Methode Pomodoro

Méthode Pomodoro : apprends à séquencer ton travail pour décupler ton efficacité !

Menant une lutte acharnée contre ton DM de maths, tu te retrouves à aller checker ton fil Insta ou à décrocher à un appel de l’un de tes potes…

Si cela te parle, tu fais face aux affres de la procrastination (avoir l’impression de travailler alors que tu te tournes les pouces) 👎

Eh oui l’artiste… malheureusement, ton cerveau n’est pas fait pour le multitâche lorsqu’il s’agit de faire des sessions de travail efficaces. Du coup, si tu as pour habitude de répondre à mamie, tout en changeant de musique toutes les 30 secondes sur Spotify et en faisant un tour sur Snapchat, tu t’y prends à l’envers. Lis la suite pour découvrir la méthode Pomodoro 🍅

Menant une lutte acharnée contre ton DM de maths, tu te retrouves à aller checker ton fil Insta ou à décrocher à un appel de l’un de tes potes…

Si cela te parle, tu fais face aux affres de la procrastination (avoir l’impression de travailler alors que tu te tournes les pouces) 👎

Eh oui l’artiste… malheureusement, ton cerveau n’est pas fait pour le multitâche lorsqu’il s’agit de faire des sessions de travail efficaces. Du coup, si tu as pour habitude de répondre à mamie, tout en changeant de musique toutes les 30 secondes sur Spotify et en faisant un tour sur Snapchat, tu t’y prends à l’envers.

Aujourd’hui, je te présente le Saint-Graal pour résoudre ce problème latent chez la plupart des étudiants : la Méthode Pomodoro 🍅

« Le but final est d’augmenter considérablement ta productivité. »

Inventée à la fin des années 1980 par Francesco Cirillo, la technique Pomodoro consiste à fractionner ton temps de travail en petits blocs (généralement 25 minutes), séparés par de courtes pauses (5 minutes), dans le but de favoriser ta gestion du temps et ton éveil intellectuel 😎

L’accessoire original qui permettait d’appliquer cette méthode était un minuteur de cuisine en forme de tomate (“pomodoro” signifie tomate en italien), mais n’importe quel minuteur fait bien sûr l’affaire aujourd’hui.

Prêt(e) à découvrir la méthode en détail ? On y va !! 🚀

Choisis une seule et unique tâche importante à faire à la fois ☝️

Pour être efficace, tu ne dois pas “multitasker” (= faire 10000 trucs en même temps). On ne doit donc jamais te prendre à faire de l’histoire-géo, de la physique, le tout saupoudré d’un peu de philosophie à quelques minutes d’intervalle.

La méthode la plus simple à utiliser est de prendre ta to-do-list de la journée et de choisir une matière à travailler.

Maths, économie, physique, philo, anglais, svt, je t’accorde qu’on a parfois un peu trop l’embarras du choix. Si tu ne sais toujours pas comment prioriser ton travail des différentes matières, je te conseille ce super article sur le sujet du planning. Tu y découvriras toutes les astuces qui nous ont permis de réussir nos études et d’intégrer l’ESCP.

Et si tu ne sais toujours pas ce qu’est une to-do-list, il est grand temps d’y remédier ! Prends simplement une feuille de papier et un crayon (ou une application de prise de notes comme “Bear”) et tu écris la liste des tâches de la journée, classées par ordre de priorité.

Ce n’est toujours pas clair ? On t’a aussi rédigé ici un très bon article là-dessus pour t’apprendre à prioriser efficacement. Enjoy !

 

 

Trouve un moyen de mesurer le temps ⏰

Pour avoir de l’intensité dans tes sessions, il n’y a rien de mieux que se chronométrer.

Si tu peux bien sûr t’équiper d’un bon vieux chrono des familles, l’inconvénient est que tu dois vérifier toi-même si tu ne dépasses pas les limites. Du coup, privilégie plutôt le minuteur sur téléphone avec sonnerie incluse. Woot woot ! 🥳

Enfin, une alternative sympa et peu onéreuse, ce sont les applications ! Je te recommande personnellement Be Focused, même si d’autres sont tout aussi bien. L’avantage est que tu peux indiquer la matière ou le thème de ton travail et ainsi garder une trace de tes sessions.

 

Dose correctement tes sessions de travail 👩‍🔬

Concernant le dosage des sessions, celui qui est utilisé par l’écrasante majorité des habitués est 25-5 (25 minutes de travail et 5 minutes de pause), mais tu peux le transformer en conservant le ratio 1/5 (ou même en changeant le ratio en fonction de ce qui marche pour toi !), ce qui donne par exemple 40-8, 50-10, 60-12, etc.

À toi d’essayer et de voir celui qui te convient le mieux !

Methode Pomodoro 2

Avoir un dosage précis en toute circonstance, c’est la clé 😉

Mon cas spécifique :
Si au lycée, j’étais en effet sur du 25-5, j’ai complètement changé ma façon de faire une fois arrivée en prépa puisque j’avais accru ma capacité de concentration. J’étais finalement parti sur des sessions de 60 minutes de travail avec 5 minutes de pause. Comme tu peux le constater, je n’appliquais donc plus le ratio ⅕, car je savais qu’il n’était plus adapté à ma vraie capacité de travail. Ce ratio n’est qu’une indication, mais il faut avant tout trouver le ratio qui te convient 💪

Le Cas d’Etienne :
Etienne
a beaucoup plus de mal à se concentrer en général, en revanche une fois qu’il est concentré, il est dans sa bulle ! Son point de vue est simple, puisque se concentrer prends du temps (environ 15min), le ratio 25-5 est pour lui inefficace d’autant qu’il s’applique plus à des tâches professionnelles. « Le ratio idéal pour pour moi quand j’étudie, c’est 2h de travail (120min) puis 10min de pause. Soit un Ratio 1/12. Comme tu le vois, on est bien loin du ratio 1/5 !« .

👉🏻 Bref, n’applique pas bêtement la technique Pomodoro, prends le temps de trouver la durée idéale d’une séance pour toi. Nous sommes tous différents, il est normal que tu sois sur un rythme spécifique. 

Une fois que tout est en place, reste bien concentré pendant toute la durée et travaille sans interruption sur la tâche à réaliser en évitant toute distraction. On élimine le petit café, la pause FB, ou le début de du dernier épisode Netflix de ta série préférée.

Quand le temps est écoulé, note sur un petit carnet la tâche effectuée (ou dans une application mobile). Cette prise de note te permettra de mesurer le temps passé et ton avancée sur tes différents projets

 

Le cas spécifique des pauses pour la méthode Pomodoro 🚨

Lorsque tu as fini une session de travail, accorde-toi toujours une petite pause bien méritée : fais ce que tu veux, de préférence une activité éloignée de la tâche que tu viens d’accomplir pendant le bloc de temps dédié.

J’imagine que ça ne devrait pas être trop dur pour toi de trouver de quoi décompresser : bois un verre, fais un peu d’exercice, lis un article du Gorafi, étire-toi, regarde par la fenêtre…

Une fois ta pause finie, choisis une nouvelle tâche et rebelote 😉

Enfin, dès que tu auras accompli quatre sessions de travail, accorde-toi une pause plus longue, qui dure entre 80 et 100 % de la plage de travail.

Pour être plus clair : imaginons que tu sois parti un système 60-5. Si tu as fait 4 sessions de 25 minutes, ta 4e pause doit faire environ 20 minutes (et non pas 5 minutes).

Durant cette pause, essaie de sortir de l’atmosphère du travail : mange un petit bout, va faire un tour, prends-toi une microsieste, saute sur place…

Methode Pomodoro 4

Un peu de corde à sauter n’a jamais fait de mal à personne 😉

 

Fais une synthèse de la journée 🕵️‍♂️

À la fin de la journée, tu peux réaliser une synthèse des tâches réalisées pour faire un bilan de ta journée et mesurer le « coût » (en temps) d’une activité. Tes activités valent-elles vraiment leur investissement en temps ?

Si tu penses que tes activités ont un mauvais “retour sur investissement”, n’existerait-il pas une manière de réduire cet investissement (automatisation, externalisation, réduction de la qualité, etc.) ?

À titre d’exemple, puisque j’écris extrêmement mal… j’avais pour habitude en Terminale de recopier mon cours de SES entièrement avant de le ficher. Mais avec la technique de la synthèse, je me suis rendu compte que ce temps était mal utilisé. J’ai donc investi ce temps de réécriture dans un fichage immédiat afin de passer plus de temps à réviser et synthétiser une bonne vision d’ensemble du programme. Résultat des courses : je suis passé de 12 à 17 #notthatbad

 

Quelques astuces de Sioux supplémentaires 🥳

👉 ASTUCE 1

Si au cours de l’exécution d’une tâche, tu penses soudainement à une tâche indirectement liée (par exemple : apprendre une liste de vocabulaire, réviser tel point de cours, appeler un pote pour aller prendre un verre, etc.), prends l’initiative de la noter, mais ne le réalise surtout pas tout de suite.

Tu risquerais de briser ta concentration. Pas de panique, ces petites actions pourront être traitées lors d’une session ultérieure ou pendant une pause.

👉 ASTUCE 2

Si jamais quelqu’un vient t’interrompre, tu devras bien souvent lui répondre (au risque de passer sinon pour un véritable homme des cavernes 🤣).

Le mieux, c’est de lui indiquer que tu es en train de finir un travail important et que tu lui répondras plus tard, dès que possible.

Methode Pomodoro 3

Par ici la sortie mon petit monsieur, je travaille 😉

Mais si sa requête est légitime et que tu dois interrompre ta session, pense à noter la tâche que tu avais en cours, pour ensuite la replanifier dans ta to-do list.

👉 ASTUCE 3

Cette astuce est réservée pour ceux qui maîtrisent déjà bien la technique Pomodoro.

En effet, si tu arrives à faire des sessions de travail efficaces régulièrement, tu vas vite te rendre compte que tu t’approches parfois d’un état un peu particulier qu’on appelle le “FLOW”.

En quelques mots, « Le Flow, est un état de productivité intense et éphémère, d’hyperconcentration et d’extralucidité pendant lequel on peut abattre énormément de travail. »

Lorsque tu es dans cet état, tu n’as pas envie d’éclater cette bulle de productivité avec la fameuse pause. Auquel cas, décale simplement ta pause à la prochaine session.

Mais fais bien attention, si tu décides de décaler ta pause, tu ne pourras pas la prendre avant la fin de la prochaine session de travail. À bon entendeur !

Si jamais tu écoutes de la musique, je t’ai rédigé ici un article recensant les meilleures playlists pour entrer dans cet état de flow.

 

Le mot de la fin sur la Méthode Pomodoro 🤩

Tu l’as sans doute maintenant compris, la méthode Pomodoro a beaucoup d’avantages pour t’aider à réussir tes études.

Celle-ci te permet de te concentrer sur les tâches essentielles et de les réaliser en priorité, de booster ta motivation et de faciliter ta lutte contre la procrastination.

Alors, passe le pas et essaye la méthode miracle pour rendre tes journées encore plus productives 🚀

Et rappelle-toi :

Work Smarter, Not Harder !

Et voilà, c’est fini ! Cet article t’a plu ? Tu n’arrives pas à mettre cette technique en place ou tu as des questions complémentaires ? Écris-nous en commentaires ou directement à hello@les-sherpas.co. Nous te donnerons un feedback pour te permettre de progresser. À très vite 💖 🥳

 
💖 Cet article t'a plu ? Alors parle de nous à tes amis, c’est la meilleure manière de nous renvoyer l’ascenseur 💫 Et comme d'habitude, tu peux nous poser tes questions en commentaires ou directement à hello@les-sherpas.co 🥳

William Mievre

Étudiant à l'ESCP et co-fondateur des Sherpas, j'ai donné des centaines d'heures de cours particuliers à des étudiants en prépa et au lycée. Après avoir transmis mes connaissances pendant plusieurs années, je partage désormais sur le Blog des Sherpas mes conseils afin d'aider les étudiants à réussir et s'épanouir dans leurs études. Cheers ! ✌️

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (49 votes, moyenne: 4,94 sur 5)