Procrastination en prépa

Comment vaincre la procrastination en Prépa

« Un objectif sans plan s’appelle un voeu » disait Antoine de Saint-Exupery, encore un confrère ancien préparationnaire qui avait tout compris. Nous allons t’expliquer comment lutter contre la procrastination, cet ennemi de toujours.

On le connaît tous ce moment où on aimerait bien bosser, que dis-je, où on doit bosser, « parce que sinon on va encore se faire défoncer en colle de Maths… », et comme par hasard, c’est aussi pile le moment où la flemme nous rattrape et nous pousse à coupablement regarder un nouvel épisode de GoT, en se disant qu’il est déjà 22h et qu’avec un peu de chance, ces révisions se feront sans nous, ou avec l’aide de John Snow, sait-on jamais!

Reprends courage camarade, le bout du tunnel n’est plus très loin !

Voici donc 4 conseils qui, nous l’espérons, te permettront d’être plus productif dans tes révisions (ou dans ton travail quotidien, parce que c’est quand même le plus important).

Prépare le terrain

Immerge-toi dans un environnement de travail propice.
Une chambre ou un espace de travail dégagé et ordonné sont incontournables, que tu bosses seul(e) ou en groupe. Essaie d’avoir toujours une table dégagée, et adopte le réflexe de ranger immédiatement tes affaires une fois que tu as fini d’avancer sur une matière : cela change la vie !

En groupe, imposez-vous le silence, et définissez des séances de questions à intervalles réguliers, sauf en cas de force majeure.

On radote, mais ton environnement reflète souvent ton état d’esprit : mettre de l’ordre dans tes affaires te permettra de mettre de l’ordre dans tes idées !

Coupe-toi des réseaux sociaux !
C’est une règle d’or imparable à laquelle tu ne peux déroger. Cela signifie : pas de Facebook, pas d’Instagram, pas de Snapchat, ni d’échanges intempestifs de messages doux avec ton ou ta bien-aimée… Si tu sais que tu as du mal à te discipliner pour ce genre de choses, n’hésite pas à éloigner de toi l’objet de la tentation. Indique à ton entourage que tu es indisponible pour éviter toute interférence avec ton travail… la solution la plus radicale (et la plus efficace) consiste à effacer les applications inutiles de ton téléphone et à travailler en activant le mode avion sur ton smartphone.

Get the flow !

Afin de plonger le Flow, cet état d’hyper productivité, où tu peux abattre une quantité phénoménale de travail, tu dois trouver des astuces qui te permettent de te créer une solide bulle de concentration.

Par exemple, tu peux mettre de la musique !

On te recommande plutôt de l’electro/techno ou du classique (oui, oui, on va d’un extrême à l’autre!), car ces deux types de mélodies n’ont souvent pas de paroles et ne demandent pas d’écoute active. Le pire, tu t’en doutes, ce sont les musiques avec des paroles en français sur lesquelles ton cerveau risque de se concentrer.

Tu peux aussi regarder du côté de brain.fm qui est une sorte de radio en ligne de musiques spécialement étudiées pour travailler, te relaxer ou même dormir.

Cultive ton flow.

Évidemment, si tu es dans une phase de flow ne t’arrête surtout pas de travailler ! C’est le seul moment où tu peux te permettre de ne pas respecter ton planning à la lettre.

Pour plus d’info sur le flow, tu peux aussi regarder notre masterclass de méthodologie qui te donnera beaucoup plus d’infos sur cet état si utile et si particulier !

À bas le surtravail !

Indeed, ce dernier titre a de quoi surprendre, mais parfois, mieux vaut s’arrêter de bosser, pour repartir du bon pied.

On peut (vraiment ?) trop travailler en prépa ?

Oui, oui et oui ! Le surtravail, c’est quand travailler devient contre-productif et que ta productivité descend en flèche. Rester assis(e) à ton bureau pour regarder les mouches voler (et te donner l’impression de bosser) ne te fera pas intégrer ! Mieux vaut passer à autre chose si tu te sens stagner. Dans un tel cas, une petite pause de 10 minutes peut aussi être utile pour se relancer.

Il est aussi super important de savoir dire stop, et de dire non à ce fameux « dernier exercice » qui t’empêchera ensuite de dormir. C’est une des clés pour bénéficier de bonnes nuits de sommeil.

Ne mélange JAMAIS travail et détente ! Vise 100% d’efficacité.

Si tu as construit un planning en suivant nos conseils, on ne se fait pas trop de soucis. Segmente clairement ton temps, avec un planning au cordeau qui sera assez réaliste pour que tu le tiennes, et soit ultra-honnête avec toi-même pour bien t’évaluer, tu fais tout ça pour toi, et toi seul.

Dans tous les cas, vise une efficacité maximale et une très forte intensité dans ton travail. Il n’y a vraiment rien de pire que de mélanger boulot et détente. Tu ne te reposeras pas, et tu n’avanceras pas : c’est frustrant et démoralisant au possible.

Etienne

Ancien de Franklin & Commercia, élève à l'ESCP et co-fondateur des Sherpas. Passé de minor à Major pendant ma prépa, je suis passionné par l'éducation et fan de méthodo. C'est pour cela que je partage mon savoir à de nombreux étudiants depuis 2014 !

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 votes, moyenne: 4,80 sur 5)