Que réviser entre BCE et Ecricome ?

Que Réviser entre les concours Écricome et la BCE ?

C’est bientôt la dernière ligne droite avant la BCE. Si les Ecricomes sont clairement un premier baptême du feu, elles sont surtout une excellente opportunité pour faire de derniers réglages, voyons comment procéder !

Pour commencer, passe vraiment les Ecricomes.

D’abord parce qu’il s’agit de belles écoles qui valent largement le coup d’être présentée, comme les écoles de la BCE. Ensuite et surtout parce que ces épreuves étant un peu plus abordables que les épreuves des Parisiennes de la BCE, elles sont idéales pour faire des réglages et prendre du recul après la première phase de tes révisions.
Vraiment, tu n’as aucune excuse pour ne pas t’y présenter : à la marge, les 3 jours de révisions économisés en séchant les Ecricomes ne sont pas de nature à faire une énorme différence pour ta préparation, alors que les impressions que tu pourras tirer d’une première confrontation avec des épreuves d’un vrai niveau te permettront d’infléchir la fin de ta course pour être fin prêt pour la BCE.

Utiliser efficacement les Ecricomes.

Pour que ces premiers concours soient utiles dans la perspective de la finalisation de tes révisions, il est indispensable que tu aies pu boucler une première fois l’ensemble du programme de chaque matière avant Ecricome.
Tu risquerais sinon une impasse, ce qui est ridicule, sachant que tu passes ces concours, comme ceux de la BCE pour obtenir le meilleur classement possible. Surtout, ne pas avoir tout revu t’empêchera d’avoir des impressions fines et réalistes sur tes performances.
À toi de t’organiser en amont !

Comment analyser les Écricomes ?

Tu viens de passer cette fameuse première banque d’épreuve, et maintenant ?
Nous allons analyser tout ça ! Tu auras raison de faire remarquer que sans les résultats de ces épreuves, il te sera difficile de tirer des conclusions précises. Pas faux, mais pas totalement exact non plus.
Nous allons te donner notre petit secret : garde absolument tous tes sujets et brouillons des Écricomes (cela marche aussi pour tes DS et même pour les épreuves de la BCE ensuite). Dès que tu es en difficulté ou que tu rencontres une hésitation sur un point d’un sujet, ou à un moment au brouillon, mets une petite croix sur ledit document à l’endroit correspondant.
En sortie d’épreuve, notes sur ton brouillon 5 à 8 lignes d’impressions à chaud sur ta performance, parle de l’épreuve, de sa difficulté, de comment tu l’as vécue, des phases que tu as pu traverser, et de ton pronostic de résultat final. C’est important de prendre le temps d’écrire un paragraphe qui sera bien plus précis qu’un ou deux adjectifs lâchés à la volée (du style « Bof » ou « G tro réussi »), qui sont finalement peu porteurs de sens. En revanche, évite de faire cela pour la BCE, pas besoin de te rajouter du stress, de toute façon il n’y a plus d’ajustements possibles, tu es déjà dans le grand bain. Garde seulement tes sujets et brouillons.

Fais ton planning de fin de révisions.

Il s’agira ensuite de commencer la phase finale de tes révisions par un diagnostic de tes forces et faiblesses.

  • Tu vas pouvoir reprendre méthodiquement tous tes sujets et brouillons dans chaque matière en faisant une liste des difficultés rencontrées. Raccorde-les ensuite aux différents chapitres de ton cours dans chaque matière.
  • Cela va te permettre de construire ton planning de fin de révisions. (Si tu veux reprendre nos conseils de notre article sur ce thème, c’est ici).
  • Commence par revoir les fragilités mises aux jours lors des Ecricomes, en allant du plus difficile au plus facile. S’il te reste encore quelques jours à occuper avant le début des épreuves BCE, refais un passage sur tous les chapitres sur lesquels tu es peu à l’aise.

 

Opérationnellement, ça se passe comment ?

Sur la fin de ces révisions, on te conseille vraiment de toujours raisonner à la marge. Demande-toi si à la marge un exercice de plus en Maths est plus utile que reprendre 3 ou 4 exos que tu as déjà pu faire. Demande-toi si à la marge, approfondir 2 ou 3 notions de manière aléatoire en ESH ou HGG est plus utile que de bosser tes plans en profondeurs, ou que faire quelques sujets. À priori tu as les réponses à ces questions en fonction de ta situation ?
Bref, soit stratégique ! Le but est maintenant d’éviter toute impasse, pour ensuite te mettre en confiance et te préparer à affronter sereinement les épreuves de la BCE.
This is almost D-Day.

 

Etienne Porche

Ancien de Franklin & Commercia, élève à l'ESCP et cofondateur des Sherpas. Passé de minor à Major pendant ma prépa, trois 20/20 en ESH, je suis passionné par l'éducation et fan de méthodo et développement personnel. Je me bats tous les jours chez pour construire une éducation moderne et humaine pour tous ! 🔥💖

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)