Prépa maquée, prépa ratée ? Coucher de soleil

Prépa Maqué(e), Prépa Ratée ? L’Amour en Prépa.

Si l’adage est répandu au sein des prépas, il doit bien y avoir un fond de vérité, non ? La question se pose sans ambages, et en réalité, la réponse se doit d’être plus complète et nuancée.

Évite les turbulences.

En couple pendant vos études, il faut éviter les turbulences, que l’élu de votre cœur soit aussi en prépa, ou pas.
Pour commencer, remarquons qu’il n’y a pas de situation idéale : une personne ne faisant pas prépa aura du mal à comprendre les nombreuses contraintes imposées par ce parcours. En découlent logiquement d’agréables conversations sur le thème  » tu n’en as rien à foutre « … ce qu’il est difficile de totalement nier, tant notre dernier DM de Maths est passionnant comparé à l’amour de notre bien-aimé(e).

À contrario, être en couple avec un(e) autre préparationnaire n’est pas non plus évident : les occasions pour passer du temps ensemble restent assez limitées, le couple ne peut pas non plus être une distraction, et parfois amour et compétition ne font pas bon ménage.

Build a great team !

Et en même temps… être en couple peut aussi être un formidable vecteur de réussite. Tous les ans des couples réussissent leurs concours avec brio, en s’entraidant, en travaillant ensemble, et en se soutenant moralement. Certains intègrent la même école, certains voient leurs chemins se séparer, mais dans tous les cas ils auront construit un lien fort et durable.

Arriver en prépa en couple, est une bonne idée dès que votre relation amoureuse a atteint un rythme de croisière, et que vous vous faites confiance. En un mot, dès que votre relation est relativement mature et qu’elle est positive.

Une personne extérieure à cet univers t’aidera à déconnecter pendant tes moments de pauses et à mieux les savourer, tout en étant capable de te soutenir quand tu en auras le plus besoin (et vraiment ce type de soutien, c’est bien mieux que celui des parents). Mieux, si cette personne est aussi engagée dans des études exigeantes, vous pourrez travailler ensemble et vous motiver : c’est un beau challenge qui sera tout à fait capable de vous souder. Bref, soyez une équipe !

 

Les Sherpas - prépa maqué(e), prépa ratée?

 

La prise de risque du couple en prépa se justifie-t-elle ?

Cela dépend de toi et de ton tempérament. En te mettant en couple ou en arrivant en couple en prépa, tu dois être prêt(e) à une éventuelle rupture. Et c’est souvent là que le bât blesse : plus une rupture arrive proche des concours, plus les dommages collatéraux d’une histoire d’amour finissant mal peuvent être graves et aller au-delà d’une simple relation, en impactant directement ton avenir. Si tu es sensible, évite de jouer avec le feu et protège toi.

Il y a donc une règle simple.

Tant que tu es engagé(e) dans une relation positive, être en couple est une bonne chose. En revanche, dans le cas où des tensions apparaîtraient, une règle unique s’applique , et elle est terriblement rationnelle et objective : Tu n’as pas le temps de te prendre la tête avec des sentiments, des doutes et hésitations, en plus de ta prépa. Tu es ici pour réussir tes concours et préparer ton avenir, point à la ligne.

Une rupture doit être rapide, franche et nette, en ayant le courage d’une discussion en face à face. D’expérience, c’est la meilleure solution.

Pour le reste, tu pourras au pire en profiter en école, notamment grâce à ce bon vieux théorème du mois de novembre (#PasPlusDeSpoil), et puis bon, on le sait tous, le vrai amour, maintenant ce n’est pas avant soixante-ans ! Maintenant, si on peut réussir sa prépa et avoir le sourire… c’est quand même plus sympa !

Et donc, pour toi qui hésites à aborder la belle brune / beau brun toujours assis(e) près de la fenêtre en cours de Maths, que faire ?

Si tu es prêt(e) en ton âme et conscience à prendre ce risque, il y a encore quelques étapes à franchir. Commençons par la déconcentration des phases de flirt… avouons que c’est un peu con de se taper une caisse en khôlle de Maths parce qu’on a dragouillé le soir précédent. Mais cela peut être une excuse valable vis-à-vis de soi-même …on désapprouve, on désapprouve… même si  » personne ne fait des omelettes sans casser des œufs  » comme disait mon oncle Jean-Claude !

Si tu passes ces premières étapes sans encombre, ou que tu choisis de jouer la carte de la sécurité en t’attaquant à cet(te)  » ami(e)  » de ton groupe de travail (#Malin), rien n’est gagné pour autant. Passé la phase de séduction, vous allez clairement manquer de temps pour vivre votre  » romance « …ce sera alors à vous de trouver des distractions sympathiques (et pas trop chronophages) pour occuper vos moments de détentes communes. Il faudra tout de même encore du temps avant que votre relation ne devienne solide, et ça, cela reposera sur la confiance et la complicité que vous aurez construits ensemble.

 

les Sherpas - prépa en couple, prépa ratée ?

 

Un dernier conseil.

Exit les histoires d’amours impossibles et compliquées à la Roméo et Juliette. Garde l’étude de la tragédie pour tes cours de CG, et reste dans le domaine du faisable (on évite le Brad Pitt ou la Laetitia Casta de la classe).

Malgré ces contraintes et péripéties, tous les ans l’amour frappe à la porte d’un nombre non négligeable de préparationnaires, des couples se forment et tiennent (parfois héhéhé), et quand c’est le cas, c’est parce que les choses sont simples !

Hope it helps! ?

PS: Ton humble serviteur s’est séparé 1 mois avant ses concours de Carrée, et il a cubé… mais à cause des Maths !

Etienne

Ancien de Franklin & Commercia, je suis élève à l'ESCP et co-fondateur des Sherpas. Passionné par l'éducation et fan de méthodo, je partage mon savoir à de nombreux étudiants depuis 2014 !

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)