de participer à l’aventure des Sherpas ! 😊

  • Cours particuliers Sherpas 8
    19€ /h
    Louise Étudiante à HEC
    5
  • Cours particuliers Sherpas 7
    22€ /h
    Karen Étudiant à Polytechnique
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 2
    18€ /h
    Lucie Étudiante à Sciences Po
    4.8
  • Cours particuliers Sherpas 6
    25€ /h
    Antoine Étudiant aux Mines
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 5
    16€ /h
    Angélique Étudiante à l'ESCP
    5
  • Cours particuliers Sherpas 4
    24€ /h
    Lucie Étudiante à Dauphine
    4.7
  • Cours particuliers Sherpas 3
    21€ /h
    David Étudiant à Centrale
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 1
    15€ /h
    Saul Étudiant à la Sorbonne
    5
Besoin de cours particuliers d'histoire-géo ? Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.
Prendre un cours gratuit
Kit de survie lycée
  • Se créer un planning de travail adapté
  • Les meilleurs hacks de productivité
  • Exceller dans chaque matière
  • Comment bien réussir son orientation
Découvrir notre Livre
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-1
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-2
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-3
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-4
  • Cours particuliers Sherpas 8
    19€ /h
    Louise Étudiante à HEC
    5
  • Cours particuliers Sherpas 7
    22€ /h
    Karen Étudiant à Polytechnique
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 2
    18€ /h
    Lucie Étudiante à Sciences Po
    4.8
  • Cours particuliers Sherpas 6
    25€ /h
    Antoine Étudiant aux Mines
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 5
    16€ /h
    Angélique Étudiante à l'ESCP
    5
  • Cours particuliers Sherpas 4
    24€ /h
    Lucie Étudiante à Dauphine
    4.7
  • Cours particuliers Sherpas 3
    21€ /h
    David Étudiant à Centrale
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 1
    15€ /h
    Saul Étudiant à la Sorbonne
    5
Besoin d'un prof particulier d'histoire-géo ? Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.
Prendre un cours gratuit
Tu veux réussir tes études ?
  • Construire son système de travail
  • Les meilleurs hacks de productivité
  • Exceller dans chaque matière
  • Tous niveaux (Lycée, Prépa, Supérieur)
Découvrir nos Livres
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-1
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-2
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-3
Progresse en cours avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir Progresse avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir