La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) 💥

Seconde Guerre mondiale

Vu et revu, le chapitre abordant la Seconde Guerre mondiale peut paraître ennuyeux et redondant à tes yeux. Je me souviens de ces longues heures passées à tenter de garder les yeux ouverts pendant que mon professeur d’histoire m’expliquait cet événement en vain. Tu es en ce moment même en train de chercher un cours qui t’envoûtes au point de ne plus regarder l’heure passé ? Sache que tu es bien tombé(e) ! Aujourd’hui, je te partage des anecdotes méconnues du grand public, une frise chronologique ainsi qu’une vidéo ! Mon but : te partager un cours d’histoire conforme au programme tout en étant cool (enfin je l’espère 😊) !

 

Pour commencer, voici les trois directives conduisant à la problématique générale du chapitre :
📌Comment le conflit a-t-il franchi les frontières pour se qualifier de guerre-monde ?
📌En quoi la Seconde Guerre mondiale est-elle un conflit aux trois dimensions ?
📌Comment la France a-t-elle vécu la Seconde Guerre mondiale ?
📌En quoi la Seconde Guerre mondiale déstabilise-t-elle le monde entier y compris la France et quels sont les moyens mis en place par les pays pour parvenir à leurs fins ?

 

👉 Astuce Sherpa : Ce chapitre clôt le tout premier thème de l’année. Si tu ne veux pas te retrouver à la traîne à quelques jours du bac, il est PRIMORDIAL de ficher tes cours ! Tu ne sais pas comment t’y prendre ? Un article est justement dédié au fichage : « comment faire une fiche de révision » ! Et si tu es encore dans le flou, tu peux toujours écrire un commentaire en dessous de l’article 😉

 

Lexique de notions-clés

  • Alliés : alliance militaire entre le Royaume-Uni, l’URSS, les Etats-Unis, la France libre et la Chine.
  • Attentisme : attitude politique d’un gouvernement ou d’une population consistant à attendre avec prudence que les choses se passent afin d’en tirer parti au maximum.
  • Axe : alliance militaire entre l’Allemagne, l’Italie et le Japon.
  • Blitzkrieg (ou « guerre éclaire ») : stratégie militaire consistant à intervenir rapidement, localement et massivement afin de surprendre l’ennemi et de lui porter le coup de grâce.
  • Collaboration : politique de coopération entre l’Allemagne nazie et le gouvernement Vichy sous l’Occupation.
  • Droit de la guerre : lois, généralement coutumières, selon lesquels s’ordonnent les états pendant un conflit.
  • « Drôle de guerre » : période sans engagements militaires.
  • Effort de guerre : mobilisation sociale et industrielle visant à subvenir aux besoins militaires se traduisant notamment par une réorientation du système industriel et une économie de guerre.
  • Guerre d’anéantissement : conflit visant à anéantir tout sur son passage quitte à violer le droit de la guerre*.
  • Guerre totale : conflit mobilisant toutes les ressources disponibles d’un pays dans l’unique but de gagner la guerre.
  • Résistance : réseaux clandestins allant à l’encontre de l’Occupation allemande.
  • « Solution finale » : politique de génocide, délibérée lors de la conférence de Wannsee (1942), allant à l’encontre des Juifs d’Europe.

 

L’étendue du conflit

Après de multiples débordements, il n’était qu’une question de temps avant que le conflit n’éclate. Si tout laisser présager à une altercation exclusivement européenne, le conflit a conquis le monde 🌍 puis a laissé sur son passage le bilan le plus lourd jamais enregistré dans l’histoire de l’humanité.

 

Les protagonistes de la guerre 🎭

L’une des premières questions à se poser lorsqu’on étudie une guerre quelconque est la suivante : qui en sont les acteurs 🤺? Cela peut te paraître futile, mais répondre à cette question n’est pas si simple que l’on le pense. Entre coups bas, mensonges et trahisons, certaines alliances se rompent lorsque d’autres se créent. Bref, reprenons là où l’on s’était arrêté la dernière fois. Le 1 septembre 1939, alors que la vie polonaise suit son cours normal, des bombardements se font entendre au loin. Puis silence. Un silence plus qu’assourdissant. Cette pause dans le temps marque le début d’une ère gorgée de massacres qui durera six années. Les idées expansionnistes d’Hitler plongent le monde entier dans un gouffre et constituent l’élément déclencheur de la guerre 39-45 💣 Et comme tu l’as sans doute deviné, peu de temps après cette invasion, la France et la Grande-Bretagne ne voient pas d’autres solutions que de se déclarer en guerre contre l’Allemagne. 

 

A partir de ce moment-là, le monde se scinde en trois groupes : 

  • L’Axe* ⚔️: le mot AXE est composé de trois lettres, et ce chiffre correspond aussi aux pays qui la compose ! Super comme moyen mnémotechnique ! Si la France a joué sur plusieurs tableaux dans les années 1940, on considère que l’Axe* est composé de l’Allemagne, de l’Italie et du Japon.
  • L’Alliance 🧨 : on compte parmi celle-ci le Royaume-Uni, le Canada, l’URSS, la France libre et les Etats-Unis (à partir de 1941).
  • Les pays neutres 🏳️: contrairement à d’autres, certains pays tels que la Suisse, l’Espagne ou encore la Suède ont choisis de rester en marge des systèmes d’alliances et de conflit. Si tu penses que cela a joué en leur faveur, tu te mets le doigt dans l’œil. On pense souvent à tort que la neutralité en relations internationales n’apporte que des avantages. Il faut bien évidemment nuancer ce propos, ce serait bien trop facile à ce moment-là de se déclarer neutre pour ne pas avoir à faire aux contrecoups. Le neutralisme est en réalité régi par des règles juridiques strictes et pose notamment problème lorsqu’il s’agit d’intégrer des organisations internationales.

 

Les phases de la Seconde Guerre mondiale ⏳

Les victoires de l’Axe* (1939-1941)

  • Victoires de l’Axe* en Europe : Hitler a réussi à conquérir l’Europe grâce à une technique que tu dois absolument connaître pour ton exam’ : la technique blitzkrieg* (littéralement « guerre-éclair »). En quoi consiste cette technique ? Elle réside dans le fait d’envahir rapidement des points stratégiques d’un pays par le biais de moyens lourds afin de porter le coup de grâce à l’ennemi 🗡️ Mais ce n’est pas tout ! Une intervention rapide telle que celle-ci crée un effet de surprise. Et c’est justement cette conjoncture d’événements qui permet à Hitler d’enchaîner victoires sur victoires 💪: la Pologne, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Belgique et la France. Celle-ci, adepte de l’attentisme*, n’a fait en réalité que retarder l’inévitable. Les pays alliés tombent un à un. Seul le Royaume-Uni résiste, malgré Londres sous les décombres.

 

  • Victoires de l’Axe* dans le Pacifique : une guerre parallèle est en cours dans le Pacifique. Imagine-toi une base navale située en plein océan Pacifique 🚢. Au loin, on peut voir le fameux Stars and Strips flottant au gré du vent. Dimanche 7 décembre 1941 à 7h49, les marins alors en repos, se réveillent surpris par le vrombissement de moteurs. Plus de 300 avions japonais sont prêts à se déferler sur eux. 2403 soldats américains perdent la vie dans l’attaque de Pearl Harbor ce qui conduit Roosevelt à agir en conséquence et déclarer la guerre au Japon. A partir de ce moment-là, le conflit devient mondial 🗺️

 

Le tournant de la guerre (1941-1942)

« Ce n’est pas la fin. Ce n’est même pas le commencement de la fin. Mais, c’est peut-être la fin du commencement. »

Churchill, 1942.

Un événement casse le mythe construit autour des victoires de l’Axe* : l’opération Barbarossa. En brisant le pacte germano-soviétique, Hitler espère obtenir le pétrole et l’acier 🛢️ de l’URSS, étendre son territoire 👣 dans le cadre de la « Grande Allemagne » et éterniser sa guerre 👊 contre le communisme.  Si la Wehrmacht est emplie de fierté et de zèle au début de l’opération, elle perd de sa superbe avec l’hiver foudroyant. Si l’on en croit les différentes interprétations historiographiques, cette opération est une défaite stratégique majeure pour l’Allemagne. Et une autre bataille qui te devrait te parler signe son arrêt de mort : la bataille de Stalingrad. « Boucherie », « Opération Sanglante », « Défaite cuisante » sont les expressions qui reviennent sans cesse à la une des journaux de cette époque. La contre-offensive soviétique, est à l’origine de la mine déconfite des soldats allemands que tu peux observer sur diverses photographies de l’époque. Beaucoup d’entre eux périrent dans le froid, la faim, la maladie mais aussi par suicide. Rempli d’inquiétude, Hitler décide de rebooster ses troupes en vain. Cette défaite, en plus de lui coûter très cher, met fin à la toute-puissance de la Wehrmacht et nous allons voir dès à présent qu’elle renverse la tendance.

 

La victoire des Alliés* (1942-1945)

  • La reconquête de l’Afrique du Nord française (Algérie et Maroc) : pour soulager l’URSS en proie à des attaques incessantes de l’ennemi, les alliés décident d’ouvrir un nouveau front : c’est l’opération Torch. L’Algérie et le Maroc sont déchirés avec d’un côté les Allemands et les Français collaborateurs, de l’autre les armées anglo-saxonnes et la France résistante. Le 8 novembre 1942, les armées alliées soutenues par une poignée de résistants français prennent Alger en un jour. La guerre du désert se solde alors par une victoire décisive des troupes alliées portant un très grand intérêt pour le canal de Suez 🚢

 

  • La reconquête de l’Europe : si je devais te résumer la reconquête de l’Europe en un mot ce serait : débarquements. Le tout premier a lieu en Sicile en 1943 et entraîne la chute du meilleur allié d’Hitler : Mussolini.  Les mauvaises nouvelles n’arrivant jamais seules pour eux, les alliés débarquent en France : une première fois en Normandie puis une seconde fois en Provence. Peu de temps après, Paris est libérée ! Mais tu t’en doutes bien, les Alliés* ne sont pas prêts de lâcher le dernier morceau… Et la jonction des armées russes et américaines sur le territoire allemand signe la fin de ses six années de lutte mais en démarre une autre : la guerre froide ❄️ 

 

  • La reconquête du Pacifique : A partir de 1942, la chance tourne. La bataille de Midway provoque la perte de 4 portes avions japonais contre un seul américain. Ce que tu dois retenir c’est que : cette bataille stoppe l’expansion du Japon dans la guerre du Pacifique mais surtout entame l’égo des membres de l’Axe* qui perd en supériorité. Et ils ne sont pas au bout de leur surprise ! Les deux bombardements atomiques accablent sur trois jours d’intervalles : Hiroshima le 6 août 1945 puis Nagasaki le 9 août 1945. Un mois plus tard, le Japon capitule et marque définitivement la fin de la Seconde Guerre mondiale 🏳️

 

Le lieu d’un théâtre d’opérations 💥

👉 Astuce Sherpa : Maux de tête, prise de tête, pétage de câble… Moi aussi je suis passée par là. En voyant, toutes ces batailles, opérations, dates, j’avais juste envie de tout faire valser… Heureusement, j’ai trouvé une astuce pour pouvoir les mémoriser facilement : la frise chronologique ❤️

 

Frise chronologique sur la Seconde Guerre mondiale

 

Le conflit aux trois dimensions

« La guerre ne sert qu’à faire mourir les hommes et enrichir les marchands de canon »

Léon Weil

Une guerre totale*

Tout comme la Première Guerre mondiale, le second conflit est total. Lorsqu’un pays entre en guerre, rien ne peut se mettre en travers de son chemin. Il va utiliser tout ce qui est en son pouvoir pour « gagner » c’est-à-dire : son économie 💸, ses forces militaires 👮‍♀️, ses civils 🧑‍🤝‍🧑, sa politique 👑, sa justice ⚖️ et ses « cerveaux »👨‍🎓 En employant la propagande, il invite la population à soutenir l’effort de guerre* pour produire toujours plus et encore plus. En raison de ce grand nombre de changements, certains secteurs doivent s’adapter et c’est notamment le cas de l’économie.

 

Dès lors, se met en place une économie de guerre se basant sur ces critères : 

  1. Autarcie : système économique fermé dont l’objectif est l’autosuffisance sur le plan économique, applicable grâce à l’autoproduction. Pour les pays non belligérants, ce système est plus que bénéfique ! Les pays disposant de ressources en matières premières sont fortement sollicités et multiplient les exportations.
  2. Contrôle de l’économie par l’Etat : Quel est le point commun entre ces trois programmes : Victory Program, plan quinquennal, Vierjahresplan ? Ils sont tous contrôlés par l’Etat ! Et que souhaite-t-il dans cette affaire ? Eviter l’hyperinflation à tout prix mais aussi consacrer son économie à l’effort de guerre*. Par exemple, avec le Victory Program, les Etats-Unis espèrent devenir « l’Arsenal de la démocratie ».
  3. Incitation à la main d’œuvre 
  4. Dissuasion de la consommation privée : des mesures de réduction de la consommation privée sont mises en place comme le rationnement par exemple. 

 

Si la notion de totalité est prépondérante dans le conflit, un autre aspect de la guerre jusqu’à présent non encore élaboré  en fait un événement inédit : l’anéantissement de la société 🔥

 

Une guerre d’anéantissement* 🌪️

Anéantir : réduire au néant. L’objectif des pays en guerre est de détruire leur adversaire. Et c’est justement ce point que tu dois absolument connaître : la Seconde Guerre mondiale se distingue des précédentes d’une part par son degré de violence jugé à son paroxysme, d’autre part par la violation du droit de la guerre*.

 

Anéantissement économique Anéantir les complexes industriels et les voies de communication afin de fragiliser l’économie du pays concerné.
Anéantissement politique Anéantir l’organisation politique de l’adversaire afin de déployer l’idéologie du pays vainqueur.
Anéantissement moral Anéantir le moral des troupes et civils adverses dans l’objectif de briser la volonté de l’ennemi.
Anéantissement culturel Anéantir l’art qui n’est pas en adéquation avec leurs croyances et leurs idées. On parle d’« épuration culturelle ».
Anéantissement militaire Anéantir les bases militaires des camps adverses afin de perturber la production de matériel militaire du pays touché.
Anéantissement civilisationnel Anéantir les civils pour faire régner la peur et paralyser le pays afin d’en obtenir une capitulation.

Exemple : les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki, le 6 et 9 août 1945.

 

Sur quels principes se basent la guerre d’anéantissement* 🤔 ?

ENJEUX IDÉOLOGIQUES ENJEUX NATIONAUX
Axe* ⚔️
  • Dominer le monde.
  • Classifier les « races » en utilisant le darwinisme social comme prétexte. 
  • Diffuser l’antisémitisme.
  • Diffuser l’anticommunisme.
  • Démanteler les Etats démocratiques.
  • Conquérir les pays de l’Est de l’Europe dans le cadre de « l’espace vital ».
  • Détruire les Etats non coopératifs. 
  • Dominer les nations dites satellites c’est-à-dire susceptibles de changer de camp.
Alliés* 🧨
  • Transmettre les valeurs démocrates et humanistes. 
  • Défendre les droits de l’Homme.
  • Lutter contre la tyrannie avec par exemple la signature de la Charte de l’Atlantique (1941).
  • Défendre le territoire national ainsi que celui des alliés.
  • Se réapproprier leurs terres.

Une guerre d’extermination

« On compare parfois la cruauté de l’homme à celle des fauves, c’est faire injure à ces derniers »

Dostoïevski, 1877

 

La Seconde Guerre mondiale repousse les limites de la cruauté. Ce massacre nous fait ouvrir les yeux sur une chose : l’inhumanité de l’homme. Tu dois noter que la seconde guerre n’est pas comparable aux anciennes. La mécanisation de la société a bouleversé les choses et a rendu les hommes toujours plus fous de modernité. Certains parlent alors de « mort industriel » ⚙️ 

 

👉 Qui sont les ennemis du peuple allemand ?

S’il y a bien un terme qui revient souvent lorsqu’on évoque le nazisme c’est : la classification.  La hiérarchisation des « races » est omniprésente dans l’idéologie nazie. Elle est construite autour du darwinisme social, théorie évolutionniste réinterprétée aux sociétés humaines, qu’Hitler emploie afin de légitimer ses exterminations à outrance. Seule la « race aryenne » compte à ses yeux.

 

Les victimes du régime nazi sont : 

    ✝️ Les résistants et adversaires politiques  

    ✝️️ Les « asociaux » : cette catégorie regroupe toutes les personnes ne convenant pas aux idées que les nazis avaient de la société. Considérés comme socialement inadaptés, on retrouve parmi les victimes : les alcooliques, les prostituées, les mendiants ou encore les handicapés.

    ✝️ Les « sous-hommes » : ce terme est utilisé par les nazis pour définir les Juifs, les Tziganes, les Polonais ainsi que les Russes. Première victime du nazisme, 90% des Juifs polonais furent exterminées pendant la guerre. 

 

👉 Quels sont les moyens de mise à mort ?

Toujours dans cette idée de hiérarchisation des “races”, Hitler met en place « la solution finale* ». Le processus se déroule en plusieurs étapes. La première consiste à humilier, on songe par exemple au système d’étiquetage nazi des prisonniers ⭐ou encore aux ghettos. Leur but : les discriminer. La seconde étape est celle des arrestations en masse, on appelle cela les rafles, qui conduisent à la troisième étape, celle des déportations vers des camps comme le tristement célèbre Auschwitz-Birkenau. Pour ceux qui ont survécu au long trajet, ils sont scindés en deux groupes : un groupe destiné aux chambres à gaz puis brûlé dans des fours crématoires, l’autre destiné aux camps de concentration, lieu de terreur, de famine et de maladie. Il parvient de noter qu’avant d’être physique, la mise à mort est avant tout morale. 

 

👉 Qu’est-il arrivé aux responsables ? 

Le 8 mai 1945, l’Allemagne dépose les armes. Dès lors, la justice intercepte les responsables de ces abominations. Au vu des horreurs jusqu’encore jamais orchestrées, les accusés sont amenés devant la cour du tribunal de Nuremberg ⚖️ pour être jugés de crime de guerre et de crime contre l’humanité. Toutefois, certains nazis ont réussi à passer entre les mailles du filet…  Et c’est de là qu’interviennent les Klarsfeld qui ont dédié leur vie à la « chasse aux nazis » 🏃

 

Klaus Barbie aka « le boucher de Lyon » , son nom ne te dit peut-être rien mais ses crimes sûrement… Figure-toi qu’un journaliste français a réalisé un coup de génie  dans l’interview ci-dessus, permettant sa condamnation quelques années plus tard. N’hésite pas à aller checker les autres vidéos de leur chaîne, ils ont pour but de mettre la petite histoire dans la grande 👌

 

Le combat vécu depuis la France

« La France, patrie des Lumières et des Droits de l’Homme, terre d’accueil et d’asile, la France, ce jour-là, accomplissait l’irréparable. Manquant à sa parole, elle livrait ses protégés à leurs bourreaux. »

Discours de Jacques Chirac le 16 juillet 1995.

L’occupation

Revenons quelques années en arrière, de manière à visionner la réaction de la France face au conflit. Huit mois après avoir déclaré la guerre à l’Allemagne, silence radio. La timide et prudente attitude de l’armée française lui vaut l’expression « drôle de guerre* ». Moins attentifs, les soldats n’ont pas vu le danger arriver et en un mois, ils sont mis chaos par l’armée allemande. Face à la situation extrême, le gouvernement appelle en urgence Pétain, connu pour ses victoires à Verdun. Président du Conseil, il obtient les pleins pouvoirs en juillet 1940 puis devient chef d’Etat français et met fin à la IIIème république pour laisser place au régime de Vichy. Comme tu l’as sans doute remarquée, son arrivée est plus que fracassante. Mais un autre événement non sans conséquence marque un véritable tournant dans l’histoire de France : la signature d’un armistice (22 juin 1940) plus que désavantageux pour celle-ci.

 

Les conditions de l’armistice

    ✅Clauses territoriales : division en deux parties de la France : la France occupée (nord) et la France libre (sud), annexion de l’Alsace Lorraine.

    ✅Clauses économiques : frais d’entretien de l’armée d’occupation.

    ✅Clauses militaires : désarmement des troupes, restriction à 100 000 hommes en zone libre, démobilisation de la flotte de guerre, livraison d’armements lourds en Allemagne.

    ✅Clauses humaines : maintien en captivité des prisonniers de guerre français, livraison des réfugiés politiques allemands, livraison des ressortissants allemands en Allemagne.

La collaboration*

A l’époque de tes grands-parents (ou arrière-grands-parents), l’ennemi allemand est diabolisé surtout pendant la Grande Guerre. Tu les as d’ailleurs peut-être déjà entendus les insulter… 🤬 Cependant, garde bien en tête une chose : en temps de guerre, personne n’est tout blanc ou tout noir. Chaque pays a sa part de mal dans le conflit. Voyons ensemble en quoi le régime de Vichy est à la fois autoritaire et collaborationniste.

 

👉Un régime autoritaire

Il me paraît judicieux de t’expliquer avant tout le contexte politique ayant conduit à la collaboration* de la France. Propagande, culte de la personnalité, pleins pouvoirs, milice, suppression des libertés fondamentales, mise en place de la « Révolution nationale », tous ces éléments en disent long sur la nature du régime. Leur moyen de fonctionnement de plus en plus similaire, Hitler et Pétain s’entrevoit à Montoir en octobre 1940, marquant le début de l’ère collaborationniste. 

 

👉Un régime collaborationniste

Il faut que tu saches que cette période collaborationniste débute dès la fin de cette entrevue. Pétain tout comme son second, Pierre Laval, ravis des engagements qu’Hitler se tenaient à servir, plongea la France dans une ère nouvelle : « la voie de la collaboration ».  Lorsqu’il prononce ses mots, Pétain ne se doute pas une seconde, qu’il vient de troquer le terme collaboration*, à l’origine neutre, pour l’apocope « collabo » dont la connotation est toujours péjorative aujourd’hui. 

Celle-ci revêt plusieurs formes dont certaines vont sûrement te rappeler quelques brèves de tes cours d’histoire passés :  

  • 👑 Collaboration politique et idéologique : les lois sur le statut des juifs voient le jour dès octobre 1940. Et tout comme l’idéologie nazie, elles suppriment leurs libertés fondamentales et entachent leur dignité. Naît ensuite une politique d’aryanisation. On l’emploie dans le cadre de l’expropriation totale des Juifs en Allemagne et des spoliations, rackets organisés contre les Juifs et boycott de leurs commerces. En plus de ces humiliations, ils sont traqués puis déportés dans des camps de concentration français tel que celui de Drancy.
  • 💸 Collaboration économique : les entreprises françaises, encouragées par les déclarations du régime de Vichy, collaborent peu à peu avec l’Allemagne. C’est d’ailleurs le cas d’une entreprise que l’on connaît tous : Renault. La quasi-totalité de leurs profits est reversée à l’Allemagne, on appelle cela : un pillage économique. S’ajoute à cela, un dispositif nommé « la Relève » puis le STO (Service du Travail Obligatoire) qui s’engage à répondre aux besoins de main d’œuvre allemand, autrement dit à soutenir son effort de guerre*. En résumé, une chose à retenir : les Français travaillent pour le compte des Allemands.
  • 🚓 Collaboration policière et militaire : pour faire « régner l’ordre », la milice française est créée en 1943 dans le but de combattre la Résistance*, de participer à la traque des Juifs, de convaincre (avec leurs méthodes) les réfractaires du STO, etc. Elle vient s’ajouter aux nombreuses autres organisations paramilitaires de cette époque, c’est-à-dire la Gestapo française ou encore à la Waffen-SS.

 

💡 étude de doc’ : tes profs te l’ont rabâché encore et encore : une bonne étude de doc’ s’est avant tout une bonne connaissance du sujet mais aussi un recul nécessaire par rapport à celui-ci sans quoi tu ne fais que plagier le document et cela n’a alors plus aucun intérêt. Un document incontournable en étude de doc pour ce chapitre est l’affiche de propagande « révolution nationale ». Plus tu t’exerces, mieux ce sera ✨!

 

La résistance*

« La France a perdu une bataille ! Mais la France n’a pas perdu la guerre ! »

Charles De Gaulle, discours à la BBC le 18 juin 1940.

Par dégoût du régime de Vichy, par aversion au STO, par antinazisme, des Français rejoignent ce qu’appelle Charles De Gaulle : la résistance*. Résultat : un petit collectif de 7 000 résistants se forment pour devenir les FFL (Forces Françaises Libres) et 400 000 hommes constituent les FFI (Forces Françaises de l’Intérieur). La principale différence entre ces deux forces armées est la suivante : l’un s’occupe de résister à l’ennemi sur le sol étranger tandis que l’autre sur le sol français. En 1942, De Gaulle envoie Moulin en France avec comme objectif d’unifier les mouvements de résistance intérieurs. Figure emblématique de la Résistance*, il crée le CNR (Conseil National de la Résistance) qui prévoit des actions de résistance comme la distribution de tracts, des attentats, des sabotages, des réseaux d’évasion… Un mois après la création du Conseil, Jean Moulin est arrêté par la Gestapo lyonnaise, puis torturé par Klaus Barbie, l’homme figurant dans la vidéo que je t’ai mise plus haut ☝️. Ce décès provoque un regain d’énergie auprès des forces résistantes, prêtes à tout pour libérer la France de ces actes barbares. Malgré l’attitude attentiste de la majorité de la population française, la Résistance* est d’une aide précieuse pour la libération de la France dont les paroles de De Gaulle, lors de la libération de Paris le 25 août 1944, resteront gravées dans nos mémoires : « Paris, Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré ! ». 

 

Toutes ces horreurs peuvent te sembler irréelles. Pourtant, elles ont bien eu lieu et la seule façon de s’en rendre compte c’est d’y faire face. C’est pourquoi, je te suggère des œuvres participant à la mémoire de ceux qui ne sont plus, et qui sont selon moi, un moyen de laisser une trace de leur existence dans un monde qui n’a fait que les traiter d’inexistants ✨💖

📚   Le journal d’Anne Frank est un livre mémorable. Une citation à retenir ?  « Je veux continuer à vivre, même après ma mort »

🎨   Parce qu’une peinture vaut plus que mille mots, je ne peux que te conseiller les œuvres de David Olère. Terriblement poignantes, ces peintures témoignent d’un degré de sauvagerie au plus haut point.

🎥   La liste de Schindler de Spielberg, un film valant sept oscars !

📷   Rares sont les photographes ayant eu la force de capturer l’inimaginable… Georges Rodger a pris plus d’un cliché sur l’horreur du camp Bergen-Belsen à sa libération.

📰 La tribune de Camus publié dans Combat en 1945. Albert Camus s’empare de sa plume, sa seule arme dans ce monde de brutes. Il finit sur ces mots, dont le sens et la valeur ne périssent pas avec le temps et dont on a bien trop souvent tendance à oublier « la paix est le seul combat qui vaille d’être mené. ».

 

⚠️ S’il y a bien un personnage-clé de la Résistance* à connaître c’est bien : Charles De Gaulle. Encore faut-il bien savoir écrire son nom ! Eh oui, beaucoup d’étudiants mettent un « s » à son nom de famille, ce qui ne cesse d’agacer les professeurs (#çasentlevécu 😢…) Prêtes-y donc plus d’attention lors de la relecture de ta copie 😉. Tu en as marre de faire des fautes à chaque mot ? On te donne toutes les astuces pour améliorer ton orthographe ici 👌

 

Conclusion sur la Seconde Guerre mondiale

Sujets possibles et ouvertures :

✒️ Guerre du Pacifique : en quoi le Pacifique est-il et était-il un enjeu géopolitique majeur ?

✒️ Vous expliquerez en quoi la France est à la fois un membre des Alliés* qu’un de l’Axe*. 

✒️ « Nous sommes en guerre » profère Macron lors de son allocution datant du 16 mars dernier. L’économie aurait-elle basculé vers une économie de guerre en ces temps difficiles ?

✒️ La période après-guerre traduit-elle un monde unipolaire ou à l’inverse un monde multipolaire ? 

✒️ La fin du conflit marque-t-il un nouvel ordre mondial ou plutôt un nouveau désordre international ?

 

👉 Astuce Sherpa: Maintenant que tu as fini de lire cet article, tu te poses sans doute la question de savoir si tu es prêt(e) pour ton DS ? Si tu es capable de raconter une anecdote à tes proches, pourquoi n’arriverais-tu pas à expliquer une histoire à ton prof ? Pour arriver confiant au bac (ou autres concours), je te file un moyen qu’il faudra que tu appliques si tu veux devenir incollable en histoire ou en géopolitique : contexte, causes, conséquences (je l’appelle la règle des 3C). Si tu coches toutes ces cases, tu es prêt(e) ! En revanche, si tu butes sur l’une d’entre elles, retravaille-la et le tour est joué ! Pour te dire, grâce à cette méthode, j’ai réussi à majorer plus d’une fois ! Tu veux plus de tips, de méthodes et d’astuces ? Continue de nous suivre sur YouTube, le blog et sur nos réseaux sociaux ! On t’envoie tout notre soutien et toute notre force pour ton exam’  ❤️

 
❤️  Cet article t'a plu ? Alors suis-nous sur Instagram et parle de nous à tes amis !

🎬  Tu peux aussi t'abonner à notre Chaîne YouTube pour découvrir nos conseils en vidéo !

✏️  Envie de participer à l'aventure ? Rejoins ici notre communauté de rédacteurs et contribue à la réussite d'un tas d'étudiants !

💡  Et sinon, comme d'hab', tu peux nous poser tes questions sur l'article juste en-dessous !
Banniere Newsletter Hack Blog Version Mobile V3

Enora Le Hello

Hello, moi c’est Enora ! Titulaire du bac S, j’entame l’année prochaine ma première année de licence économie-gestion. J’adore lire l’actualité politique, économique et sociétale et je me suis découverte une passion pour l’écriture. Je suis contente de partager mes connaissances sur le blog des Sherpas.

  • Cours particuliers Sherpas 8
    19€ /h
    Louise Étudiante à HEC
    5
  • Cours particuliers Sherpas 7
    22€ /h
    Karen Étudiant à Polytechnique
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 2
    18€ /h
    Lucie Étudiante à Sciences Po
    4.8
  • Cours particuliers Sherpas 6
    25€ /h
    Antoine Étudiant aux Mines
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 5
    16€ /h
    Angélique Étudiante à l'ESCP
    5
  • Cours particuliers Sherpas 4
    24€ /h
    Lucie Étudiante à Dauphine
    4.7
  • Cours particuliers Sherpas 3
    21€ /h
    David Étudiant à Centrale
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 1
    15€ /h
    Saul Étudiant à la Sorbonne
    5
Besoin de cours particuliers d'histoire-géo ? Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.
Prendre un cours gratuit
Kit de survie lycée
  • Se créer un planning de travail adapté
  • Les meilleurs hacks de productivité
  • Exceller dans chaque matière
  • Comment bien réussir son orientation
Découvrir notre Livre
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-1
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-2
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-3
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-4
  • Cours particuliers Sherpas 8
    19€ /h
    Louise Étudiante à HEC
    5
  • Cours particuliers Sherpas 7
    22€ /h
    Karen Étudiant à Polytechnique
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 2
    18€ /h
    Lucie Étudiante à Sciences Po
    4.8
  • Cours particuliers Sherpas 6
    25€ /h
    Antoine Étudiant aux Mines
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 5
    16€ /h
    Angélique Étudiante à l'ESCP
    5
  • Cours particuliers Sherpas 4
    24€ /h
    Lucie Étudiante à Dauphine
    4.7
  • Cours particuliers Sherpas 3
    21€ /h
    David Étudiant à Centrale
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 1
    15€ /h
    Saul Étudiant à la Sorbonne
    5
Besoin d'un prof particulier d'histoire-géo ? Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.
Prendre un cours gratuit
Tu veux réussir tes études ?
  • Construire son système de travail
  • Les meilleurs hacks de productivité
  • Exceller dans chaque matière
  • Tous niveaux (Lycée, Prépa, Supérieur)
Découvrir nos Livres
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-1
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-2
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-3
Progresse en cours avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir Progresse avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir