Les-Sherpas0018

5 conseils pour réussir sa rentrée en prépa HEC

Tu es en Terminale et tu envisages de rentrer dans ces fameuses classes prépa ? Ou tu viens d’être admis dans une classe préparatoire HEC pour intégrer une grande école de commerce. Dans les deux cas, tu sais que ce choix d’orientation va te demander un investissement très conséquent sur les 2 ou 3 années à venir.

Pour maximiser leurs chances de réussite et se faciliter la tâche, de nombreux lycéens décident de commencer à préparer la prépa en amont, que ce soit pendant l’été précédant la prépa, voire pendant l’année de Terminale. Est-ce un choix judicieux ?

En tant qu’ancien de prépa économique et commerciale aujourd’hui étudiant à l’ESCP, je te livre ici 5 astuces qui m’auraient bien servi à l’époque…

Faut-il commencer à préparer la 1ère année de prépa dès le lycée ? 🥺

Bien maîtriser les connaissances de bases du lycée

On ne va pas se le cacher, les meilleurs lycées français (Franklin, Saint-Louis, Henri IV) commencent à préparer leurs élèves pour la prépa dès la terminale, voire la première. Pour ma part, si je pense que cela peut te faire gagner du temps une fois arrivé en prépa, il me paraît déjà plus judicieux de consolider au maximum tes acquis de base du lycée. Pourquoi ?

Comme je l’ai déjà expliqué dans cet article présentant la prépa, les matières de la prépa HEC ne sont que le prolongement des matières de la Terminale. Néanmoins, l’écart de niveau est si énorme que la plupart des élèves qui n’ont pas bien compris les connaissances de base se font largués dès la première semaine de prépa. En aucun cas, tu ne peux te permettre d’arriver à la rentrée avec des fragilités sur certains éléments fondamentaux qui seront considérés comme acquis par les professeurs. Tu décrocherais trop vite et perdrais un temps trop précieux à réviser pendant l’année alors que tu auras déjà suffisamment d’autres connaissances à ingurgiter.

Une erreur qui m’a coûté cher

Pour te dire la vérité, c’était mon cas et j’ai mis plusieurs mois à raccrocher le wagon avec les élèves qui avaient juste bien révisé en Terminale… Autant te dire que vu le rythme infernal de la prépa, c’était extrêmement difficile de garder le moral quand tu vois que les autres ont un train d’avance sur toi.

Alors, ne fais pas comme moi et travaille intelligemment dès la Terminale en consolidant tes acquis. Et si tu le peux, pense à mettre l’accent sur les maths et les langues en terminale car le niveau en prépa est particulièrement relevé.

Quid de prendre de l’avance ?

En revanche, si tu maîtrises sur le bout des doigts les connaissances du lycée, cela peut être malin de commencer à préparer le programme de prépa (notamment en maths et en langues encore une fois) un peu en amont. Pour éviter de perdre du temps et aller droit au but, mieux vaut te faire suivre par un étudiant passé par la prépa car il saura te guider et t’accompagner, tout en t’aidant à trouver des méthodes de travail efficaces qui te seront utiles tout au long de la prépa. Btw, c’est exactement ce que nous proposons chez Les Sherpas, tu peux y jeter un coup d’oeil 👇

 

Faut-il faire un stage de pré rentrée pendant les vacances pour bien commencer son année de prépa HEC ? 🤓

C’est un choix qui est tout à fait personnel

Encore une fois, c’est un choix personnel qui dépend de ton niveau en Terminale, de ta confiance en toi et de ta capacité à encaisser le choc une fois rentré en classe prépa. Pour ma part, je n’en avais pas fait, mais je pense qu’il aurait été judicieux de prendre quelques cours avec un ancien préparationnaire juste pour me rendre compte de l’écart de niveau qui existait entre mon niveau académique de l’époque et ce qu’on allait attendre de moi en prépa…

Si tu ne fais pas de stage de pré rentrée, voilà mes conseils pour utiliser les vacances à bon escient :

N’en fais pas trop.

Tu dois absolument profiter de l’été pour recharger tes batteries et si tu ne fais que réviser, tu vas aborder la rentrée avec un cerveau saturé et une tolérance à l’apprentissage proche de zéro. Par ailleurs, les cours de prépa vont bien plus loin que ceux du lycée et sont abordés sous un angle différent. Alors, si tu n’as personne dans ton entourage ou un prof susceptible de t’aiguiller sur le programme de prépa, autant te dire que passé les premiers jours, ton niveau sera le même que tes camarades. Peu importe que tu aies passé l’été à réviser ou à lézarder sur la plage.

Les-Sherpas0019-rentrée-prépa-hec

Pas mal la petite sieste sous les cocotiers, non ?

Aménage en revanche tes deux dernières semaines pour te faire des piqûres de rappel sur le programme de Terminale.

En mathématiques, réapprends les formules et entraîne-toi en faisant quelques annales de bac. En Histoire et en Géographie, pour préparer la Géopolitique, révise les périodes 1890 – Seconde Guerre mondiale, 1945 – nos jours, ainsi que l’Histoire de la France et de ses transformations politiques et les thèmes des échanges, du commerce et de l’économie mondiale. Rappelle-toi également le concept (au moins leurs noms de référence) de Philosophie. Plus qu’un service que tu te rends, cette démarche constitue véritablement un must do pour conditionner la réussite du début de ta prépa. Enfin, retourner au travail permet aussi de rentrer doucement dans le rythme de la prépa. Dès la rentrée, il faudra carburer et bon nombre d’étudiants loupent le coche du début d’année campés sur leurs acquis avec l’état d’esprit lycéen. Be steady l’ami !

P.S : Si tu es encore en Terminale, pense à prendre des bonnes habitudes en lisant cet article sur les erreurs classiques que font les lycéens !

 

Comment anticiper le programme et le rythme de de la prépa HEC ? 💥

Familiarise-toi avec les programmes.

Ceux-ci sont envoyés par les lycées courant juin / juillet. Avoir une bonne image mentale de l’enchaînement des thèmes permettra un suivi et une projection plus aisés au fil de l’année. Mais cela permet surtout de démystifier ce qui t’attend. Tu verras que c’est chargé, mais que c’est loin d’être impossible. Tous les ans, un peu moins de 10000 préparationnaires HEC rentrent dans les business schools… la preuve que toi aussi, tu peux le faire !

Parcoure les œuvres au programme.

Pendant l’année, tu n’auras absolument pas le temps de te plonger dans de véritables lectures (et je le déconseille, tu auras trop à faire avec toutes les matières). Si ça t’intéresse, tu peux donc commencer à te frotter aux œuvres de programme, et ce de deux façons : une lecture cursive « au fil de l’eau », et une lecture avec prise de notes. Apprendre à ficher est indispensable pour la prépa afin de pouvoir sortir la tête de l’eau (tes classeurs risquent sinon de s’accumuler sur ton bureau en culture générale, et en ESH ou géopolitique). Alors, autant commencer à pratiquer en amont afin d’être plus serein.

Prépare tes ressources pratiques et une organisation au cordeau.

Tu as besoin d’un lexique de vocabulaire en langues ? Achète ton calepin, agence-le par ordre alphabétique, commence à noter quelques mots. Pendant l’année, plutôt que de commencer à le construire, tu pourras directement ajouter les nouveaux mots et auras gagné un temps précieux, en plus de mettre en place dès le début d’excellents et efficaces automatismes. Tu peux faire de même pour l’agencement de tes classeurs, de tes fiches, de tes carnets d’erreur… Fournis-toi en matériel (documents pour trier, fiches de couleur, surligneurs variés…) et trouve ta méthode pour t’organiser. Si tu es brouillon et désorganisé, je ne peux que te recommander de lire notre guide méthodologique, une foule de conseils d’organisation et de méthodes y est donnée ! Bonne lecture !

 

Sois curieux et ouvert au monde qui t’entoure 👐

Un brillant élève est un élève curieux et ouvert sur le monde qui l’entoure.

Si la prépa standardise les apprentissages et leur mode d’administration, il reste primordial de cultiver ton éveil – d’autant que cela te fait sans doute plaisir ! Rien de tel que de mettre tes années de lycée et les vacances à contribution pour cela, à défaut de réviser à haute dose. Tu peux par exemple apprendre en vidéo, c’est souvent plus ludique et moins rébarbatif.

Lis, lis, et lis encore.

Que ce soit des ouvrages théoriques, mais également des romans et des magazines, toutes les lectures sont bonnes. La presse, moins chronophage, peut te permettre de changer régulièrement de sources et de garder un regard avisé sur les grandes dynamiques à l’œuvre dans le monde. Profites-en, du temps, tu risques de ne plus en avoir tant que ça dès septembre…

Nourris-toi autrement.

S’ouvrir au monde peut passer par d’autres supports. Vidéos, podcasts, films, visites… À partir du moment où tu apprends, peu importe que ce soit sur le krach boursier, la reproduction des drosophiles ou la communauté LGBT en Sibérie orientale. Tu étofferas ainsi ta culture générale et conditionneras ton cerveau à du multiapprentissage.

Entretiens les langues.

En appliquant nos conseils de lectures et de films, voire de voyages, tu peux écouter, lire et parler un peu anglais, espagnol, allemand ou tchétchène de manière non académique. Very nice indeed !

Prends le temps de faire autre chose.

Hors de question d’arriver à la rentrée au bout de tes capacités intellectuelles. L’été doit te permettre de te reposer et de détendre… Sans pour autant trop faire la fête fin août bien sûr ! Fais des choses que tu aimes, avec des gens avec qui tu as plaisir à passer du temps. Laisse-toi chouchouter.

 

En intégrant une classe prépa, mieux vaut se forger un mental d’acier 💪

Un mental de champion

Les premiers jours de la prépa sont cruciaux. Tu dois les aborder avec la meilleure disposition mentale possible. Questionne ton choix de prépa pendant l’été, et arrive à la rentrée sûr de toi. Si tu as été admis dans cette filière, c’est que tu as le niveau. Quelles sont tes ambitions ? Garde en tête les écoles que tu vises, cet objectif sera le cap de tes deux années. Ne remets en question ni ta présence dans la classe, ni tes capacités, ni tes objectifs dans les premières semaines. Par exemple, attends-toi aux mauvaises notes… pour mieux les relativiser !

Les-Sherpas0020-rentrée-prépa-hec

Fallait rester Zen. Soyons Zen. Du sang froid dans les veines 🎶

Sois conscient du rythme qui t’attend.

La prépa, c’est soutenu, mais tu le sais. Aussi, commence à prendre le rythme dès le début. Repasse tes cours le soir même, mets en place un planning de travail au cordeau. Même si la prépa est chronophage, pense à instaurer petit à petit des activités extrascolaires (sports, musique, art, youtube) qui t’aideront à déconnecter, sinon adieu efficacité et équilibre mental ! Question rythme, soigne également ton équilibre de sommeil et ton équilibre alimentaire dès le début.

Apprends à prendre du recul. La prépa est un marathon et pas un sprint !

Point de culpabilisation inutile. Tu vas être plongé dans une classe dont émanera une bonne dose de stress collectif. Les premiers jours de rencontre et la phase de socialisation risquent également de prêter à la comparaison, chacun cherchant à voir d’où les camarades viennent, qui ils sont, quelles sont leurs capacités. Chacun essaie de se rassurer, ne te dévalorise pas pour autant et laisse passer les premiers jours. La prépa, je te rappelle que c’est deux ans, alors si comme moi tu n’es pas une flèche les premiers jours, contente-toi de travailler intelligemment, en priorisant tes tâches et en gardant un équilibre de vie (#vivelespotes) ! Et qui sait, peut-être qu’on se verra à l’ESCP ? 😉

Partage avec des anciens !

Rien de mieux que de partir en quête des conseils des anciens étudiants de ta prépa. Quel est le contenu des apprentissages ? Quelles méthodes de travail ont-ils adopté qui leur ont été salvatrices ? Quelles sont les exigences des enseignants ? Quel rythme adopter et quels sont les codes de ce lycée ? En plus de rassembler des petits conseils de survie bien pratiques, tu pourras également nouer des relations fortes avec la promo d’au-dessus et ta prépa n’en sera que plus sympa.

Le mot de la fin

Chez Les Sherpas, nous te conseillons de ne pas en faire trop pour éviter la saturation et d’arriver crevé en prépa. En revanche, certaines choses restent indispensables. Il faut a minima anticiper tout ce qui pourrait te faire gagner du temps à la rentrée et pendant l’année, et maîtriser ce que tu es censé déjà avoir assimilé. Ensuite, il te faudra gérer l’année. Fais-toi bien entourer. Notre formule de cours particuliers propose un accompagnement flexible et réalisé par d’anciens préparationnaires aujourd’hui dans le Top 5, mais le soutien passe également par l’équilibre que tu trouveras dans ton rythme et auprès de tes proches. Quoi qu’il en soit, c’est comme pour tout : to prepare or not to prepare, c’est très très personnel. Chacun doit trouver sa façon de travailler et les méthodes automatiques n’ont pas vraiment de sens. Nous n’avons plus qu’à te souhaiter bonne chance… et de bonnes vacances tout de même !

 
Si tu te poses d’autres questions sur la rentrée en prépa auxquelles je n’ai pas répondu, jette un coup d’oeil à ce questions-réponses sur la prépa HEC ou pose simplement ton commentaire en bas de cet article, nous répondons à tout le monde ! Cheers ✌️

William Mievre

Étudiant à l'ESCP et co-fondateur des Sherpas, j'ai donné des centaines d'heures de cours particuliers à des étudiants en prépa et au lycée. Après avoir transmis mes connaissances pendant plusieurs années, je partage désormais sur le Blog des Sherpas mes conseils afin d'aider les étudiants à réussir et s'épanouir dans leurs études. Cheers ! ✌️

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (21 votes, moyenne: 4,90 sur 5)