Se préparer aux entretiens

Comment préparer l’entretien de motivation aux grandes écoles ? 🎬

Passage incontournable des concours d’admission aux écoles, les entretiens de motivation représentent en moyenne 50% des coefficients des oraux dans les principales Écoles de Commerce. Beaucoup le négligent, mais autant dire qu’il vaut mieux les préparer (et plutôt deux fois qu’une !).

L’entretien c’est assez binaire au fond : Oui/Non. Il ne faut donc négliger aucun aspect de cette épreuve tant redoutée et pourtant abordable dès qu’on s’y prend bien. Si tu as le meilleur sujet (toi-même), savoir quoi dire et bien articuler l’ensemble de tes propos est difficile. 

Il n’y a pas de secret : pour donner le meilleur de toi-même le jour J, il est indispensable de t’être bien préparé(e). Cela prend forcément du temps, mais cet investissement a tout pour être rentable !

Prêt à écouter mes conseils ? Let’s go 🚀

SPOILER ALERT : en appliquant cette recette, j’ai obtenu une moyenne de 18 à mes entretiens de personnalité (16 ESCP, 18 EM Lyon, 16 Edhec, 20 GEM) alors même que j’étais particulièrement nul à mes débuts. #paroledesherpas

 

Les Modalités de l’épreuve d’entretien aux écoles de commerce 🧐

Avant d’attaquer la préparation de cette épreuve, voici un petit rappel des modalités. L’entretien dure en général 30 à 45 minutes au cours desquelles tu fais face à un jury de 2 à 3 membres. Tes interlocuteurs ont souvent un statut différent : enseignant de l’école, étudiant, professionnel.

Tu passes cet entretien pour intégrer une école de commerce : garde bien en tête que le jury cherchera à tester ta motivation et à déterminer s’ils t’imaginent intégré dans leur très cher établissement. Ton état d’esprit est-il compatible avec leurs valeurs ? Mais peux-tu aussi faire partie de cette grande famille qu’est une École de Commerce ?

L’entretien sera l’occasion de projeter ta future intégration dans l’école et d’apprendre à te connaître. Parfois certains jurys peuvent tenter de te déstabiliser. Mais c’est rare.  De ton côté, à toi de faire passer les messages qui, sincèrement, expriment ta motivation. Voici un petit tour des points que tu dois prendre en compte en préparant ton entretien.

Chez les Sherpas, nous pensons que tu dois absolument avoir préparé une introduction. En quelques phrases, il s’agit de te présenter, de dérouler ton CV, et de laisser entrevoir ta personnalité.

 

Commence forcément par te présenter pour tendre des perches lors de l’entretien 👋🏻

La première question de ton entretien sera quasi systématiquement le fameux « présentez-vous ». Oui, c’est classique, mais c’est pourtant une question piège selon nous. Trop de candidats préparent cette première question avec quelques phrases bidon, en mode « je viens comme je suis et puis on verra »…tu n’es pas à MacDo !

C’est l’opportunité pour toi d’avoir la main sur l’intégralité de ton entretien. La rater, c’est laisser le jury décider de là où il veut aller. Voici pourquoi.

En ayant préparé ton introduction sur papier, tu vas résumer les grands points de ton profil, de ton projet pro, et de pourquoi le Jury devrait te choisir (et donc, te mettre une bonne note). Ces grands points sont autant de perches que tu vas tendre à ton Jury pour qu’il te pose des questions. À partir de là, le nombre de questions qu’on peut te poser devient fini, et si tu t’y prends bien, tu peux relancer de nouvelles perches dans tes réponses, et donc avoir le contrôle sur ton entretien (et sans en avoir l’air en plus !) : c’est une des nombreuses méthodes que Karen t’explique en long et en large dans notre Masterclass sur les entretiens.

 

 

Les 5 passages obligés pour une bonne introduction en entretien de personnalité 🕺

Pour réussir ton introduction, j’avais l’habitude d’utiliser ces 5 questions afin de me présenter. Fais donc la même chose, tu me remercieras !

1. Qu’étudies-tu ?
2. Qu’as-tu fait ? Parle de tes expériences professionnelles et extra-scolaires !
3. Qui es-tu ? Parle de ce que tu fais de ton temps libre, de tes qualités, de ce que tu aimes faire…
4. À quoi aspires-tu ? C’est le moment d’introduire ton projet professionnel ou la raison qui te pousse à candidater.
5. Que cherches-tu à travers cet entretien ? Finis par une phrase du type « et si je suis ici aujourd’hui devant vous, c’est pour témoigner de la plus grande motivation que j’ai à rejoindre votre école », en citant bien évidemment l’école au sein de laquelle vous vous trouvez.

Ne rentre pas dans les détails ; cette introduction doit piquer la curiosité du jury à la manière d’une bande-annonce. Celui-ci va ensuite piocher dedans et creuser les perches que tu as tendues. Sois stratégique !

 

Comment gérer les questions en entretien de motivation d’écoles de commerce ? 🙀

1. Tu te dois d’être imbattable sur les questions classiques.

Mets à l’épreuve la solidité de tes affirmations à l’avance. Encore une fois, une préparation judicieuse est nécessaire, tu dois savoir quoi répondre mais aussi être à l’aise. C’est ce que nous présentons en détail dans l’article présentant l’histoire de Karen. Tu y découvriras les 10 conseils clés de ce super Sherpa pour surperformer aux entretiens de personnalité et décrocher plus de 18 sur 20.

2. Pense aussi à travailler la cohérence de ton profil.

Informe-toi sur l’école, réfère-toi à tes expériences passées pour les valoriser, réfléchis à un projet professionnel. L’important ici est de t’entraîner à faire sans cesse le lien entre qui tu es (et ce qui t’a façonné·e), ce à quoi tu aspires et l’école qui pourra t’en donner les moyens.

3. Attention aux questions pièges.

Concernant celles-ci, on ne peut que te conseiller cet inventaire des questions déstabilisantes les plus fréquemment posées. À toi de plancher, l’article est très fouillé et te permettra de te préparer au mieux.

Enfin, autant que sur le fond de tes propos, tu seras jugé(e) sur ta façon d’interagir avec tes interlocuteurs.

 

Comment répondre aux habituelles questions de fin d’entretien ? 😎

  • Si l’on te demande si tu as quelque chose à ajouter : c’est l’occasion d’évoquer un point sur lequel tu n’as pas encore insisté (une expérience passée qui t’as procuré une qualité valorisable, par exemple)
  • Si l’on te demande si tu as des questions à poser.

Tu peux répondre « non » à une seule condition : pour éviter de poser une question dont la réponse se trouve facilement sur le site de l’école, ou pour basculer maladroitement vers une généralité inintéressante. Ce ne serait pas terrible comme dernière impression !

L’idéal est bien évidemment d’avoir quelque chose à répondre.

L’option la moins risquée, consiste à poser des questions aux membres du jury concernant leur propre expérience ; cela suppose que tu aies été bien attentif pendant leur présentation. Et puis bon, tu as aussi tout l’entretien pour préparer la question que tu vas leur poser ! Évidemment, le must du must, c’est d’avoir une question à adresser à chacun.

Tu peux aussi poser une question sur ton avenir professionnel sous forme de conseils, en invoquant l’expérience de tes interlocuteurs : si je veux monter mon entreprise, me conseillez-vous de suivre directement des cours d’entrepreneuriat ou de commencer par acquérir un socle solide en finance et en marketing ? Les questions peuvent être également l’occasion de rebondir sur l’un des sujets évoqués au cours de l’entretien, sans faire trop « réchauffé ».

Et surtout, au début comme à la fin, n’oublie pas de sourire et de regarder tes interlocuteurs !

 

Les principes à suivre pour bien interagir avec un jury d’écoles de commerce 🔥

  • Sois sincère. Sans prôner le « Venez comme vous êtes », (ça fait très Mac Do tout de même ), reste fidèle à toi-même et à tes principes. Nous te déconseillons vraiment de mentir : tu as forcément des choses intéressantes à raconter, et surtout c’est la note sanction assurée si tu es pris(e) en flagrant délit…
  • Sois enjoué(e). Montre que tu es cet étudiant que l’école recherche : curieux, ouvert d’esprit, sociable, spontané. Donne à voir ce que tu es capable d’être en dehors d’un contexte scolaire.
  • Sois humble, et pas arrogant. N’hésite pas à nuancer tes propos ou à admettre que tu ne sais pas.
  • Sois réceptif à ce que le jury te renvoie.
  • Sois original et convaincant : montre en quoi tu es spécial (si, si : tu l’es !).

« L’important est invisible pour les yeux »
enseigne joliment Le Petit Prince. Certes.

 

Pense à bien soigner ton apparence le jour J en école de commerce 💂‍♂️

Nous n’allons pas nous le cacher, l’habit fait tout de même un peu le moine (plus particulièrement dans le monde des écoles de commerce…), et notamment aux oraux, où il s’agit de respecter les usages des entreprises que tu rejoindras bientôt.

La tenue 👔

Messieurs, le costume et la cravate sont de rigueur. Mesdames, vous avez le choix entre une jupe et un pantalon, à assortir avec un chemisier. Evitez les bijoux trop voyants, le vernis flash ou effacé, le maquillage trop appuyé. D’une façon générale, soyez propre sur vous et munissez-vous, pourquoi pas, d’une chemise (et d’une paire de collants) de rechange si vous avez par exemple prévu de déjeuner avant votre entretien.

Le langage 🈴

Il est assez difficile de travailler ses tics, sa prononciation, d’éviter les « euh… ». Si cette solution est assez désagréable, se filmer reste cruellement efficace.

Le regard 👁️

En ayant suffisamment préparé l’entretien, tu devrais pouvoir te concentrer dans l’interaction avec le jury plutôt que sur le contenu de tes propos. Cela donnera à la discussion un caractère spontané très apprécié et te permettra de guetter les réactions de chacun face à ce que tu pourras avancer. N’oublie surtout pas de regarder tous les membres du jury.

 

Un entretien de personnalité réussis les sherpas

Mesdames, le chemisier peut être adapté. Messieurs, costume cravate 😉

 

Comment prendre les rênes de l’échange de l’entretien de motivation ? 💪

C’est pour cette raison qu’un entretien se prépare. Ça vaut le coup pour toutes ces années à suivre non ?

  • Profite de l’introduction pour tendre des perches.
  • Guide tes interlocuteurs vers tes expériences passées. Tu ne seras jamais autant à l’aise et maître de la conversation qu’en parlant de toi-même.
  • Adopte une attitude entre leadership et humilité : tu dois croire profondément en ce que tu affirmes ; n’aie pas l’air trop sûr(e) de toi.
  • Enfin, rends-toi service pour la suite : prends un instant au sortir de l’entretien pour noter les points sur lesquels tu as bloqué. Une façon d’aborder le prochain entretien encore mieux préparé(e) !

 

 

On espére que ces quelques premières pistes t’ont été utiles !

Cet article t’a aidé ? Partage-le à tes amis, donne-nous ton avis en commentaire ci-dessous, ou écris-nous directement à hello@les-sherpas.co : nous répondons à tous le monde ! 💖 🥳

William Mievre

Étudiant à l'ESCP et co-fondateur des Sherpas, j'ai donné des centaines d'heures de cours particuliers à des étudiants en prépa et au lycée. Après avoir transmis mes connaissances pendant plusieurs années, je partage désormais sur le Blog des Sherpas mes conseils afin d'aider les étudiants à réussir et s'épanouir dans leurs études. Cheers ! ✌️

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (63 votes, moyenne: 4,89 sur 5)