Madam CJ Walker, 1ère femme millionaire 👩🏾‍🦱

Madam C.J. Walker

Madam C.J. Walker a été la première femme à devenir millionnaire et son discours devrait en motiver plus d’un ! « Il n’y a pas de chemin parsemé de fleurs royales vers le succès, ou s’il en existe un, je ne l’ai pas trouvé. Quoi que j’aie pu accomplir dans la vie, j’ai réussi à le faire parce que j’étais prête à travailler dur. »

Si tu penses que tes chances de devenir millionnaire sont vraiment minces, alors pense à cette femme, noire, issue d’esclavage, qui est parvenue à le devenir par elle-même au XIXème siècle et aux États-Unis ! Beaucoup de facteurs vont malheureusement à son encontre, certes, mais cette grande dame a bien su les ignorer et à prouver de quoi elle était capable 💪🏾

Alors, tu veux connaître son histoire ? Tu te demandes comment cela a pu être possible ? Voici l’incroyable vie de Madame C.J. Walker !

Tu n’as pas lu nos biographies inspirantes ? Il est encore temps !!
Elon Musk, itinéraire d’un entrepreneur visionnaire ⚡️
Nikola Tesla, entre mythe exposé et réalité méconnue 🔦
Jeff Bezos, le génie d’internet (et du commerce) 🤑

I – Jeunesse et situation désavantageuse

La jeunesse de Madam C.J. Walker

On peut dire dire que notre chère femme d’affaire n’avait pas les bases propices à la réussite ! Elle est née libre, sous le nom de Sarah Breedlove, aux États-Unis du Sud (en Louisiane) le 23 décembre 1867.

Ses parents, comme beaucoup de noirs de l’époque, sont d’anciens esclaves des champs de coton. Elle est issue d’une famille nombreuse (six enfants). Ses parents meurent de la fièvre jaune et elle devient orpheline à seulement dix ans. 👧🏾

Elle est alors prise en charge par le mari de sa sœur mais il la violente et abuse d’elle. Elle décide donc pour y échapper de se marier à 14 ans avec un ouvrier… qui meurt lui aussi quatre ans plus tard en lui laissant leur fille, qu’elle met au monde en 1885 ; A’Leila.

Suite à cela, elle décide de rejoindre ses frères barbiers et d’emménager dans le Missouri, où elle devient blanchisseuse. Cependant, elle ne gagne que 1 dollar par jour et cela devient compliqué pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa fille.

C’est de là que vient son ambition tenace de s’enrichir ! Mais, à aucun moment, surtout suite à cette enfance difficile, elle n’aurait pensé devenir la première femme millionnaire des État-Unis… 💰

La situation historique

Bien que l’esclavage fut aboli en 1865, et que certaines lois sont en faveur des noirs à cette époque (comme leur droit de vote par exemple), le racisme est, quant à lui, toujours visible. Il y a une grande oppression et une grande violence à l’égard des noirs surtout dans les États du Sud (à l’origine de l’esclavagisme).

C’est pour cela que Sarah déménage à Saint-Louis, dans le Missouri, ville composée principalement de la communauté noire. Le racisme reste très fort, et les personnes noires semblent vouées à la pauvreté et sont victimes de violence très régulièrement. 💥

De plus, comme dans beaucoup de pays du monde, les femmes n’ont que très peu de droits. C’est à cette période que sont nés les premiers mouvements féministes. On essaie de prouver l’égalité naturelle entre les hommes et les femmes. Elles réclament le droit de vote, le droit de divorce… ✊

L’essor du capitalisme (qui se présente à cette période aux États-Unis) ainsi que le développement culturel, économique et l’industrialisation semblent, eux, profiter aux hommes blancs. 🤑

En clair, une femme et encore moins les noirs n’ont leur place comme riche entrepreneur américain. Mais, de cela, tu l’as bien compris, Sarah Breedlove s’en fiche. Elle sait ce qu’elle veut : « Rien ne peut arrêter une femme de couleur décidée. »

Madam C.J. Walker quand on lui dit que c’est « qu’une femme noire » 💁🏾‍♀️

II – La montée de son empire et ses revendications

La montée de l’empire de Madam C.J. Walker

Afin de compléter son (on peut le dire) misérable salaire de blanchisseuse, Sarah Breedlove chante dans son église noire locale. Elle y fréquente ainsi la classe moyenne noire, qui lui sera utile plus tard au développement de son entreprise…

Elle épouse quelques années plus tard, en 1906, Charles Joseph Walker et gardera son nom, même après leur séparation. On voit ici la difficile émergence du féminisme ; une femme se définit à travers le nom de son mari.

Dans les années 1890, la pauvreté, le difficile accès à l’eau potable, l’indisponibilité de produits pour cheveux crépus et la montée de la pratique du défrisage (pour ressembler aux femmes blanches et s’inclure dans la société) l’amène à une maladie du cuir chevelu ; ses cheveux tombent, et ça, comme le majorité femmes noires de cette époque.

Elle travaille alors, par envie et pendant un moment, dans la boutique de soins capillaires d’Annie Malone (qui l’accusera d’ailleurs de voleuse et deviendra une de ses plus grandes concurrentes). ⚡️

Puis, inspirée, elle décide de créer elle-même son propre produit pour revigorer sa chevelure… et avec succès ! Son Wonderful Hair Grower, fait à partir de produits naturels comme la cire d’abeille et l’huile de coco va vite devenir un réel succès. C’est en 1905 qu’elle commence à développer son industrie.
Au début, elle le vend au porte-à-porte tout en continuant à travailler comme laveuse. Puis, en 1906, avec l’aide de sa fille et son mari, elle sillonne les villes pour vendre son produit, organise des démonstrations près des églises… 💬

Madam C.J. Walker se découvre un réel talent en marketing, ce qui l’aide à grimper toujours plus haut l’échelle. Par exemple, elle se rend compte de l’importance de la publicité et met en place des photos « avant / après » ainsi que son visage sur les boîtes.
Elle se fait appeler « Madam », symbole des femmes d’industrie française. Cela lui permet d’embellir et d’imposer son image de « femme noire ». C’est une réelle fierté pour cette communauté. 😇

En 1910, elle ouvre une usine à Indianapolis, qui recrute près de 100 ouvrières et qui devient le siège social de Madam C.J. Walker Manufactury Company. Ses produits sont vendus dans le pays entier par son réseau (près de 3 000 femmes intermittentes !). Elle décide également d’ouvrir des salons spécialisés en soins capillaires, sous les conseils de sa fille. 📈

Dès 1913, elle distribue ses produits en Amérique centrale mais aussi aux Caraïbes !

Les revendications de Madam C.J. Walker

Madam C.J. Walker est une grande militante et se bat pour ses idéologies. Tout au long de sa vie, elle mène un double combat ; celui des noirs et celui des femmes. 💪🏾

Elle souhaite l’indépendance économique des femmes noires et fonde ainsi le Walker System. C’est un programme de formation pour ses employées en vente. Cela a permis à plus de 2 000 femmes de s’émanciper. Féministe, elle embauche ainsi beaucoup de femmes. Elle fait de nombreuses conférences qui permettent d’en inspirer plus d’une à devenir entrepreneuse. 👩‍🎓
Elle contribue financièrement dans de nombreuses associations et donne son soutien pour la création d’écoles pour les noires, pour les orphelinats, les maisons de retraites.

Mais, elle se bat plus particulièrement contre le lynchage et donne pour le National Association for the Advancement of Colored People (NACCP). Ce qui l’a plus particulièrement sensibilisé est la mort de son premier mari, lors d’une émeute raciale. Il fut probablement tué par le Ku Kux Klan, organisation raciste qui tuait les personnes noires. 💥

En 1918, elle devient vice présidente du National Equal Right League avant de nous quitter en mai 1919 suite à des complications de maladie rénale.

C’est comme cela qu’elle fut considérée comme la première femme millionnaire des État-Unis et la plus riche femme afro-africaine des État-Unis. Sa fille reprendra son flambeau en tant que présidente de la Madam C.J. Walker Manufactury Company. 🙌🏾

Alors voilà, Madam C.J. Walker a vraiment la classe. Elle a quand même pu se faire construire une villa près de New-York ; La Villa Lewaro. Elle vivait à côté de riches hommes industriels, ce qui est pour elle une belle victoire.

Elle se trouve dans le National Women’s Hall of Fame, musée à New-York qui honore des citoyennes américaines qui se distinguent à travers divers domaines.

Une série de timbres a été lancée à son effigie par l’US Postage en 1998 (il faut être quelqu’un quand même pour retrouver sa tête sur des enveloppes). ✉️

Un théâtre a été construit en son honneur ; le Madam Walker Theatre Center. Ce-dernier lui rend hommage et célèbre le développement des arts à partir d’une vision afro-américiane. 🎭

De plus, Netflix a lancé en 2020 une série en son honneur ; SelfMade : Inspired by the Life of Madam C.J. Walker.

Mais, tout cela, elle le mérite, tu ne crois pas ? Si cet article t’a plu, on t’invite donc à regarder cette série de quatre épisodes. Elle est bien entendue romancée mais retrace l’histoire tout de même incroyable de Madam C.J Walker. 🤩

n’hésite pas à regarder cette série sous ta couette et à en ressortir millionnaire 🤑

 
❤️  Cet article t'a plu ? Alors suis-nous sur Instagram et parle de nous à tes amis !

🎬  Tu peux aussi t'abonner à notre Chaîne YouTube pour découvrir nos conseils en vidéo !

✏️  Envie de participer à l'aventure ? Rejoins ici notre communauté de rédacteurs et contribue à la réussite d'un tas d'étudiants !

💡  Et sinon, comme d'hab', tu peux nous poser tes questions sur l'article juste en-dessous !
Banniere Newsletter Hack Blog Version Mobile V3
Progresse en cours avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir Progresse avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir