surdoué-hpi-précoce-enfant

Surdoué : Réussir ses études en étant HPI, Précoce ou Surdoué 😇 [Courrier des Lecteurs]

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet sur lequel nous avons été régulièrement contactés : Louis, Angélique, Lorinne, Cléa, Victor… nous ont posé des questions par mail en nous demandant (dans les grandes lignes) comment « réussir ses études et être heureux quand on est surdoué ? »

Et là on imagine l’immense majorité des lecteurs se dire, « oooooh les povs’ surdoués, la vie est dure !  » : c’est exactement parce que ce sujet complexe des personnes HPI (Haut Potentiel Intellectuel), encore dits Précoce,  Enfant Intellectuellement Précoce (EIP pour l’Éducation Nationale), « avec des facilités »,  ou finalement Surdoués, est très mal connu et compris, que nous avons décidé d’en faire un article !

Ce papier sera l’occasion d’expliquer à tout le monde ce qu’est la précocité intellectuelle, tout en tordant le cou à de nombreuses idées reçues, et aider nos lecteurs HPI à avancer. On te donnera aussi des éléments de diagnostics pour t’interroger : sans le savoir, toi ou un de tes proches êtes peut-être concernés ?

PS : Puisque c’est un sujet un peu médical, on s’est appuyés sur de nombreuses sources. D’abord des témoignages de personnes qui ont été diagnostiqués précoces (ça tombe bien, on en a dans l’équipe 😉), nous avons aussi fait une grande revue de littérature en ligne, et nous avons aussi travaillé à l’aide des livres de Jeanne Siaud-Facchin Psychologue clinicienne et spécialiste du sujet.

PS2 : Tout au long de l’article, les termes : surdoué, précoce, HPI ou EIP seront utilisés au singulier comme au pluriel comme autant de synonymes.

 

Être HPI, Précoce ou Surdoué, ça veut dire quoi ? 🧐

👉🏻 Le Haut Potentiel Intellectuel (précocité intellectuelle/surdouance) est  établi lorsque le résultat global d’un Test de QI est égal ou supérieur à 130 (1), s’il est associé à un bilan psychologique complet fait par un professionnel compétent (2).

Nous voilà bien avancés !  😂
Allons plus loin pour t’aider à mieux comprendre ce charabia !

Les HPI ne sont pas des « petits génies » ! ✋🏻🛑

On retrouve beaucoup de Surdoués parmi les hommes et femmes célèbres et pas uniquement chez les Scientifiques ou les Artistes : Einstein, Napoléon, Mozart, De Vinci, Michel-Ange, Marie Curie, Louis Pasteur, Steve Jobs ou Elon Musk… étaient ou sont probablement tous surdoués.

Le problème, c’est qu’on associe directement les Surdoués aux parcours de ces grandes personnalités, alors que ce sont deux choses bien distinctes. Une personne diagnostiquée HPI a un potentiel, mais elle doit l’exploiter : 2,2% de la population est surdouée, ce qui fait tout de même beaucoup de monde : en France, il y aurait environ 1,5 million de personnes surdouées, c’est tout sauf négligeable : à l’échelle de l’humanité, les « génies » sont bien plus rares !

 

Eh non ! Les Génies comme Einstein sont bien plus rares que les surdoués ! C’est encore une catégorie à part ! 😉

👉🏻 Bref. C’est un abus de langage que de penser que les personnes HPI sont « des génies ». Et contrairement aux idées reçues, les personnes surdouées ne sont pas des êtres supérieurs exempts de défauts et de faiblesses ! Dire d’une personne surdouée qu’elle est juste plus intelligente que la moyenne et réduire sa différence à un QI supérieur à 130 est la principale idée réductrice à laquelle tous les HPI et leurs proches (familles et amis) sont confrontés.

👉🏻 Le QI est un simple indicateur, que tu sois précoce ou non, il ne compose pas ta personnalité. L’intelligence est un tout, formé aussi bien par ton potentiel intellectuel que par ta personnalité. En étant surdoué, comme tout le monde, tu n’as pas la science infuse, tu as des défauts (nombreux), et des qualités !

👉🏻 La précocité se traduit par un fonctionnement différent, au sens propre du terme : le cerveau fonctionne différemment. Logiquement, cela influence les capacités intellectuelles, mais aussi les capacités émotionnelles de ces personnes.

NB : Les caractéristiques que nous allons énoncer sont communes à l’ensemble des surdoués, et constituent des éléments de diagnostic. Ce sont des données de base. (Et oui, la photo de l’article est un peu Clickbait 😂)

1. Les « précoces » sont différents sur le plan affectif. 🥳😭

👉🏻 L’enfant, l’adolescent ou l’adulte surdoué est un hypersensible au grand coeur.

  • Toutes les émotions sont extrêmes : l’amour, la colère, ou la peur sont d’une intensité rare. Toute personne HPI est une éponge émotionnelle, plus fragile qu’il n’y paraît derrière de grands airs, qui sont un mécanisme de défense classique pour se protéger de cette hypersensibilité.
  • La capacité d’empathie des HPI est exceptionnelle : puisqu’ils sont hypersensibles, les surdoués perçoivent des émotions imperceptibles par les autres, parfois avant même que la personne concernée n’en ait pris elle-même conscience. En découle une capacité de compréhension et de communication avec les autres très fine, qui peut aussi être déconcertante pour leur entourage qui a l’impression d’être « scruté » comme on lirait dans un livre ouvert… ce qui n’est pas très agréable, avouons-le.
  • Les « surdoués » sont très sensibles à la justice, mais surtout à l’injustice qui les révoltent. Leur quête de vérité et d’absolu est une nécessité, ce sont des personnes en quête de sens, humaines et généreuses, dans l’air du temps.
  • Ils vivent la vie à pleines dents, quitte à parfois s’abîmer au passage : s’ils portent un regard très lucide sur le monde (on le verra juste après), les désillusions sont difficiles et douloureuses, même si elles servent de moteur pour avancer.

2. Les surdoués sont différents sur le plan intellectuel 🤯

Concrètement : 

  • La personne HPI traite plus de données, plus vite et mieux qu’une personne normale. Il est scientifiquement prouvé qu’une personne surdouée traite l’information avec plusieurs zones du cerveau en simultané, même si l’hémisphère droit du cerveau (celui de l’intuition est de l’émotion) est plus souvent sollicité. Cela se traduit par une hyperactivité neuronale chronique : l’intellect est vif, les sens exaltés. 
  • Les surdoués pensent essentiellement par liens, par enchaînements et associations d’idées en faisant preuve d’un sens de la synthèse inhabituel. 
  • Les précoces ont une forte capacité à apprendre par eux-mêmes, en autonomie. Très curieux, ils sont souvent autodidactes et débrouillards dans les domaines qui les intéressent.
  •  Être HPI confère une intelligence intuitive, et créative, spontanée et donc peu intellectualisée, qui va de pair avec une lucidité acérée.  À la clef, une compréhension fine et poussée du monde, mais aussi une tension constante rendant difficile le lâcher-prise.

👉🏻 Jusque là, tu dois te dire qu’être à Haut Potentiel Intellectuel, c’est le Jackpot ! En fait, ce n’est pas aussi simple. 🤔

  • Que ce soit à l’école où on te demandera toujours de justifier tes intuitions, ou même en groupe, il est impossible de parachuter une réponse sans passer pour un(e) illuminé… on provoque souvent des réactions du type « mais pour qui il/elle se prend ? » : Le problème est toujours le même, le surdoué est souvent incapable d’expliquer comment il arrive à un résultat : donc pour le communiquer, c’est une galère ! 
  • Tout est exacerbé chez les Précoces, ce qui conduit à un risque de « trop plein » :  ils perçoivent tout, ils analysent tout, ils sont constamment « bombardés » d’informations.
  • Les HPI ont du mal à rentrer dans des moules, et notamment dans le système éducatif qui est très normé. Dans de tel cas, ils ne comprennent pas le sens et l’utilité des cours, ils peuvent challenger leurs profs, et se braquer contre les études, alors qu’ils ont un immense potentiel.
  • Être HPI est épuisant, d’autant que « les autres » ne perçoivent pas ce « qu’on sent » : ils ont régulièrement  le sentiment d’être en décalage avec les autres. Ils se sentent bizarres, incompris, au point où ils peuvent se penser stupides, et ne plus avoir confiance en soi, ce qui est le comble !
  • Ils ont envie de lâcher prise, mais n’y arrivent pas : ils contrôlent tout, et perdent en naturel et spontanéité. Pour se protéger, ils se blindent : l’armure est alors en béton armé !

Être HPI, c’est un peu comme avoir un super pouvoir, il faut réussir à l’apprivoiser, et c’est toujours difficile à partager avec les autres sans se faire juger.

 

 

3. La Précocité demande à être apprivoisée ! 😎

👉🏻 Une précocité non diagnostiquée (ou non comprise) peut conduire à une déformation de l’estime et de l’image de soi. Le risque majeur est la construction d’un « faux soi » construit en fonction des autres pour leur plaire, et pas en fonction de qui tu es réellement.

👉🏻 À contrario, une précocité annoncée, mais mal expliquée peut conduire à un ego surdimensionné et à un sentiment de supériorité malsain qui peut conduire à la solitude. Il est indispensable de ne pas s’arrêter au diagnostic, mais d’épauler les surdoués dans leur construction personnelle.

La situation est délicate :

  • Si on n’accompagne pas un surdoué, il peut prendre la grosse tête.
  • Mais son entourage peut aussi se charger de le penser pour lui : eh oui, quelqu’un qui annonce à son entourage qu’il/elle est surdoué(e), sera toujours vue comme prétentieuse et « supérieure », les gens ne l’épargneront pas, parce qu’ils sont souvent mal informés.

👉🏻 C’est pour cela que les précoces se blindent et évitent d’évoquer le sujet, quitte à le nier .
Ils se protègent par l’humour , mais aussi en ne se dévoilant pas.

« On pose beaucoup de questions aux autres, on parle peu de soi-même. On omet des détails, on reste secret. Ou simplement on ne se laisse pas toucher par les évènements. C’est trop dur de se faire blesser, ça fait trop mal« .  nous expliquait Caroline. Ce contrôle est une force, en difficulté les HPI font preuve de sang-froid. Mais c’est aussi une faiblesse quand il faut oser être humain.

👉🏻 Au fond, c’est un grand paradoxe : quand on est surdoué, on est hypersensible, donc pour se protéger, on ne le montre pas, et donc on passe pour quelqu’un de froid et insensible. La sensation de décalage avec autrui est présente chez tous les HPI. Heureusement, elle se résout avec le temps et l’expérience et du travail sur soi.

👉🏻 Que ce soit dit clairement : les HPI sont des humains comme les autres !
Petit rappel en passant, comme nous sommes différents de par nos cultures, couleurs de peaux, ou religion…etc, il en va de même pour nos intellects. À ce titre, et comme pour toutes les autres spécificités, les surdoués ne valent pas plus ou pas moins qu’une personne « normale » (à supposer qu’on puisse définir ce qu’est la normalité 😉).

Bref. Être Précoce, ce n’est pas une maladie, ce n’est pas bien, ce n’est pas mal, ce n’est ni une tare ni un gage de succès. C’est d’abord être différent : et c’est autant une force qu’une faiblesse qui demande à être apprivoisée. Comme tous le monde, les surdoués ont des qualités et des défauts, et comme tous le monde, ils ont surtout besoin de beaucoup de bienveillance pour s’épanouir !

Bien vivre ta Précocité en cours, au Lycée ou dans le Supérieur ! 👩🏻‍🎓👨🏼‍🎓

Lycée et surdoué ne font pas toujours bon ménage.

👉🏻 C’est pour les raisons précédemment citées qu’1/3 des enfants ou adolescents « surdoués » sont en échec scolaire, ce qui peut sembler contre-intuitif.  Cela s’explique par un fonctionnement différent qui n’est pas assez intégré par le système scolaire, ni pris en compte.

 

Tu es peut-être concerné(e) ou tu connais peut-être des surdoués !  🧐

Au Lycée ou dans le Supérieur, voici quelques repères, dans le désordre, non systématiques et non exhaustifs pour te guider.😊💖

  • En général, on te décrit comme quelqu’un de vif d’esprit, de curieux, en tous cas pour les sujets qui t’intéressent.
  • Cela t’arrive d’être manipulateur / manipulatrice, surtout quand tu veux vraiment quelque chose.
  • Tu es très bon en classe, très mauvais, ou tu fais le strict minimum pour qu’on te laisse tranquille.
  • Ou, tes résultats sont en dent de scie, tu es fort(e) dans une matière une année, moins l’année suivante et réciproquement.
  • Tu travailles pour tes professeurs.
  • Tu participes énormément en classe…
  • … ou inversement tu joues au fantôme. Corollaire, pour ne pas qu’on t’embête, tu joues à l’idiot(e).
  • Tu es bavard(e), dissipé(e), tu rêves… tu as parfois des troubles de l’attention, avec des difficultés à rester concentré(e) et assis(e) sur ta chaise. Plus jeune, tu as pu être hyperactif (à ne pas confondre, c’est différent !).
  • Mais dès que tu es attentif, tu as des facilités : jusqu’aux classes de fin de Lycée, tu n’as presque pas besoin de travailler (sauf dans les matières où tu n’es pas à l’aise et/ou que tu n’aimes pas).
  • Tu es bon à l’oral, mais le passage à l’écrit est un peu difficile. D’ailleurs, « ton écriture a de la personnalité », ta calligraphie laisse à désirer, tu peux avoir des difficultés en orthographe, tu as pu être dyslexique (ce qui peut sembler contre-intuitif pour quelqu’un comme toi).
  • Tu as du mal à justifier tes résultats, à argumenter et à développer. On te reproche souvent ton manque de rigueur. Tu as du mal à aller au bout des choses.
  • Tu peux être très perfectionniste, comme il est tout aussi possible que les détails « te saoulent », surtout si l’activité en question ne te plaît pas.
  • Tu peines à comprendre l’implicite, le sous-jacent des questions, mais aussi des codes sociaux : tu as souvent besoin qu’on te donne des détails pour être certain d’avoir bien compris avant d’agir.
  • Tu fais des hors-sujets, tu réponds à côté, alors que les connaissances semblent comprises.
  • Tu te sens parfois différent(e), incompris(e), en décalage avec les autres. Parfois cela te pèse, parfois tu en es content(e), car au fond, tu as du mal à rentrer dans le rang.
  • Jeune, tu as (ou avais) des difficultés à te socialiser, tu n’as pas beaucoup d’ami(e)s, tu es (étais) plutôt isolé(e) dans la cour ou pendant les séances de sport en équipe.  (Pas d’inquiétude, les vrais amis, ça vient avec le temps 😉).
✅ Tu veux savoir si toi ou tes potes êtes Surdoués ? Passe notre Test ! 

Alors, tu connais des gens à qui ça ressemble ? 🧐

L’importance d’un diagnostic jeune.

La première étape est toujours le diagnostic. Et c’est toujours là que ça coince. 😱
La majorité des personnes surdouées ne se font jamais tester : Soit elles ignorent l’existence même du phénomène, soit elles refusent d’admettre l’éventualité qu’elles soient HPI… 😢

« Jusqu’au jour où j’ai passé les tests, j’étais persuadé d’être normal, voire un peu bête. Je suis tombé de ma chaise en apprenant le résultat ! – Victor »

Beaucoup de surdoués vivent toute leur vie en ignorant cette information pourtant essentielle pour mieux se comprendre et être heureux ! On aimerait bien que ça change. Ce serait mieux pour eux, mais aussi pour la société dans son ensemble, car les surdoués sont une vraie richesse, ils ont énormément de choses à apporter.

👉🏻 Plus un diagnostic peut être posé tôt sur une précocité éventuelle, mieux c’est.

  •  Cela favorise grandement la compréhension de soi-même par la personne HPI, qui est forcément plus indulgente avec elle-même.
  • Cela réduit fortement le chance de développer des problèmes grave de confiance en soi, voir des troubles de la personnalité.
  • Dans tous les cas, le facteur déterminant est la bienveillance du milieu scolaire et familial dans lequel l’enfant puis l’adolescent et l’adulte évoluent.

👉🏻 Selon les spécialistes, il arrive souvent qu’on découvre ce don au cours d’un bilan pratiqué en raison de difficultés scolaires massives et résistantes. L’adolescent arrive en consultation bougon et résistant, furieux de s’être fait traîner chez le Psy.

Pourtant, un test de ce type est une vraie chance, ce n’est pas une intrusion dans ton monde. Ce sera ton bilan, tout cela t’appartiendra toujours, et tu apprendras à mieux te connaître, peu importe l’issue du test.

👉🏻  Alors si tu as un doute pour toi ou un de tes proches, que tu te poses de questions, ou même que tu penses que c’est impossible, trouve le ou la spécialiste du sujet le plus proche de chez toi, et prends rendez-vous pour un bilan psychologique associé à un test de QI. 

Une fois diagnostiqué (1), il faut encore accepter le résultat (2), avant de pleinement en profiter pour te construire en prenant en compte cette information cruciale (3).

Ton orientation est super importante ! 🚀

👉🏻 Chez Les Sherpas, on est persuadés que l’orientation est capitale, et encore plus si tu es précoce : tu as énormément de potentiel :  il faut que tu trouves une voie qui te correspond, qui fait sens, et qui te poussera à te dépasser !   🥳

✅ Tu te poses des questions sur ton avenir ? Lis l’article « Tu n’as qu’une vie », il va te donner des idées !

À toi de trouver ta voie jeune Padawan ! 💪🏻

Alors, comment réussir en cours en étant HPI ? 🧮

À nouveau, il est tout à fait possible d’avoir des difficultés scolaires et d’être surdoué. Tu peux avoir des facilités… ou être très besogneux. Tout est possible.

 

Tu as besoin d’apprendre à te canaliser !
Les mots d’ordre pour toi sont méthodes et rigueur.


Deux situations sont possibles :

  • Soit ça se passe bien en classe pour toi, ou tu ne veux pas te bouger et travailler.
  • Et là, nos conseils peuvent te sembler contre-intuitifs : pourquoi changer tes méthodes si elles marchent ? Pourquoi te mettre à travailler ? Pourquoi t’organiser ? Pourquoi faire un planning ? Tu n’en as jamais eu besoin !
  • Ce n’est pas parce que tu n’en as jamais eu besoin que tu n’en auras jamais besoin ! 🤓
    Il va forcément arriver un moment où tes facilités ne suffiront plus. En montant dans les classes, le niveau est de plus en plus difficile. Si tu ne travailles pas, tu vas perdre ton avance, voir prendre du retard (ce qui te mettrait en difficulté), arrivé à un certain niveau académique, la charge de travail et la complexité des cours sera telle que tu ne pourras plus faire l’économie du travail. Ensuite, ce sera l’entrée dans la vraie vie : tout le reste de ta vie, on te demandera d’être au maximum et de faire de ton mieux, alors autant t’y préparer dès maintenant !

 

  • Soit tu es en  difficultés.
    Tu veux bien te canaliser et faire preuve de rigueur, mais tu peines à comprendre ce que cela vraiment dire. Souvent les profs ne comprennent pas que tu ne comprennes pas ce qui semble être une évidence pour eux. Et là forcément, l’intérêt de te relever les manches est directement plus évident ! 😅

 

enfant précoce, HPI, surdoué Victor nous confiait ne pas se reconnaître dans les méthodes (mais il lit quand même un blog de méthodes ^^).
Imagine si tu t’y mets ? Tu vas devenir une machine ! 🥳

 

Dans tous les cas, tu es au bon endroit, nous sommes là pour t’aider ! 😉

PS : Si cet article t’a plu, partage-le à tes potes qui pourraient être précoces ! Et s’il t’a (un peu) fait réfléchir, ou si tu as des questions, n’hésite pas à en discuter avec nous en commentaires ! On répond toujours à tout le monde ! 💖

PS : Si tu veux creuser, on te recommande chaudement l’Enfant Surdoué, et Trop intelligent pour être heureux, l’Adulte surdoué.

 

Etienne Porche

Ancien de Franklin & Commercia, élève à l'ESCP et cofondateur des Sherpas. Passé de minor à Major pendant ma prépa, trois 20/20 en ESH, je suis passionné par l'éducation et fan de méthodo et développement personnel. Je me bats tous les jours pour construire une éducation moderne et humaine pour tous ! 🔥💖

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (64 votes, moyenne: 4,94 sur 5)