Palais mental : méthode et exercice pour devenir une machine à apprendre ! 🧠

Palais mental

Le palais mental (ou palais mémoriel, palais de la mémoire) est une technique qui permet de retenir très facilement un grand nombre d’informations. C’est la méthode ultime pour avoir la même puissance de mémorisation que Sherlock Holmes 🤩

Moi c’est Nasser, je suis étudiant en 6ème année de médecine, et je te propose ici un article détaillé sur les arcanes du palais mental pour arriver à avoir une véritable mémoire d’éléphant ! Récemment, avec l’aide de la technique du palais mémoriel, j’ai mémorisé facilement une liste de 34 maladies que les médecins doivent signaler obligatoirement dès qu’ils la diagnostiquent.

C’est dans ce cadre qu’aujourd’hui, j’ai le plaisir d’écrire pour la première fois un article pour les Sherpas. Pour ce faire, j’ai décidé de te parler de cette fameuse méthode et t’expliquer comment l’utiliser.

Si tu veux profiter à fond de cet article, prends une feuille, un stylo, ton imagination et GO !

Le palais mental, qu’est-ce que c’est ? 🧠

Palais mental ou palais de mémoire : quelques infos à savoir avant de se lancer ⚡️

Pourquoi le nom de “palais” ? Parce que cette méthode consiste à créer un bâtiment dans lequel chaque pièce sert à stocker une partie de tes cours. Ce bâtiment, c’est ton palais mental. L’autre nom de cette technique, c’est la “méthode des loci”, “loci” étant la traduction de “lieux” en latin (et non malheureusement tu ne pourras pas te vanter de maîtriser une technique magique du frère de Thor).

⚠️ Cette méthode, comme toutes autres, nécessite un usage intelligent et une pratique régulière pour optimiser son utilisation !

Une mauvaise utilisation de la méthode des loci peut entraîner l’effet inverse de celui escompté et détruire ta productivité : je le sais puisque cela m’est arrivé avant que je ne maîtrise la pratique !

Comme tout outils, toute arme, sa dangerosité n’est que le reflet de sa puissance. Et on verra que le palais de mémoire est très puissant. Comme dirait oncle Ben … “Un grand pouvoir implique une grande dangerosité.” Mais te fais pas de bile, Bill ! Je vais t’enseigner à bien utiliser le palais mémoriel.

Mais avant de détailler la méthode, un petit rappel historique.

L’Histoire du palais mental 📖

La date d’invention de cette méthode est inconnue, mais la première trace retrouvée date de -85 avant JC dans l’écrit intitulé “ La Rhétorique à Herennius”. Elle était utilisée à la base pour la rhétorique, afin de se souvenir de longs discours à présenter devant une assemblée sans prise de notes (pas de papier, encore moins d’Iphone).

La mémoire était très importante à l’époque du fait du manque de registres. C’est pourquoi les anciens étaient des maîtres en la matière et ont énormément à nous apprendre sur bien des sujets, en particulier celui-ci.

La méthode des loci fut un temps enseignée dans les écoles mais plus aujourd’hui. Elle s’est transmise entre initiés jusqu’à nos jours où cette science est disponible gratuitement et en quantité sur internet. En revanche, comme partout, la quantité ne fait pas forcément la qualité, surtout quand on parle d’Internet. On trouve donc parfois de belles brochettes d’idioties à son sujet, mais on va essayer de décortiquer tout ça ensemble.

Allez, avant de commencer, petit cadeau, une anecdote d’histoire de briller en soirée mondaine : il paraitrait que c’est cette technique qui a donné naissance aux expressions “en premier lieu” ou “en second lieu” (information à prendre avec des pincettes).

Palais de mémoire : la mémoire, comment ça fonctionne ? 😳

En général, on parle simplement de “LA mémoire” comme si elle était unique. Mais comme pour tout ce qui concerne de près ou de loin notre cerveau, en réalité, c’est un joyeux bordel. On va essayer de faire simple !

Il existe plusieurs niveaux de division de LA mémoire. Le plus simple s’opère comme suit :

  • Mémoire de travail
  • Mémoire à long terme

La mémoire de travail c’est un peu comme la mémoire vive de ton ordinateur, la RAM. Celle qui permet de retenir des informations sur un court terme, juste le temps que tu en aies besoin. C’est la mémoire que tu utilises quand tu répètes sans cesse dans ta tête (tout en cherchant quelque chose pour écrire) le numéro de téléphone que l’agent du S.A.V vient de te donner avant de raccrocher. Elle te permet donc de garder cette information en tête juste assez de temps pour trouver un post-it 😰

Sans elle tu devrais te retaper les 45 minutes d’attente afin d’espérer avoir enfin un technicien pour réparer ta 4G. Pas de mémoire à court terme, pas de 4G. Pas de 4G, pas d’Internet. Pas d’Internet… pas d’Internet.

En réalité, on peut encore subdiviser la mémoire à long terme en :

  • Mémoire sémantique : Le langage, tes connaissances sur le monde en général.
  • Mémoire épisodique : Permet de te souvenir d’événements, de moments marquants. Par exemple ce super anniversaire surprise organisé par ta bande de pote. C’est cette mémoire qui va nous intéresser dans cet article.
  • Mémoire procédurale : Permet les automatismes. Marcher sans y penser. Conduire. C’est aussi elle qui est l’un des obstacles que doit surmonter un fumeur pour arrêter. En effet, le geste d’apporter la cigarette à sa bouche est ancré dans cette mémoire et devient un automatisme.
  • Mémoire perceptive : Elle fait entrer en jeu les sens. La vue et l’odorat par exemple. C’est elle qui me hurle à l’oreille “DISSECTIOOOOON !!!” lorsque je passe dans les couloirs de la fac et que je sens cette “merveilleuse” odeur, mélange de formol et d’autres trucs que tu ne voudrais pas savoir. Elle va aussi nous être utile.

Maintenant que tu en sais un peu plus sur le fonctionnement de ta mémoire, il est temps de comprendre pourquoi utiliser le palais mémoriel.

 

Toi quand tu auras appris l’art du palais mémoriel !

 

Pourquoi utiliser le palais mémoriel ? 🤔

Tu connais sans doute ce moment désagréable où tu répètes sans cesse tes tables de multiplications, ou ce poème dont tu ne comprends même pas la moitié des mots, pour finalement l’oublier totalement le lendemain matin.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, ce n’est pas lié au temps qui s’écoule entre le moment de l’apprentissage et le moment de la restitution de la connaissance (une nuit, dans notre exemple). Autrement dit, mettre le réveil plus tôt pour apprendre le poème le matin-même n’est pas une solution.

Apprendre quelque chose par cœur à l’arrache fait intervenir la mémoire de travail. Pile poil celle qu’il ne faut surtout pas utiliser pour retenir sur du long-terme. Pourtant c’est la manière dont on apprend à l’école, la manière dont beaucoup de personnes apprennent ! Mais il existe des techniques ancestrales qui permettent d’accéder directement à la sauvegarde à long-terme. Le palais de mémoire est l’une d’entre elles, et je t’invite à le découvrir avec moi !

✅ Tu veux tester ton type de mémoire ? Tente ce quiz pour le découvrir ! 🔥

La méthode du palais mental, techniques et exercice 💪

Étape 1 : Transformer les informations en images mentales 🌅

Pourquoi utiliser des images mentales ?

Prenons un exemple : imaginons que tu souhaites apprendre une donnée, par exemple “Capitale de l’Australie : Canberra” (et non pas Sydney hehe 😏)

Cette information est constituée de mots, qui sont eux-mêmes constitués de lettres. Ces mots et ces lettres ne se distinguent pas, pour ton cerveau, de tous les autres mots et lettres qui constituent toutes les autres phrases de ta leçon, et même de tout ce que tu as pu lire dans ta vie.

Ainsi, lorsque tu vas envoyer à ton cerveau la requête : “Quelle est la capitale de l’Australie ?”, implicitement tu vas lui dire “cette info était écrite en noir sur une page blanche dans un livre”. Il va donc devoir chercher sur toutes les pages blanches dans tous les livres, facile de s’y perdre…

Le palais mental te permet de transformer des données brutes en images, sons, odeurs, sensations, puis de les stocker dans des lieux familiers. Et ces nouvelles données fraîchement créées ont un pouvoir d’évocation infiniment plus puissant qu’un mot noir sur une feuille blanche.

Avec cette technique, tu peux non seulement apprendre des données assez peu sexys de base, mais en plus les apprendre dans l’ordre que tu souhaites.

Créer ta première image mentale !

Dans cet exemple, on a en réalité 2 mots à retenir et combiner : “Australie” et “Canberra”.

On commence par créer deux images. Il ne faut SURTOUT pas se creuser la tête. L’image la plus puissante c’est la première que t’envoie ton cerveau. Même si elle te parait farfelue, accepte-la sans broncher. Personnellement, quand je dis Australie, j’ai un kangourou qui apparaît dans ma tête. Pas très original mais on s’en fiche, c’est mon cerveau qui a choisi cette image. Quand je pense Canberra je pense Cranberry, j’ai donc ces minuscules mignons petits fruits dans la tête.

Je prends le kangourou, je le mets à côté des cranberry et voilà une association parfaite. Simple et efficace. Et pourtant… Comme je l’ai toujours dit à mes élèves lors de séances de coachings, on ne se contente pas du minimum. On vise l’excellence. : on va donc aller plus loin.

 

Etape 2 : Améliore ta mémorisation en utilisant tes sens 👤

Avec cette première association “Kangourou – Cranberrys”, on a seulement 2 images côte à côte, donc on ne fait travailler que la vue. Chaque sens est une “ancre” qui s’accroche à ton image, et donc à l’information que tu dois retenir. Or, on sait que plus il y a de sens qui interviennent, plus l’ancrage mémoriel est solide. Imagine chaque sens comme une ancre et l’information comme un navire.

Plus il y a d’ancres, moins il y a de chance que le navire ne se perde à l’horizon, il reste bien stationné au port.

Multiplions donc les ancres :

  • La vue : Première chose à faire, ajouter de la cinétique. Non pas que notre vision s’appuie sur le mouvement. Mais un peu d’interaction renforce l’ancrage. Pourquoi ne pas imaginer le kangourou manger les cranberrys ?
  • L’odorat : Un kangourou c’est tout aussi mignon que cela sent mauvais, imaginez son odeur, prenez le temps pour ça.
  • Le goût : Imagine-toi être présent dans cette scène et manger aussi des fruits.
  • Le toucher : Imagine-toi tenir ces cranberrys, peut-être dans un bol, ou une assiette que tu tends au kangourou, prends le temps de ressentir le bol dans ta main.
  • L’ouïe : imagine maintenant le vent souffler dans les feuillages qui t’entourent. Pourquoi ne pas aussi en profiter pour ajouter une ancre de toucher, avec le vent qui caresse ta peau.

Les ancres combo : Ce sont des ancres supplémentaires qui multiplient la puissance intrinsèque de tes associations, je t’en présente quelques-unes.

  • L’humour : Alors non, l’humour n’est pas un sens, même si on parle de sens de l’humour. Mais c’est une ancre très efficace. On se souvient beaucoup plus d’une situation loufoque, hilarante plutôt que d’une action lambda. Mets des gants de boxe à ton kangourou.
  • Les obscénités : personne n’est dans ta tête pour vérifier à quoi tu penses. C’est chez toi, lâche-toi et laisse exprimer ton imagination.

Il existe d’autres ancres combo, mais avec tout ça tu peux déjà bien t’amuser !

Lorsque tu vas demander à ton cerveau “Quelle est la capitale de l’Australie”, il ne devra plus chercher un mot noir écrit sur une feuille blanche, mais devra chercher ce moment où tu as donné des cranberrys à un kangourou !

Pour mieux retenir les infos, utilise tes sens !

Étape 3 : Retenir plusieurs informations sur le long terme 👍

Une fois ces informations transformées en images, le palais mémoire permet de les organiser très efficacement. Sans ces deux premières étapes, ton palais mémoriel se transforme en château de carte et se fait balayer facilement par le souffle du temps.

Maintenant, pour retenir sur le long-terme, il faut utiliser des lieux connus afin d’insérer nos images. Peu importe le lieu, l’important c’est qu’il te soit familier. Que tu le connaisses si bien que tu puisses l’imaginer précisément et te balader à l’intérieur mentalement.

Voici une liste de lieux comme exemple :

  • Chez toi ;
  • Le chemin pour aller au lycée / à la fac ;
  • Ton centre commercial;
  • N’importe quel chemin avec n’importe quelles rues de ta ville ou ton quartier
  • Le chemin que t’utilises quand tes parents t’envoient chercher du pain à 7h00 le dimanche alors que tu dormais paisiblement.
  • Tous les lieux que tu visites régulièrement, les différents endroits où tu as habité, la maison de tes parents, tes grand-parents, tes oncles, tes tantes, tes ami(e)s.

Tous ces endroits sont des palais mentaux en devenir, à toi de savoir les utiliser.

A force d’entraînement, tu deviendras un véritable Sherlock ! 😎

 

Palais mental : exercice pour comprendre la méthode ✏️

Exercice de palais mental : Sherlock n’a qu’à bien se tenir ! ✨

Revenons à l’exemple de l’Australie avec sa capitale Canberra. Imagine maintenant que tu veuilles retenir 5 pays et les capitales correspondantes :

  • Australie : Canberra
  • Maroc : Rabat
  • Corée du Sud : Séoul
  • Corée du Nord : Pyongyang (ouch !)
  • Chili : Santiago

Trouve une image mentale associative pour chacun des pays avec sa capitale. Ça te prendra de moins en moins de temps à mesure que tu auras de l’expérience, si bien que tu créeras tes associations en direct pendant que tu lis le cours. Je te donne les mienne :

  • Australie / Canberra -> Kangourou / Cranberry
  • Maroc / Rabat -> Couscous / Rabbin
  • Corée du Sud / Séoul -> Bol de Ricoré (le soleil vient de se lever …) / Semoule
  • Corée du Nord / Pyongyang -> Kim Jong-un / Qui joue au ping-pong.
  • Chili / Santiago : Un plat de Chili con carne / Un cowboy qui écrase le plat avec ses santiags.

Maintenant, je prends ma chambre et j’imagine le chemin jusque dans la rue. J’ai 5 éléments. Un dans ma chambre, un dans mon salon, un dans ma salle de bain, un dans ma cuisine et enfin un dehors.

⚠️ Pour optimiser la méthode des locis, il est important que tu t’intègres dans l’histoire !

Voilà ce que ça donne :

> Je dors paisiblement dans mon lit lorsqu’un kangourou (vue) me réveille à coup de poing avec ses gants de box (toucher + situation loufoque) pour me proposer des cranberrys au petit dej.

> Je refuse parce que c’est dégueulasse (goût) et me rend dans mon salon avec la faim au ventre (sensation). Et là, un rabbin posé sur mon canapé se lève brusquement et se met à danser tel Rabbi Jacob avant de me proposer un délicieux plat de couscous bien chaud (vue + situation loufoque + goût + odorat + toucher –> Bingo).

>Sauf que moi j’aime bien le lait fermenté avec le couscous alors je vais en chercher dans la cuisine. J’ouvre le frigo et là j’entends la musique assourdissante de la pub Ricoré. Je vois tous ces objets qui volent dans ma cuisine et la semoule qui se renverse sur moi, j’en ai même plein dans les cheveux !

>Pour me nettoyer les cheveux je file dans la salle de bain. À peine la porte ouverte que j’évite de peu une balle de ping-pong envoyée dans ma direction par le fameux dictateur. Sérieusement, il n’a rien trouvé de mieux que de jouer dans ma salle de bain ? Et puis bon, donnez-lui un caleçon !

>Après m’être lavé les cheveux, je prends la porte pour sortir dehors. Je manque de peu de me faire écraser par une vache poursuivie par un cow-boy en santiags. Ce brave homme trébuche dans sa course après avoir marché sur un plat de chili con carne qui trainait dans la rue.

>Est-ce que tu peux au moins imaginer le potentiel extraordinaire du palais mémoriel ? Il existe des centaines de palais potentiels dans ta vie, et chacun de ces lieux peuvent être parcourus dans tous les sens afin de créer des séquences différentes et donc des palais de mémoire inédits.

Comment utiliser le palais de mémoire comme un pro 😎

Afin d’améliorer ta pratique et ne pas tomber dans les pièges de la méthode, je t’offre ici les précautions à prendre au moment de se lancer.

Le palais mental : en faire un usage intelligent ☝️

Jusqu’ici, on a répondu à “comment” utiliser le palais. Maintenant, la question est “quand ?” L’enthousiasme du jeune apprenti te conduira à répondre “tout le temps, pour tout et n’importe quoi, dès que j’ai quelque chose à apprendre”.

C’est ce que je me suis dit au début et si c’est ton cas, prend de bons airbags parce que le mur va être violent, très violent !

Le palais mémoriel : réduire intelligemment les informations à apprendre 🐘

Le problème, c’est que créer un palais de mémoire peut rapidement devenir fastidieux si on tente de tout apprendre. J’ai naïvement essayé de compiler toutes les informations de mes cours dans des palais mémoriels interminables.

Cette exécution a deux défauts : elle nécessite du temps et démotive lors des rappels. Le truc, c’est que bien des informations dans tes cours ne nécessitent pas un encodage aussi complexe pour être assimilées. S’adonner à la transformation de ces données est donc inutile et chronophage.

De plus, on a tendance à sous-estimer notre mémoire et avoir peur d’oublier la moindre information. Or, bien souvent, il suffit d’une information pour débloquer toutes les autres. Prenons l’exemple d’un extrait de poème, « Marie de d’Apollinaire » :

“Sais-je où s’en iront tes cheveux
Crépus comme mer qui moutonne
Sais-je où s’en iront tes cheveux
Et tes mains feuilles de l’automne
Que jonchent aussi nos aveux”
L’erreur typique du débutant qui sous-estime sa mémoire c’est de découper le poème comme suit :

S’en aller / cheveux
Crépus / mer / moutonne
Savoir / cheveux
Feuille / automne
Jonchent / aveux
Puis de faire des associations pour chaque mot et créer un palais avec ça. Cela fait 11 mots pour un seul petit extrait de poème. C’est beaucoup trop. Un seul suffit par vers et le reste suivra :

Cheveux
Mer
Savoir
Feuille
Aveux
Cinq mots au lieu de 11, c’est beaucoup moins décourageant.

Il en va de même pour tes cours.

👉🏻N’utilise le palais mémoriel que pour les informations les plus difficiles à retenir ou alors les listes d’informations, par exemple “liste des effets secondaires de tel ou tel traitement”.

Le palais mental : comment gagner en rapidité pour créer ton palais de mémoire ⏰

Pour l’exemple des pays et des capitales, j’ai transformé les informations en images instantanément en écrivant, sans vraiment réfléchir. Presque aussi vite pour la création du palais. Je n’ai pas réfléchi plus de 5 secondes pour chaque étape.

Mais ce n’est pas forcément évident d’être rapide au début : comme pour tout, la pratique fait l’expérience, et l’expérience améliore la pratique. Tu vas devoir t’entrainer régulièrement si tu veux avoir de bons résultats : “LA technique qui va faire de toi un génie” comme on peut te le faire croire sur Internet n’existe pas. La clef, c’est l’entraînement 👊

Si tu veux des résultats, tu vas devoir bosser ! Les processus amènent à des résultats. Sans processus, pas de résultat. Quand tu vois quelqu’un faire quelque chose d’extraordinaire, comme mémoriser 5 paquets de carte dans un ordre précis en quelques minutes, ne sois pas découragé !

Si vous regardez avec attention, la plupart des succès obtenus du jour au lendemain prennent beaucoup de temps. – Steve Jobs

Mémoire de long-terme : faire des rappels réguliers de ton palais mental 🏰

Et maintenant, est-ce que cela suffit ? Non, une fois que ton palais de mémoire est créé, que tu le maîtrises, tu vas devoir le revoir à intervalles réguliers pour l’ancrer définitivement dans ta mémoire à long-terme. Le truc cool avec les rappels, c’est qu’ils sont de plus en plus espacés. Pas besoin de te remémorer ton palais toutes les semaines, mais plutôt à une semaine, puis deux semaines plus tard, puis trois, etc.

Cela tombe bien, il existe un génialissime outil pour cela, c’est Anki ! Et il existe même un article à ce sujet pour t’aider.

Comment utiliser Anki ? 🔥

 

Découvre les meilleures techniques de mémorisation pour progresser en cours

Et voilà plein de techniques de mémorisation supplémentaires qui te sont présentées en vidéo 😊

Le palais mémoriel : en route pour le major ! 🤩

Maintenant, si tu veux aller plus loin dans ta maîtrise du sujet, je t’invite à aller jeter un œil à mon blog La Cervelle, et plus particulièrement à mon article où je te décris en détail comment j’ai utilisé de manière concrète le palais mémoriel pour retenir une séquence de 34 informations par ordre alphabétique !

Trente-quatre maladies ? Pfff, même pas peur !

Tu rêves toi aussi de savoir comment apprendre par coeur rapidement ? Voilà 9 techniques à connaître pour apprendre par coeur les trucs les plus difficiles en un rien de temps.

Si tu veux aller plus loin, voilà notre vidéo avec 9 conseils pour être plus rapide quand il s’agit d’apprendre par coeur 😊 Bon visionnage ! 💪🏻💖

 
❤️  Cet article t'a plu ? Alors suis-nous sur Instagram et parle de nous à tes amis !

🎬  Tu peux aussi t'abonner à notre Chaîne YouTube pour découvrir nos conseils en vidéo !

✏️  Envie de participer à l'aventure ? Rejoins ici notre communauté de rédacteurs et contribue à la réussite d'un tas d'étudiants !

💡  Et sinon, comme d'hab', tu peux nous poser tes questions sur l'article juste en-dessous !
Banniere Newsletter Hack Blog Version Mobile V3

Nasser

Salut, moi c’est Nasser ! Je suis étudiant en 6ème année de médecine, blogueur, coach et même papa ! Je suis passionné par l’apprentissage, la lecture ou encore le dépassement de soi 💪

  • Cours particuliers Sherpas 8
    19€ /h
    Louise Étudiante à HEC
    5
  • Cours particuliers Sherpas 7
    22€ /h
    Karen Étudiant à Polytechnique
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 2
    18€ /h
    Lucie Étudiante à Sciences Po
    4.8
  • Cours particuliers Sherpas 6
    25€ /h
    Antoine Étudiant aux Mines
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 5
    16€ /h
    Angélique Étudiante à l'ESCP
    5
  • Cours particuliers Sherpas 4
    24€ /h
    Lucie Étudiante à Dauphine
    4.7
  • Cours particuliers Sherpas 3
    21€ /h
    David Étudiant à Centrale
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 1
    15€ /h
    Saul Étudiant à la Sorbonne
    5

Besoin de bons cours particuliers ?

Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.
Prendre un cours gratuit

Kit de survie lycée

  • Se créer un planning de travail adapté
  • Les meilleurs hacks de productivité
  • Exceller dans chaque matière
  • Comment bien réussir son orientation
Découvrir notre Livre
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-1
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-2
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-3
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-4
  • Cours particuliers Sherpas 8
    19€ /h
    Louise Étudiante à HEC
    5
  • Cours particuliers Sherpas 7
    22€ /h
    Karen Étudiant à Polytechnique
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 2
    18€ /h
    Lucie Étudiante à Sciences Po
    4.8
  • Cours particuliers Sherpas 6
    25€ /h
    Antoine Étudiant aux Mines
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 5
    16€ /h
    Angélique Étudiante à l'ESCP
    5
  • Cours particuliers Sherpas 4
    24€ /h
    Lucie Étudiante à Dauphine
    4.7
  • Cours particuliers Sherpas 3
    21€ /h
    David Étudiant à Centrale
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 1
    15€ /h
    Saul Étudiant à la Sorbonne
    5

Besoin d'un prof particulier pour progresser ?

Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.
Prendre un cours gratuit

Tu veux réussir tes études ?

  • Construire son système de travail
  • Les meilleurs hacks de productivité
  • Exceller dans chaque matière
  • Tous niveaux (Lycée, Prépa, Supérieur)
Découvrir nos Livres
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-1
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-2
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-3
Progresse en cours avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir Progresse avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir