Les dernières dictatures dans le monde 💥

Les derniers dictateurs dans le monde

Avec la chute des régimes soviétiques, des auteurs comme Francis Fukuyama dans La fin de l’histoire et le dernier Homme (1992) ont avancé une théorie selon laquelle la démocratie devrait finir par s’imposer comme le système politique de référence à l’échelle mondiale. Pourtant, 100 ans après l’apparition des premières dictatures modernes, et 30 ans après la chute du mur, force est de constater que les régimes autoritaires n’ont pas disparu, loin s’en faut !

Dans cet article, après avoir défini la dictature, nous allons te présenter les principes différences entre régime autoritaire et totalitaire, puis nous te présenterons les principales dictatures à connaître si tu étudies la Géopolitique ou simplement si tu es curieux !

Topo sur la Dictature 🔎

Dictature, Autoritarisme, Despotisme, Régime autoritaire, Totalitarisme : Définitions des termes clefs 🔑

Avant de passer aux exemples, faisons un effort de définition. En effet, les régimes autoritaires ont eu de nombreux noms dans l’histoire. Tyrannie, Despotisme, Dictature… quelles différences ? Quels points communs ? 

Définition de la Tyrannie 

Pour Platon dans La République : La Tyrannie est le pouvoir d’un homme guidé non pas par sa raison, mais par ses désirs. Ce n’est pas la concentration des pouvoirs politiques dans les mains d’un seul homme qui constitue un problème, mais le rapport de celui-ci à la raison. En effet, la démocratie athénienne avait son lot d’hommes clefs qui étaient déjà en possession du pouvoir. Platon oppose la tyrannie à la monarchie qui est le pouvoir rationnel d’un seul homme, le philosophe roi.

Définition du Despotisme 

Le Despotisme est théorisé par Montesquieu à l’époque des Lumières, il se rapproche beaucoup du tyran antique, dans la mesure où il suit ses désirs et caprices. Pourtant Voltaire ou Diderot encourageront le recours à un gouvernement par un « Despote éclairé« , un autocrate, concentrant entre ses mains tous les pouvoirs, mais qui agit selon une visée progressiste et modernisatrice en suivant sa raison. Les lignes sont très fines comme tu le vois ! 

Définition de la Dictature

Initialement, la Dictature est une procédure juridique issue de la République romaine qui donnait les pleins pouvoirs à un seul homme pendant une période limitée et pour des raisons exceptionnelles. Jules César est un des illustres dictateurs que Rome a pu connaître par exemple.

👉🏻 Dans l’article, nous allons nous reposer sur cette définition de la Dictature dans le Trésor de la langue françaiseune Dictature est un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu’aucune loi ou institution ne le(s) limite(nt). 

Une dictature peut tout à fait être dotée d’institutions comme un parlement, une cour suprême … avec des membres élus … mais pas librement, c’est toute la nuance : ce régime est autoritaire. On observera donc attentivement la capacité des institutions à exercer des contre-pouvoirs à l’exécutif. Dans une dictature, les représentants du peuple ne sont pas élus démocratiquement, les contre-pouvoirs sont inexistants, et les libertés fondamentales (comme la liberté d expression, ou la liberté d’opinion) non respectées.

Définition de l’Autoritarisme

👉🏻 Il faut donc encore expliquer ce qu’est un Régime Autoritaire et l’Autoritarisme.
L’Autoritarisme est le caractère autoritaire, arbitraire d’un régime ou d’un pouvoir politique qui veut imposer à la société et aux citoyens son idéologie et la toute-puissance de l’État.

 Un tel régime contrôle sa population par le recours à la propagande et grâce à un usage très répressif de la police et de la justice. Les libertés fondamentales n’y sont pas garanties.

Régime autoritaire et dictature sont synonymes, même si le terme régime autoritaire est plus politiquement correct, quand il s’agit de parler de pays puissants (Chine, Russie…).

Définition du Totalitarisme

👉🏻 Tu as sûrement aussi entendu parler des régimes totalitaires. Quelle différence avec une dictature ? 

Pour faire court, le Totalitarisme est une forme de dictature poussée à l’extrême avec des critères supplémentaires, et notamment le culte d’une idéologie qui fanatise la population. Le culte du chef existe en dictature, mais le côté quasi religieux de certaines idéologies les rend totalitaires.

La définition la plus connue du totalitarisme est celle d’Hannah Arendt dans Le système totalitaire , où elle compare les régimes nazi et stalinien : Dans sa forme pure, le totalitarisme désigne un régime dans lequel l’État a investi toutes les sphères de la société au point d’abolir la distinction entre public et privé.

Mais pour nous, la définition la plus pratique du Totalitarisme reste celle proposée par Carl Friedrich et appelée le « syndrome en six points ».

Le totalitarisme se définit par :

  1. une idéologie officielle embrassant la totalité de la vie ;
  2. un parti unique de masse mettant en œuvre cette idéologie et soumis à la volonté d’un seul homme (un dictateur) ;
  3. un contrôle policier terroriste au moyen d’une police secrète ;
  4. un pouvoir monopolisant les moyens de communication de masse :
  5. un pouvoir monopolisant les instruments de violence (les moyens de combat) ;
  6. un pouvoir contrôlant les organisations et en particulier les structures économiques afin de mettre en œuvre une planification et un contrôle centralisé de l’économie.

👉🏻 Pour que ce soit très clair, les régimes totalitaires sont forcément des dictatures, mais toutes les dictatures ne sont pas totalitaires.

Aujourd’hui, si les dictatures existent toujours, on pourrait penser que les régimes totalitaires ont disparu… mais en fait pas totalement. Daesh pouvait s’apparenter par exemple à un régime totalitaire moderne, avec une idéologie religieuse.

👉🏻 Les frontières entre différents régimes autoritaires sont toujours très poreuses, et la tentation des hommes à l’autoritarisme reste toujours très forte dans certaines régions du monde : Tyran, Dictateur, ou Despote ne sont pas près de disparaître !

The Economist Indice de Démocratie
Si tu te poses une question sur un régime politique actuel, le Democracy Index de The Economist reste la référence ! 😉

 

👉🏻 Sans plus attendre, nous allons maintenant faire un tour d’horizon des dernières dictatures dans le monde ! Tu vas découvrir que des réalités bien différentes se glissent derrière les figures des grands dictateurs dans le monde.

Kim Jong-Un, le Chef Suprême de la Corée du Nord 💥

Kim Jong-Un, né le 8 janvier 1984 est le troisième membre de la lignée du Mont Paektu (aussi appelle la Dynastie des Kim : Kim Il-sung, puis Kim Jong-il, et enfin Kim Jong-Un) au pouvoir en Corée du Nord depuis 1948 et largement responsable des millions de morts causés par la guerre de Corée (1950-1953).

Kim Jong-un est l’archétype du dictateur :  la population est massivement embrigadée dès le plus jeune âge, les opposants au régime sont arrêtés et exécutés (souvent de manière spectaculaire), tandis que l’économie du pays est totalement administrée sous l’aile protectrice de la Chine et de la Russie qui en assurent les principaux débouchés et approvisionnements.

Kim Jong-un est depuis le 11 avril 2012 (date du remplacement de son père Kim Jong-il) :

  • le Président du parti du travail,
  • le Président de la Commission des affaires de l’État
  • Le commandant suprême de l’armée populaire de Corée.

Kim détient les pleins pouvoirs militaires et économiques sur la Corée du Nord, et garde une mainmise parfaite sur son pays, ce qui lui permet de jouer les trouble-fêtes à l’échelon international.

La diplomatie de Kim Jong-un est dans la continuité de celle de son père, en alternant phases de tentions et d’apaisement afin d’obtenir des compromis.

En 2013 quelques mois après son arrivée au pouvoir, Kim Jong-un annonce le lancement du Byongjin (en Français, la double poussée), devant permettre le développement économique conjoint à celui de l’arme atomique par la Corée du Nord. Depuis, la Corée du Nord a multiplié les tests de missiles ainsi que les essais nucléaires en s’en servant comme argument de négociations diplomatiques…

Et cela fonctionne ! Personna non grata au sein de la communauté internationale avant 2018, Kim Jong-un a multiplié les voyages à l’étranger depuis 2018, en rencontrant régulièrement Donal Trump, mais aussi ses alliés comme le Président chinois Xi Jinping.

Kim Jong-un Dictateur de la Corée du Nord et Donald Trump

Kim Jong-Un et Donald Trump lors de leur rencontre en Février 2019 à Hanoï

 

L’objectif de Kim Jong-un est clair : se servir de son programme de missiles nucléaires pour lever les sanctions économiques qui pèsent sur la dictature communiste et réunifier à terme les deux Corées. Cette stratégie a débouché sur plusieurs moments historiques dont la déclaration commune aux 2 Corées (Panmunjom, 27 avril 2018) qui prévoit la dénucléarisation de la péninsule coréenne et la mise en place d’un régime de paix entre les deux régimes. Plus récemment Donal Trump est le premier Président Américain à avoir franchi la frontière entre la Corée du Sud et la Corée du Nord le 30 Juin 2019. Si la Corée du Sud partage la même ambition de réunification de la péninsule Coréenne, il y a de fortes chances pour que le résultat souhaité ne soit pas exactement le même !

Même si ces marques d’apaisement sont encourageantes, la Corée du Nord gagne du temps derrière le folklore : son économie se développe, et le programme atomique ainsi que les lancements de missiles semblent se poursuivre.

Cette région de l’Asie va rester une zone de tensions pour les prochaines années, la situation se complexifiant avec un Japon qui se réarme, et une Chine de plus en plus expansionniste et agressive.

 

Loukachenko, le dernier dictateur d’Europe ! 🤯

Ancien dirigeant de sovkhoze (ferme collective d’État) et apparatchik tout droit sorti de l’union soviétique, Alexandre Loukachenko est le dirigeant de la Biélorussie depuis 1994.

4 fois réélu avec plus de 80% de voix en sa faveur, la véritable nature du régime biélorusse ne fait aucun doute, d’autant que les droits de l’Homme y sont systématiquement bafoués par un contrôle de façon autoritaire de la population. En Biélorussie, les opposants au régime sont toujours qualifiés « d’ennemis du peuple »…

Depuis les différents incidents entre la Russie et l’occident, la Biélorussie s’est positionnée comme intermédiaire et médiateur entre la Russie et l’Occident. Cela résulte en un léger assouplissement de l’attitude de l’Union européenne à son égard, avec son intégration dans un partenariat oriental offert à plusieurs anciens pays membres de l’URSS.

La République de Biélorussie reste un état satellite de Moscou : la Russie est le premier partenaire commercial de Minsk, elle pèse pour environ 50% de son commerce extérieur. Loukachenko est reconnu pour avoir limité les excès du libéralisme en Biélorussie. Le PIB a crû rapidement entre 2005 et 2015 avec un taux de chômage très faible. La situation s’est néanmoins corsée à partir de 2015 : le pays a connu une forte récession de son PIB (-3,2% en 2015) du fait des sanctions commerciales européennes et américaines, car il est très dépendant de l’état de l’économie russe.

Nicolas Maduro : dictateur du Venezuela, pour combien de temps ? ⏱

Président du Venezuela depuis 2013 et successeur d’Hugo Chavez, Maduro rencontre des difficultés croissantes depuis 2014. Le Venezuela souffre d’une crise économique sans précédent lié à la chute des prix du pétrole et à sa dépendance des exportations d’or noir qui représentent 96% des revenus du Venezuela.

Maduro a réussi à s’arroger les pleins pouvoirs en 2015 grâce à des élections législatives historiques depuis la révolution bolivarienne où il a fait changer la constitution à son avantage. Il a largement profité de l’essor de Daesh et de la crise en Syrie qui a fortement occupé les puissances occidentales.

Les difficultés ont passé un nouveau cap décisif en 2018. quand sa réélection a été jugée illégitime par une large partie de la population : Maduro a été réélu avec 68% des voix pour seulement 48% de participation. Juan Gaidó, le président de l’assemblée Vénézuélienne s’est autoproclamé président du pays en janvier 2019 après une tentative de coup d’État. 

Nicolas Maduro

Nicolas Maduro essayait de provoquer des élections législatives anticipées à l’été 2019.

 

Depuis la situation du Venezuela est catastrophique : Maduro profite du soutien de la Chine, de la Russie et de l’Armée, quand Gaidó est reconnu par la communauté internationale et semble préféré par une bonne partie du pays.

En attendant le Venezuela, agonise : les exportations d’or noir sont à un plus bas historique à 29 milliards de $. Surtout, le PIB a été divisé par 2 en 5 ans du fait d’une hyper inflation qui échappe à tout contrôle : le FMI la chiffre à 1 370 000 % en 2018, et prévoit 10 000 000 % en 2019 ! La population vénézuélienne souffre terriblement : les services publics sont à l’arrêt, le chômage explose, et la population émigre en masse : 5 millions d’habitants devraient quitter le pays en 2019. 

Une atmosphère de fin de règne ? Un éventuel successeur de Maduro aura beaucoup à faire pour remettre le Venezuela sur de bons rails.

 

HEY ! ON PROPOSE DES COURS PARTICULIERS EN GÉOPOLITIQUE ! 👇

 

Les dictatures d’Asie centrale : le cas du Turkménistan 😢

Le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan et le Tadjikistan, héritières de l’ex union soviétique sont toutes considérés comme des dictatures, avec des indices de démocratie inférieurs à 2.0 dans le classement de The Economist.

Gurbanguly Berdimuhamedow est le Président de la République turkmène depuis 2006, réélu en 2012 et 2017 avec des scores soviétiques (97 et 98% des voix), il a introduit un culte de la personnalité important, tout en orientant le Turkménistan vers de grands projets tel « Le Palais du Bonheur » ou la construction de statue en or à son effigie qui sont sans commune mesure avec la richesse réelle du pays.

L’élite profite principalement de la production de richesses : les inégalités sont très fortes, et les infrastructures construites ne correspondent pas aux besoins de la population. Aujourd’hui le Turkménistan dépend principalement de ses exportations de Gaz vers la Chine, et la situation ne semble pas près de s’améliorer. Pour l’ONG Human Rights Watch, « le Turkménistan reste l’un des pays les plus répressifs au monde, qui affiche un bilan désastreux sur les droits de l’homme ».

Les Dictateurs africains 🚨

👉🏻 L’Afrique est la région du monde qui compte le plus de dictatures. Selon Pierre Lampué spécialiste du sujet dans Les Constitutions des États africains d’expression française ces régimes dictatoriaux se sont installés après la décolonisation, car ils ont été perçus comme la meilleure solution pour favoriser le développement économique.

« On reconnaîtra aussi à la concentration du pouvoir un avantage majeur, qui est d’assurer la force et l’efficacité de l’action politique. Or, un tel avantage est assurément précieux chez des peuples dont l’intégration nationale est encore imparfaite »

Si les dictateurs africains sont parmi les plus durables (11 présidents africains sont en fonction depuis plus de 15 ans), les résultats sont plus que mitigés comme nous allons le voir. 

👉🏻 À chaque fois, les « Présidents Dictateurs » s’appuient sur leur Ethnie et les exportations de matières premières pour diriger et financer leurs pays.

👉🏻 Les puissances occidentales sont assez complaisantes à l’égard de ces régimes africains : ils assurent une certaine stabilité politique et économique, tout en mettant leurs intérêts économiques aux mains des FMN de ces pays.

Macron dictateur
La France a de nombreux intérêts politiques, économiques et diplomatiques avec les Dictatures africaines (ici le Président du Tchad Idriss Déby et Emmanuel Macron). Paris est souvent critiqué à ce sujet : Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron ont entretenu des liens avec des dictateurs africains.

La dictature « démocratique » du Tchad

Le Tchad est “Dictature démocratique” autour du Président Idriss Déby depuis 1990. Derrière un multipartisme de façade : le pouvoir est concentré dans les mains du Président. Le régime tchadien reste comparable à celui d’Hissène Habré, dirigeant renversé et prédécesseur d’Idriss Déby.

Le régime tient en place grâce au soutien de la France qui dispose d’une base militaire et d’importants intérêts économiques (Total exploite le pétrole tchadien depuis 2003) et diplomatiques dans le pays.

L’exploitation du pétrole a en effet  permis de financer l’armée tchadienne en augmentant considérablement ses moyens :  elle assume un rôle important dans les opérations de maintien de la paix et notamment dans l’opération Barkhane et la lutte contre Boko Haram en complétant l’action des forces armées occidentales et notamment françaises.

L’ Ethnie de Déby, les Zaghawa occupe tous les postes clefs de l’état tchadien ce qui permet d’assurer sa longévité. En parallèle, le clan Déby s’est considérablement enrichi : les Panama Papers ont révélé que presque 11 milliards de dollars ont été placés par leurs soins dans des paradis fiscaux, alors que le Tchad reste classé 186e sur 189 dans l’indice de développement des Nations unies.

La République du Congo

Denis Sassou-Nguesso y est au pouvoir depuis 1997. Le pays vit principalement des gisements d’hydrocarbures au large de ses côtes et des exportations de bois. 95% du commerce du pays est détenu par des entreprises étrangères et notamment françaises qui fournissent l’état congolais en devises en échange.

Le Congo a été le théâtre d’une grande instabilité en 2016, quand Denis Sassou-Nguesso a été réélu après avoir changé la constitution en sa faveur (elle limitait le nombre de mandats présidentiels à deux,  et l’âge pour se présenter à la présidence à 70 ans) aux termes d’élections largement frauduleuses et contestées par ses opposants. La dictature use de méthodes violentes pour réprimer la contestation.

Malgré d’abondantes richesses naturelles, la mauvaise gestion économique du Congo le contraint à faire partie de l’initiative Pays Pauvre et Très Endettés (PPTE), alors que plus de la moitié de sa population vit avec moins de 1$/jour. 

La Guinée Équatoriale

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo est le Président de la Guinée équatoriale depuis 1979. Si le régime tente aujourd’hui de devenir fréquentable pour vendre des concessions pétrolières, il a été largement impliqué dans des affaires de bien mal acquis en France. Entre 2007 et 2009, la Justice française a saisi de nombreux biens et voitures de luxe d’origines douteuses en région Parisienne.

TU VEUX EN SAVOIR PLUS ? ON A DES SHERPAS EN GÉOPO ! 👇

 

Le cas de l’Érythrée

L’Érythrée est une République avec un  régime présidentiel à parti unique : son dirigeant Isaias Afwerki est à la fois chef de l’État et du gouvernement depuis l’indépendance du pays vis-à-vis l’Éthiopie en 1993 et une guerre d’indépendance sanglante qui a duré de 1962 à 1991.

Le pays est marqué par une forte répression religieuse avec seulement 4 religions autorisées. Le pays affronte régulièrement avec l’Éthiopie, d’abord lors d’une nouvelle guerre en 1998, puis lors d’un conflit interposé en Somalie. Résultat, le pays consacre environ 25% de ses dépenses à son armée alors qu’il manque de moyen pour assurer la subsistance de sa population.  Le service militaire est obligatoire pour toute la population entre 17 et 40 ans, et dure officiellement 18 mois, mais peut être prolongé à vie.  Pour l’éviter, 5000 personnes fuient tous les mois le pays.

Pour se développer, l’Érythrée compte sur des ressources inexploitées : cuivre, or, pétrole, gaz, fer, potasse, coton et café. Les transferts de fonds du monde entier venant de la diaspora restent la principale source de revenus du pays.

L’Érythrée est décrite comme une « prison à ciel ouvert », avec un IDH de 0,35 pour une population de seulement 6 millions d’habitants.

 

Oui, ce n’est pas très politiquement correct à dire : la Chine, la Russie ou l’Arabie saoudite sont des pays autoritaires. Ils ne partagent pas les valeurs occidentales et luttent contre elles afin d’étendre leur propre influence.

Le cas de la Chine, de la Russie et de l’Arabie Saoudite 😰

Difficile de ne pas finir cet article sans aborder rapidement le cas de la Chine, de la Russie, et de l’Arabie Saoudite. Que faut-il penser de ces puissances autoritaires ?

Après avoir annexé militairement la Crimée en 2014, la Russie s’est imposée comme un interlocuteur incontournable dans le conflit syrien. Le pays où Vladimir Poutine règle avec une main de fer reste incontournable dans la géopolitique mondiale.

La Chine se prépare progressivement à remplacer les États-Unis en tant que première puissance mondiale : entre son initiative de nouvelle route de la soie, ses nombreux IDE en Afrique, la professionnalisation rapide de son armée, et de plus en plus d’innovations sur son propre marché, la Chine fourbit ses armes avec l’ambition assumée de devenir une puissance économique et militaire de premier rang.

L’Arabie saoudite reste un état autoritaire qui prépare l’après-pétrole, tout en soutenant les systèmes politiques autoritaires religieux qui correspondent à sa vision du monde : elle participe au financement de nombreux mouvements islamistes radicaux.

👉🏻 Une chose est sûre : tous les régimes évoqués précédemment  dans l’article entretiennent des liens plus ou moins directs avec ces trois régimes autoritaires qui procèdent à un jeu de marionnettes dont il ne faut pas être dupe. 

Les ingérences dans les élections qui ont pu se produire dans de nombreuses démocraties, les provocations diplomatiques et commerciales, et la montée des extrêmes dans les démocraties sont les symptômes de la remontée en puissance des régimes autoritaires. 

La Fin de l’Histoire avancée par Fukuyama n’est pas pour demain : les régimes autoritaires construisent aujourd’hui un front antidémocratique puissant qui a comme objectif de lutter contre les valeurs occidentales. Il est encore possible de réagir, notamment grâce à la construction d’une Europe forte et efficace, mais pour combien de temps ? 

Cet article t’a plu ? Tu veux aller plus loin Géopolitique / Histoire ? On a ce qu’il te faut !
✅ Alors lis vite l’article sur la Méthode de l’étude de document d’Histoire pour le Bac 🔥
✅ Découvre comment faire une Dissertation de Géopolitique en Prépa HEC 💖
✅ Voilà tous nos conseils pour faire un croquis au top au bac ! 🗺
✅ Et voici comment réussir les épreuves de la carte aux concours de Prépa ECS ! 🌍
 
❤️ Cet article t'a plu ? Alors parle de nous à tes amis, c’est la meilleure manière de nous renvoyer l’ascenseur 💫 Et comme d'habitude, tu peux nous poser tes questions en commentaires ou directement à hello@les-sherpas.co 🥳

Etienne Porche

Ancien de Franklin & Commercia, élève à l'ESCP et cofondateur des Sherpas. Passé de minor à Major pendant ma prépa, trois 20/20 en ESH, je suis passionné par l'éducation et fan de méthodo et développement personnel. Je me bats tous les jours pour construire une éducation moderne et humaine pour tous ! 🔥💖

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (117 votes, moyenne: 4,85 sur 5)