La Prépa HEC c'est quoi ?

La Prépa HEC, c’est quoi ? Questions/Réponses

Tu te poses plein de questions sur ton orientation et tu aimerais essayer d’intégrer l’une des 7 meilleures écoles de commerce et de gestion de France ?

Tu es bien tombé, sache que la Prépa HEC est LA voie royale pour intégrer ces super écoles 🙂
Eh oui, les meilleures business schools ne sont pas accessibles directement post bac si tu souhaites décrocher leur fameux Master in Management, le diplôme le plus reconnu par les entreprises.

Autrement dit, tu devras passer par la tant redoutée classe préparatoire si tu veux décrocher le graal ! Mais la Prépa HEC c’est quoi ? Qu’est ce qu’on y fait ? Si tu es comme moi à l’époque, tu dois surement te poser une foule de questions : Faut-il être un surhomme pour intégrer “une Parisienne” ? Les concours d’entrée sont-ils vraiment si difficiles ? Quelle est la différence entre la filière ECS, la filière ECE et la filière ECT ? C’est quoi la culture générale en prépa ? Faut-il un bon dossier de première et terminale ? Est-ce que je vais réussir à garder un équilibre de vie ? Et si je rate ma prépa…?

Bref, nous avons concocté un petit questions-réponses afin de faire taire toutes ces fausses rumeurs qu’on peut parfois entendre sur les classes préparatoires aux grandes écoles. Bonne lecture ! 🎉

 

Comment rentre-t-on en classe préparatoire économique et commerciale ? 🧐

1. Est-il possible d’avoir des notes moyennes au lycée et d’intégrer “une bonne CPGE” ?



On ne va pas y aller par quatre chemins, c’est évidemment plus difficile…
En effet, les prépas regardent attentivement les dossiers de chaque élève postulant afin de déterminer s’ils ont une chance d’intégrer les meilleures écoles de commerce. Eh oui, puisque les prépas sont ensuite classées pour déterminer le taux d’intégration de leurs élèves dans le Top 3, Top 5 et Top 11, ils préfèrent sélectionner des élèves qui ont montré ce dont ils étaient capables académiquement dès le lycée.

Du coup, un élève qui a en deçà de 13-14 de moyenne en première et terminale aura du mal à intégrer une prépa du Top 20 (voir ici le classement). Pour le Top 20, il est conseillé d’avoir entre 15 et 16 de moyenne. Et pour intégrer les prépas les plus prestigieuses telles que Henri IV, Saint Louis, Sainte-Marie, Franklin, il n’est pas rare de devoir être en tête de classe avec une moyenne avoisinant les 16-17 selon ton lycée d’origine. A noter que cela dépend bien évidemment de ton lycée d’origine.

Si tu souhaites savoir si ton dossier va passer, n’hésite pas à venir discuter avec nous en bas de cet article !
Et si tu as besoin d’un coup de pouce pour booster tes notes, on est là ! 👇

 

 

2. Du coup, c’est mort d’intégrer HEC, l’ESSEC, l’ESCP, l’EM ou l’EDHEC si on a moins de 13 de moyenne en Première et Terminale ?

Évidemment que non, tous les ans, des élèves pourtant moyens au lycée intègrent le Top 5 en ayant fait une petite prépa ! (comme moi par exemple 😎)

Et puis profitons-en pour faire quelques staistiques. Sache que chaque année, environ 10 000 personnes passent le concours. Puisque 2000 élèves rentrent dans les écoles du Top 5, cela représente quand même 20% des candidats. Cela est donc loin d’être impossible ! Keep up the good work 💪

Si tu penses que HEC est un doux rêve, je t’invite à reprendre confiance en toi avec cet article sur l’ambition !

Les-Sherpas-prepa-hec-cest-quoi0000

 

3. Mais comment faire alors pour consolider son dossier scolaire ?



Si tu es encore en première, autant mettre toutes les chances de ton côté en essayant de redresser la barre. Les directeurs d’établissement de prépas regardent bien entendu l’évolution de tes notes au fur et à mesure de ton lycée (première et terminale). Mieux vaut progresser durant ces deux années afin de montrer que tu en as sous le pied ! Pour ce faire, apprendre à travailler plus intelligemment !

Je te propose de lire nos articles sur l’apprentissage par coeur ainsi que l’art de faire une bonne fiche de livre. Cela devrait t’être utile ! En plus de ça, pense à soigner les appréciations que font tes professeurs sur ton dossier en montrant de la bonne volonté en cours. Ce n’est pas si compliqué et cela prouve que tu es un élève volontaire qui n’a pas peur de mettre “les mains dans le cambouis” pour progresser.

Si tu es déjà en terminale et que ton dossier est moyen, tu peux te tourner vers les prépas privées (Douai, Intégrale, Ipesup et Commercia par exemple). En effet, si le coût de ces prépas est conséquent (de 3000€ à 10000€ par an alors que les prépas publiques sont gratuites), celles-ci sont moins regardantes au niveau des notes mais considèrent plus ta motivation et ta capacité de progression.

4. Quelle différence entre les prépas très côtées et celles plus familiales ?

Dans les meilleures prépas, si la pression est plus forte, les profs ont souvent un niveau exceptionnel (et ils sont parfois correcteurs des épreuves) et l’ambition des élèves est galvanisante. D’où l’importance d’avoir un bon équilibre de vie, de faire du sport et de bien dormir.

Dans les plus petites prépas, pour y avoir été moi-même, l’ambiance y est très bonne tout comme l’encadrement, mais tu dois réussir à te motiver toi même si tu vises le Top 5 ou le Top 3 car la pression y est moins forte tout comme le niveau d’ambition des élèves (en règle générale). De plus, puisque les élèves intègrent moins régulièrement les meilleures écoles, les professeurs prennent moins le temps de préparer leur classe aux épreuves réputées les plus difficiles (les maths des Parisiennes par exemple). Ça sera donc à toi de faire la différence !

 

 

5. Comment postuler pour rentrer en prépa ?


Rien de plus classique : tu vas faire tes choix sur parcours sup et rentrer l’ensemble de tes choix classés par ordre de préférence. On te demandera alors l’ensemble des bulletins de premières et les deux premiers bulletins de terminale.

 

C’est quoi le quotidien d’un élève de prépa ?
 🏋️‍♂️

1. Est-ce qu’il y a beaucoup de travail ?

Oui, si tu as pour ambition d’intégrer une grande école, prépare-toi à des semaines où ton travail perso est bien souvent autour des 50 heures. Pas facile quand on sait que tu as en plus environ 35h par semaine de cours présentiels en classe et un devoir sur table de 4h… A cela se rajoute 1 ou 2 heures de khôlles (interrogations orales). Autant te dire qu’avec un emploi du temps aussi chargé et des deadlines incessantes (DST, Kholles, Concours Blanc, DM…), mieux vaut savoir gérer son stress.

Je t’invite à lire le récit des aventures d’Etienne, l’un des fondateurs des Sherpas, ancien préparationnaire aujourd’hui à l’ESCP. Celui-ci a vécu un véritable ascenseur émotionnel puisqu’il est passé de minor à major durant ses années de prépa. Il te raconte ici sa première année, dans cet article sa deuxième année, et son redoublement (appelée Khube) dans ce troisième article.

Les-Sherpas-prepa-hec-cest-quoi0001

2. Qu’est ce qu’on fait en cours ?

Grosso modo, tu te prépares d’arrache-pied pendant 2 ans sur environ 6 matières qui sont dans le prolongement de ta filière de lycée. C’est extrêmement académique dans un modèle qui ressemble à celui du lycée puisque tu as une classe d’environ 30 élèves avec quelques profs qui vont t’enseigner ces matières pendant ta prépa.

Concernant les matières, tu as une LV1 et une LV2, de la culture générale (littérature et philosophie), des maths ainsi qu’une épreuve de spécialité (ESH pour les ECE, Géopolitique pour les ECS et Economie-Droit + Management pour les ECT). Le tout représente environ 35h de cours par semaine, avec une part importante donnée aux maths et à ton épreuve de spécialité. L’écart de niveau est sensible en maths et en langues par rapport au lycée, prépare-toi déjà en amont si tu le peux afin de pas être perdu en début d’année. Si tout comme moi, tu était « mathophobe » au lycée, lis cet article et tu verras que rien n’est perdu si tu y mets du tien.

3. Comment se passent les concours ?

Lorsque la fin du mois de mars arrive durant ton année de carré (deuxième année de prépa), la prépa s’arrête et tu vas commencer à réviser seul chez toi (ou avec des amis) armé d’un planning militaire. Débute alors le marathon entre mi-avril et mi-mai où tu planches pendant plusieurs dizaines d’heures sur des sujets de concours dans les matières que tu as préparées pendant deux années. Si on détaille un peu, tu as les concours Ecricome (Neoma Business School, Kedge Business School) pendant 3 jours à la mi-avril, puis les concours BCE (toutes les écoles du Top 7) début mai. Mieux vaut donc réviser inteligemment entre ces deux rounds d’épreuves afin de mettre toutes les chances de ton côté.

Concernant l’évaluation, c’est comme au Bac, au fur et à mesure des épreuves, tes copies sont envoyées à des correcteurs afin que tu sois évalué(e). A la différence près que tu es en compétition avec les élèves les plus brillants de France et qui se sont préparés pendant 2 voire 3 ans…

Mais pas de panique, tu auras forcément une école. En revanche, selon tes résultats à ces concours écrits, tu vas monter plus ou moins haut dans le classement des écoles. La barre d’admissibilité (être recevable après l’écrit) se situe autour de 14 à HEC. En descendant d’un demi-point à chaque fois, tu descends dans le classement (ESSEC —> ESCP —> EM —> EDHEC etc.). Et une fois déclaré admissible, chaque école écrème encore environ 40-50% des gens à l’oral.

Again, keep calm ! Bien préparé, tu ne devrais pas avoir de soucis à intégrer. Si tu flippes déjà face au genre de questions qu’on peut te poser à l’entretien de personnalité, je t’invite à lire les 3 articles ci-dessous. Ils te seront aussi très utiles si tu comptes passer les concours des écoles de commerce post-bac :

Et si vraiment ça te paraît infaisable, on t’invite à regarder de plus près notre formation vidéo aux entretiens de personnalité 🙂

4. Comment savoir si je suis capable d’assumer le rythme ?

Si tu es déjà à fond au lycée maintenant, tu risques d’être déboussolé de devoir remettre un coup de pédale supplémentaire. Est-ce que tu es sûr que tu es efficace ? Bien souvent au lycée, j’avais l’impression de travailler alors que je me tournais en réalité les pouces… Mieux vaut travailler moins mais mieux !

En revanche, si tu t’en sors bien actuellement avec un rythme de travail raisonnable, c’est sûrement dans tes cordes. Mais par-dessus tout, c’est de la motivation, une volonté de fer et une grosse capacité de travail qui te feront tenir le rythme. Comme Platon le dit si bien, « connais-toi toi-même ». SPOILER ALERT, je partage avec toi l’emploi du temps classique d’un préparationnaire. Ça donne envie, non ? 😭

planning type

 

La prépa HEC, c’est gratuit ou payant ? 🥺

1. Quel est le budget pour faire prépa ?

La prépa c’est gratuit normalement. Bien sur, cela sous-entend que tu vas dans le public. Car dans le privé, cela peut varier de 2000€ (Douai, Saint-Paul) à 10000€ (Ipesup, Intégrale) en ce qui concerne les frais de scolarité.
Pense aussi à ne pas oublier le fait qu’une école de commerce représente un coût non négligeable (aux alentours de 12 000€ par an). Néanmoins, les prêts à taux 0 sont très faciles à obtenir et les salaires d’entrée sur le marché du travail confortables (35K-50K€ par an).

2. Est-ce qu’il existe des prépas avec internat ?

Bien sûr, c’est même le cas quasiment tout le temps. Pense à te renseigner auprès de celles-ci directement mais le coût est abordable (environ 200€/mois).

Évidemment, si tu ne vois pas passer H24 ton temps avec tes chers camarades de prépa, il est tout à fait possible de te prendre un appartement. (Environ 800€/mois à Paris pour un studio, 500€/mois en province).

3. Existe-t-il des aides ? Des bourses ?

Oui ! Tu as les bourses du Crous de l’enseignement supérieur (d’échelon 0 à échelon 6). Selon ta situation, tu as une aide de l’Etat qui peut aller de 100€ à 700-800€.

Et si tu étais très bon élève au lycée et que tu as obtenu la mention TB au Bac, sache que tu peux bénéficier d’une bourse d’excellence (400€/mois), quel que soit ton échelon d’origine. De quoi te motiver à réussir ton Bac avec brio !

 

Quid de l’ambiance en prépa ? 💃

1. Est-ce que l’ambiance est bonne ou c’est ultra-compétitif ?


Bien entendu, puisque tu as des classements chaque trimestre, tu vas regarder les notes de tes amis. Pour autant, dans la majorité des prépas, l’entente est vraiment bonne entre les étudiants et ceux-ci se serrent les coudes !

Tu verras qu’à force de vivre des moments forts avec tes camarades de classe, tu crées des liens qui dureront bien souvent toute ta vie ! À force de bosser, rire, sortir ensemble, ceux-ci te connaissent par coeur et t’auront vu dans les pires états après t’être ramassé une taule en DS (ou après une soirée de fin d’année trop arrosée). De quoi créer des souvenirs mémorables. Dans certaines prépas, tu as même des week-ends d’intégration comme aux Chartreux ou des galas annuels comme au Lycée Berthollet (Annecy). Et qui sait, peut-être trouveras-tu même ton ou ta bien-aimée en prépa 😉

Les-Sherpas-prepa-hec-cest-quoi0002

2. Est-ce que cela ne plombe pas le moral d’avoir des mauvaises notes ?

Quand on est habitué à aligner les 17-18 au lycée, il est évident que prendre un 3 ou un 6 après une épreuve n’est jamais facile à encaisser…
Apprendre à gérer ses mauvaises notes en prépa est tout un art. Tu verras qu’à partir de 7, cela devient plutôt normal et on finit par s’habituer. C’est bien plus le classement dans ta classe qui devrait te préoccuper et ta progression au fil des deux ans.
La preuve qu’il ne faut jamais désespérer : à mon premier DS d’espagnol, j’ai eu 0.5 mais cela ne m’a pas empêché d’obtenir 16 aux concours BCE.

3. Est-ce que ça vaut vraiment le coup de travailler autant ?

Quand on sait l’importance des études en France, ces 2 ans de prépa et l’école que tu vas obtenir ont un impact sur ta carrière qui va être très important (notamment en début de carrière) donc autant mettre toutes les chances de ton côté. 
À titre d’exemple, les grands cabinets de conseil en stratégie (Bain, BCG, MCKinsey) recrutent exclusivement dans le Top 3 des écoles de commerce. Ces consultants rejoignent bien souvent ensuite la direction générale de grands groupes.

 

Qu’est-ce qu’on fait après une prépa commerciale ou une école de commerce ? ✨

1. Quel niveau d’études a-t-on quand on sort de prépa ? Et quand on sort de l’école ?

Tu as 120 crédits ECTS à l’issue de la prépa et un diplôme de Master en sortie d’école.
Néanmoins, vu la réputation d’excellence de la prépa, tu as tout un tas d’équivalence avec des L2 (économie, langues, maths, etc.). En ce qui me concerne, j’ai obtenu une licence de langues étrangères appliquées à l’issue de ma prépa.

Concernant les écoles, sache qu’en faisant prépa, tu as fait le plus difficile. Une fois que tu es admis, ce n’est plus qu’une question de temps avant d’avoir ton diplôme. En plus, tu peux envisager de faire un double diplôme. A l’ESCP et dans la plupart des écoles, on voit beaucoup d’étudiants faire des licences et masters de maths ou de droit (en parallèle de l’école) selon les métiers auxquels ces étudiants aspirent.

2. Qu’est-ce que je peux faire après les deux ans de prépa si je n’ai pas obtenu les écoles que je visais ?

Il y a des équivalences avec des licences dans la plupart des prépas, donc au pire tu pourras retourner en L3 d’économie si tu étais en ECE par exemple, ou en L3 de maths si tu étais en ECS.
Tu peux aussi décider de retenter ta chance en faisant une troisième année, une Khube. Bien souvent, les progrès sont énormes car tu peux prendre du recul sur le programme et moins avoir la tête dans le guidon !

3. Quels métiers peut-on envisager après une école de commerce ?

Les-Sherpas-prepa-hec-cest-quoi0003

L’avantage de l’école de commerce, c’est que tu ne te fermes que très peu de portes dans le monde de l’entreprise !

De nombreuses carrières aussi passionnantes les unes que les autres s’offrent à toi : Marketeur, Auditeur, Avocat (avec double licence, master, barreau), Consultant, Entrepreuneur, Analyste financier (Fusions acquisitions, Private Equity, Venture Capital), Professeur, Chercheur, Journaliste.
Et les industries dans lesquelles tu peux les exercer sont extrêmement variées : luxe, IT, grande distribution, technologies, monde de la finance, etc.
Tout comme la taille des entreprises : administration publique, grand groupe, entreprises de taille intermédiaire , PME, startups !

 
Cet article t’a plu ? Tu as des questions ou des idées à partager ? Fais-le en commentaire ou directement par mail à hello@les-sherpas.co, nous répondons à tout le monde ! 💖

William Mievre

Étudiant à l'ESCP et co-fondateur des Sherpas, j'ai donné des centaines d'heures de cours particuliers à des étudiants en prépa et au lycée. Après avoir transmis mes connaissances pendant plusieurs années, je partage désormais sur le Blog des Sherpas mes conseils afin d'aider les étudiants à réussir et s'épanouir dans leurs études. Cheers ! ✌️

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (27 votes, moyenne: 4,85 sur 5)