L'essai en langues - la méthode

Comment faire un super essai en langues en prépa ? La Méthode.

L’Essai ou « Essay », c’est la deuxième partie des épreuves de Langue des concours BCE ou Ecricome en Prépa HEC. C’est aussi une sous épreuve aux concours de Prépa Scientifique ou à ceux pour les Khâgnes.

Dans cet article, on va te parler plus spécifiquement des Essais en Anglais LV1 aux concours BCE : il ne te restera qu’à adapter les conseils en fonction de ta filière. La Méthode ne change pas sinon.

Cet article fait partie d’une série de trois articles sur les épreuves de Langues (Version/Thème + Essais + Conseils) : pour maîtriser parfaitement ces épreuves, lis l’article sur la Version et le Thème ainsi que celui sur les astuces à maîtriser si tu veux cartonner. 🇬🇧🇩🇪🇪🇸

 

Les règles du jeu : attendus, notation et barème des épreuves 🏆

Les épreuves de langues aux concours fonctionnent sur une logique spécifique. Tu pars de 20/20 pour arriver à zéro, car les épreuves sont notées avec un système de points fautes. Ta priorité absolue doit donc être d’éviter toutes fautes et scories en langues. Avant de faire des choses compliquées, commence par faire absolument aucune faute. Tu auras besoin de petites expressions pour gratter des points supplémentaires, mais ça sera dans un second temps. 😉

Concernant les essais, les attentes en terme de langues sont identiques : on attend une langue fluide et élégante avec du vocabulaire idiomatique. Les attentes de fond et de structure sont en revanche différentes. 

Le Premier Essai s’appuie uniquement sur le texte proposé. Tu dois répondre à la question posée à l’aide de ce texte, sans y inclure tes propres idées. Tu n’as pas le droit de citer ou de paraphraser le texte. Il s’agit donc d’une épreuve de compréhension, puis de restitution et de reformulation.

Le Second Essai est une expression personnelle. Tu dois alors donner ton avis sur la question posée, qui est en général un sujet d’actualité important de l’année. Il est essentiel de te mouiller lors de cet essai, et d’avoir une opinion… un peu personnelle. Mets-toi à la place des correcteurs, toutes les versions et thèmes se ressemblent, comme tous les Essais. L’Essai 2 est le seul qui te laisse un peu de marge de manoeuvre pour te différencier, à toi d’en faire bon usage ! 😉

👉🏻 Pour être parfaitement au clair sur les attentes des épreuves, je te conseille de lire l’autre article sur la Version et le Thème. Elles y sont expliquées bien plus en détail.

S’entraîner aux essais et faire progresser ton niveau de langue 💪🏻

Il n’y a aucun miracle, si tu veux progresser en langues, tu dois t’entraîner ! Pour cela,  Mets en place une « boucle Essais-Grammaire » avec un Cahier d’Erreurs dans lequel tu archiveras toutes tes fautes. C’est le coeur de toute progression réelle.

Tu dois trouver le temps de faire un essai toutes les semaines, dans chaque langue, en 1h20.
Choisi un thème d’expression susceptible de tomber au concours : les effets du Brexit, la Politique de Trump avec la Chine, les Migrants, les Effets de la Technologie… etc. Le champs des possibles est fini et assez facile à prévoir et à balayer sur l’année si tu prends le temps de te poser.

Aide-toi d’un dictionnaire pendant que tu fais ces essais : ce sont des entraînements, le but est de gagner en fluidité et en rapidité d’écriture, tout en enrichissant ton vocabulaire et tes idées sur les thèmes susceptibles de tomber aux concours. D’où les 20min de bonus pour faire quelque chose d’un peu mieux qu’en épreuve, chercher du vocabulaire à rentrer dans Anki, deux trois infos bien senties dans la presse étrangère, et faire progresser ton niveau de langue.

Vise l’utilisation d’une langue simple et efficace, avant de faire des choses trop compliquées. C’est la clef pour ne pas faire de fautes. Tu corseras les choses une fois que tu auras le niveau.

👉🏻 Le Meilleur dictionnaire pour toutes les langues est le Larousse en ligne. Gratuit, pratique et précis 😉

Respecte le nombre de mots attendus en épreuve, puis débrouille-toi pour te faire corriger, par exemple par ton prof, en 5min à la fin d’un cours, ou par un de nos formidables Sherpas en langues.

Une fois que ta copie sera corrigée, tu vas relever les erreurs types faites pour les travailler la semaine suivante. Pour commencer, elles iront dans un cahier d’erreur constitué à cet effet : tu noteras alors la règle associée, avec un exemple de faute, et un exemple de construction correcte, et si besoin, un petit commentaire à ta sauce pour t’aider à ne plus la refaire !

Une fois la ou les règle(s) à travailler archivées(s), le reste du temps alloué dans ton planning pour chaque langue sera consacré à la parfaite maîtrise des erreurs que tu auras identifié. Bref, tu vas ensuite bouffer des exercices de grammaire : pas d’orgueil mal placé, si tu as des lacunes de 4e, ce sera un livre de grammaire de 4e ! Prend le taureau par les cornes.

Ensuite, ça boucle : en progressant en grammaire (et en vocabulaire), tu vas améliorer mécaniquement la qualité de tes essais, si bien que tu feras des fautes de plus en plus « pointues », et aussi de plus en plus rares. Comme en Maths, plus tu vas avancer, plus tu repéreras les erreurs classiques, et plus l’exercice sera automatique.

Dernier Bonus de la méthode : si tu as bien anticipé les sujets, tu auras peut-être une bonne surprise aux concours ! À la clef, un gain de temps considérable, et une bonne note quasi assurée.

Essai 1 (1h20) 🤯

Cet essai est plus difficile à faire que le second. Avant d’écrire quoi que ce soit il est indispensable que tu aies parfaitement compris le texte, souvent issu de la presse anglaise, comme The Economist.

Tout n’est pas utile dans l’article. Tu dois sélectionner et te servir uniquement des passages qui répondent à la question posée. Ensuite, il te faudra écrire un essai qui rassemble tous les arguments dans un ordre différent et dans l’idéal plus cohérent que celui du texte original. Cet épreuve est donc un peu speed. D’expérience, il vaut mieux lui accorder un peu plus de temps, tu pourras aller plus vite sur l’autre essai, car tu te seras entraîné(e) chez toi pendant l’année.

Avant toute chose, commence par lire les questions de l’énoncé. Tu liras ensuite l’article uniquement avec ce focus, tandis que la question de l’essai 2 te permettra de connaître le thème du sujet.

1. Prends le temps de faire au minimum 1 lecture complète de l’article, sans y toucher.
2. Puis lors d’une 2ème lecture, commence à stabiloter les zones répondant directement à la question. Au besoin, fait une troisième lecture pour tout comprendre parfaitement.
3. Puis, réarrange-les en les numérotant directement sur le sujet.
4. Tu dois avoir parfaitement compris le texte avant de commencer à rédiger : fais un passage supplémentaire si besoin, et perfectionne ta sélection.
5. Maintenant, rédige au fil de la plume sur ta copie, en vérifiant régulièrement ton nombre de mots et en faisant attention à ta grammaire et orthographe. Cet exercice sera facile, car tu te seras entraîné toutes les semaines.
6. Prends le temps de te relire, au moins 3min. Fais une relecture spécifique pour les erreurs que tu fais tout le temps (par exemple l’oubli du s à la 3e personne du singulier en anglais). Puis fais une relecture plus globale.
7. Mets le nombre de mots correct, avec les indications tous les 50 mots.

Avis quand au décompte de mot : je te déconseille formellement et fortement tout forme de gruge, que ce soit aux concours ou pendant l’année. Prendre l’habitude d’écrire trop t’empêchera d’avoir une langue concise et fluide le jour des épreuves. Accepte cette contrainte, je t’explique pourquoi un peu plus bas ! 😇

Essai 2 (40min)

  1. Fais un plan rapide et efficace en 5min au brouillon. Dans l’idéal tu auras traité un sujet assez proche chez toi pendant l’année si tu as bien anticipé.
  • Pour te différencier, adopte par principe la position que peu de gens utiliseront (sauf si cela te conduit à adopter des positions « border» au niveau des valeurs). Dans le cas d’un sujet où des dérapages sont faciles, comme sur l’immigration, essaie de montrer qu’il faut voir plus loin, même si certaines peurs sont compréhensibles.
  • Mouille ta chemise : il est attendu que tu donnes ton avis personnel et que tu t’exprimes. Evite les postures timorées, trop de copies restent dans des entre-deux.D’où l’interêt d’utiliser une structure type comme suit : 
    1. Pourquoi les arguments opposés aux tiens peuvent être entendus.
    2. Pourquoi tu penses qu’il faut voir plus loin, et pourquoi ton opinion est meilleure.
    3. Conclusion.

2. Rédige au fil de la plume en 35min.
– À nouveau, c’est maintenant que l’entraînement va payer : fluidité de la langue, vocabulaire, grammaire aux petits oignons… objectif zéro fautes.

3. Pense à nouveau à te relire au moins 2 fois !

4. Inscris le décompte exact de mots.

 

Le Hack des Essais

 C’est l’astuce ultra-efficace pour passer de 11-12 à 14-16 en Langues.

En Essai, on a toujours besoin d’utiliser des verbes ou des expressions journalistiques pour améliorer son propos : cette boîte est un poids lourd (to be a powerhouse), cela sera un dur combat (to be an uphill battle)…

Créé toi un deck « d’Expressions » par Langues dans Anki (le logiciel que nous recommandons pour apprendre ton vocabulaire). Tu l’alimenteras grâce à tes lectures, aux corrigés de tes profs et de tes colleurs… Bien sûr, évite les expressions tartes à la crème comme « in a Nutshell » qui sont vues et revues, et qui agacent. C’est à toi de te constituer ta propre liste qui ne ressemblera à celle de personne d’autre.

👉🏻 Pour enrichir ton vocabulaire, essaie de lire de temps à autre des articles dans The Economist, The Guardian, ou Time Magazine. En Allemand, Der Spiegel, Die FAZ ou Die Suddeutschezeitung sont les références. En Espagnol, lis El Pais. Dans l’ensemble, dès que tu es confronté à un mot intéressant, rentre le dans ton Anki.  

En tout début d’épreuves de Langue, recrache le maximum d’expressions sur ton brouillon : tu dois en avoir au moins une trentaine sur ta feuille. Case-les ensuite dans tes essais, et raie-les sur le brouillon. En procédant de la sorte, et si c’est bien fait, tu vas augmenter mécaniquement ton niveau de langue perçu, car tu auras une langue claire, sans fautes, agrémentées d’expressions enlevées qui donneront l’impression que tu parles tout le temps de la sorte.

⚠️ Attention, pour pouvoir utiliser ce hack, tu dois avoir un niveau de langue correct et faire peu de fautes, sans quoi l’astuce est grillée à des kilomètres ! 

Exemple d’Essai

Voici un de mes Essai 2 qui a reçu la note de 24/30.
Le sujet était « According to your opinion, is it possible to fight effectively against the denial of Science in the USA ? »

Cet exemple permet de très bien voir comment j’appliquais le Hack, et distillais quelques informations de civilisation faciles à glaner en lisant la presse. Il est néanmoins un peu trop long par rapport aux exigences des concours. Dépasser de temps en temps le nombre de mots imposé m’aura couté de ne pas être assez à l’aise le Jour J, car j’avais pris l’habitude de trop écrire. Ne refais pas mon erreur, cela m’a couté une contreperformance aux concours. 😉

« Fighting efficiently against the denial of science in the USA is undoubtedly an uphill battle. Although succeeding in such a fight would be very tough, it is in my opinion possible to act effectively to solve this issue.

This « great denial » is first of all linked to a political trend. The bipolarisation of the US political landscape with the spread of the Tea-party’s ideas has been critical to explain the growing skepticism toward science. Besides, Tea party people are pretty religious, thinking global warming is a lie for instance. As this radical trend tends to impose its views over the whole republican party, in republican states, some schools started to teach creationism after Tea-party’s campaigns. Finally as half of the American population is conservative, skepticism can spread easily in states from the south or the center of the USA. On the one hand, to see this great denial fray, a good solution could be to try to reduce the might of a tea-party which is as strong as ever, but on the other hand it would involve either a split of the Republican Party, either great protests from the tea-party : it’s not truly possible. America is today in a political deadlock, and this denial is one of its many consequences.

Mercifully, there are not only political solutions to this outcome. One can use education. The Massive Online Open Courses (MOOCs) might help to spread knowledge in the US, even in families with no deep cultural background. Usually, a lack of education is a the origin of believing silliness. MOOCs and online classes would be a great way to inform parents and children, and fight fake news in a stone throw, while still being for instance in the countryside. If people are better informed, politicians as President Trump might have to bend their positions. Education could make for the end of this great denial.

Yet, as said previously, nothing is set into the stone, the end of economic crisis might also help people to believe in progress and science, with a growth mainly based on new technologies. Nevertheless, leaving this stake on the the back burner would harm the United-States’ future : a society not believing in science can’t be at the edge of knowledge and rule the world today. »

Et la Civi ?

Autant te le dire tout de suite : il est impossible d’être un(e) génie en 250 à 300 mots, la qualité de la langue prime, le fond reste du bonus ! Évidemment, avec quelques bonnes lectures de presse et l’entraînement que nous te suggérons, tu seras aussi capable d’avoir des avis renseignés, c’est ce qui te permettra d’atteindre les toutes meilleures notes.

Mais avant cela, la priorité c’est la qualité de ta langue : la forme prime vraiment sur le fond !

💎 Objectif Zéro faute ! 💎

 

👉🏻 Vraiment, n’oublie pas de lire l’article sur la Version et le Thème 🔥
👉🏻 Ainsi que notre Top 10 des Tricks à maîtriser en Langues 🔥

Et si tu galères en langues, pourquoi ne te ferais tu pas aider par un de nos Sherpas ? Ancien de la Prépa , il pourra parfaitement te guider et t’aider à faire la différence aux concours ! 

Etienne Porche

Ancien de Franklin & Commercia, élève à l'ESCP et cofondateur des Sherpas. Passé de minor à Major pendant ma prépa, trois 20/20 en ESH, je suis passionné par l'éducation et fan de méthodo et développement personnel. Je me bats tous les jours pour construire une éducation moderne et humaine pour tous ! 🔥💖

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (67 votes, moyenne: 4,96 sur 5)