les assos en écoles de commerce

Les associations en Écoles de Commerce

Les écoles de commerces fourmillent d’associations étudiantes en tout genre.
Plongée au cœur de ce monde pour te donner l’eau à la bouche, t’aider à te projeter… et à préparer tes oraux.

Les associations en école de commerce - Quand on y arrive enfin !

 

Une offre très diversifiée

Pourquoi rejoindre une association étudiante ?

  • Pour te faire plaisir
    Avoir un engagement qui te tient à cœur, c’est plutôt chouette non ? D’autant qu’en école, tu en as largement le temps, alors c’est le moment de te consacrer à une (nouvelle ?) cause.
  • Pour vivre des moments forts avec d’autres jeunes
    Un lieu privilégié pour te faire des amis mais aussi vivre des événements fédérateurs : un week-end d’asso, un imprévu de dernière minute où toute l’équipe se relève les manches avec brio, pour mieux savourer ensuite la réussite d’un projet… Les associations sont riches en partage et en rencontres.
  • Pour apprendre !
    Eh oui : les associations font partie intégrante de ton cursus de formation. S’engager, c’est gérer un budget, des deadlines, manager une équipe, représenter son projet envers les autres, contacter des sponsors, organiser la logistique… Une expérience terrain qui sera énormément valorisée
  • Pour le CV
    Attention, tu ne dois pas rejoindre une association par calcul. Mais tous les recruteurs se réjouiront de tes engagements. De plus, le réseau des anciens de l’association est inestimablement précieux… Bienvenue dans la famille !
  • Pour t’ouvrir des portes
    Rejoindre une asso, c’est aussi se donner la chance de s’ouvrir, de découvrir un centre d’intérêt dont tu ignores tout, de t’enrichir des témoignages des rencontres que tu feras.
    Ose tenter l’inconnu !

 

Les associations en école de commerce - Quand on y arrive enfin!

Les associations étudiantes en 5 idées reçues

1. Pas d’asso, pas de potes… et bonjour le parcours du combattant pour y accéder !

Plutôt faux !

Intégrer une association, c’est souvent l’objectif #1 des étudiants fraîchement arrivés. Une atmosphère de compétition assez anxiogène qu’il faut pourtant dédramatiser. Chaque association a son mode d’intégration : cooptation, candidature, campagne et liste, adhésion automatique, petit entretien … Renseigne-toi et ensuite sois fidèle à toi-même. Si tu te donnes trop de mal pour renvoyer une image qui ne te correspond pas, tu risques de paraître lourd ou d’être sélectionné pour rejoindre une association qui n’est absolument pas faite pour toi.

Ensuite, si faire partie d’une association est très confortable pour s’intégrer, le mythe du « Nobod » (aka « nobody » pour les non-initiés, terme qui désigne les étudiants qui n’appartiennent à aucune association) est à dédiaboliser. En revanche, la situation est très différente d’une école à l’autre (l’EDHEC est par exemple particulièrement réputée pour une identification forte des étudiants à travers leur association) et varie bien évidemment selon ton caractère et tes interactions avec les autres. À toi de jouer !

2. Pas de passion, pas d’asso

Archi-Faux !

Combien d’étudiantes commencent le foot en école ? De timides se mettent au théâtre ? De jeunes rejoignent le club de pêche ou d’œnologie sans n’y connaître un traître aspect ? Alors, c’est le moment ou jamais. Les associations sont d’ailleurs souvent un prétexte de se rassembler entre jeunes qu’un engagement fervent envers une cause passionnée.

3. Des fêtards abonnés aux rattrapages

Faux !

« En asso, on enchaîne les cuites, on est absent en cours et la scolarité est la dernière des priorités ». Encore une fois, cela dépend de ta personnalité. Les examens en écoles de commerce n’ont rien de bien sorcier lorsque l’on a passé l’étape de la prépa. Malgré un fort engagement, tu n’auras aucun problème pour « valider » si tu t’en donnes les moyens. En outre, aucune obligation à boire da manière démesurée même si tu y ressens une certaine pression. Chacun est maître de soi-même et il y aura partout des complices qui partageront tes (non-)envies.

4. Être engagé coûte cher (en temps… et en argent)

Vrai et Faux.

Que cherches-tu vraiment ? Si tu veux t’investir dans un projet, dans la gestion d’une équipe, tu peux largement t’y consacrer corps et âme (tu auras le temps pour ça en école ?), gérer une asso, c’est une expérience formidable à tout point de vue !

En revanche, si tu souhaites avoir un engagement plus normal, tu le peux aussi, et on le comprendra tout à fait ! C’est là tout le mérite des associations et il suffit de te positionner sur un poste qui correspond à tes disponibilités et motivations, et à être assez clair avec le reste de l’équipe. Entre simples membres, c’est donc tout à fait possible.

D’un point de vue financier, les associations ne requièrent en général pas d’effort de la part de leurs membres (à part une petite cotiz pour payer d’éventuels et importants pulls d’assos, dont la couleur aura été longuement débattue ?).

Toutefois, pour intégrer certaines associations (notamment lorsque plusieurs listes s’affrontent en vue d’une élection finale), il arrive que les prétendants doivent engager des frais parfois considérables pour couvrir la campagne. Dans ce cas, arme-toi de courage et de détermination, il faudra démarcher des entreprises d’une main de maître ! Mais le jeu en vaut la chandelle !

5. Une asso, un groupe de pote, et c’est tout !

Faux.

À l’arrivée en école, c’est un nouveau départ pour chacun. L’esprit de promotion est souvent fort et tu vas rencontrer de nombreux jeunes qui ont un parcours proche du tien. Tu vas kiffer les assos, mais il n’y a pas qu’elles : ton équipe de sport, tes potes de cours d’IFRS ou de Biologie moléculaire… ?

On insiste sur le pluriel : la grande majorité des étudiants qui rejoignent une association sont pluri-engagés, le but étant de trouver un équilibre qui te corresponde et te permette de t’épanouir. Rugby et radio ? Club Photo & Asso d’Entrepreneuriat ? BDE et chantier humanitaire ? Club voyage et LGBT ? Quelles seront tes casquettes ?

Les associations en école de commerce - Quand on y arrive enfin!

Lucie Greiveldinger

Etudiante et passionnée d’éducation, je rêve d’une école de demain performante et juste, qui donne les moyens à chacun de se réaliser. Avec les Sherpas, je fais ma petite part du colibri.

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, moyenne: 5,00 sur 5)