Les régimes totalitaires : stalinisme, fascisme, nazisme 💣

régime totalitaire mains derrière un grillage

Régimes totalitaires, prise d’assaut du palais d’Hiver, Guernica, pour en arriver à la Seconde Guerre Mondiale… Beaucoup d’évènements se sont déroulés au cours de l’Histoire. Il est facile de te mélanger les pinceaux et de confondre toutes ces notions. Hélas, au bac d’histoire (et aussi dans le supérieur), les jurys sont intransigeants concernant les erreurs de dates et les amalgames. Tu penses ne plus pouvoir t’en sortir avec toutes ces dates, ces noms barbares et ces définitions ? 😤 Tu n’en peux plus de crouler sous des tonnes de cours et d’additionner les mauvaises notes en histoire ? 😢 Ne t’inquiète pas, j’ai été dans ton cas… Puis un jour, j’ai décidé de changer le cours des choses en appliquant des méthodes qui m’ont fait aimer l’Histoire… et qui ont fait décoller mes notes ! Depuis, je n’ai plus jamais considéré cette matière comme une plaie, au contraire, c’est devenu une vraie passion !

Bref, aujourd’hui, je te partage tout ce que tu dois savoir sur les régimes totalitaires, avec mes astuces , quelques définitions importantes, des citations de personnages historiques clés et une mindmap ! Fais-en bon usage, et crève les plafonds avec une note exceptionnelle aux épreuves du bac d’histoire ! 👊

Pour cet article, les trois problématiques suivantes servent de fil conducteur à la pensée et aboutissent à la problématique générale :
📌 Dans quel contexte naît chacune de ces idéologies ?
📌 Quelles sont les caractéristiques des totalitarismes ?
📌 Comment ces systèmes politiques bouleversent-ils la géopolitique européenne à la fin des années 1930 ?
📌En quoi le régime soviétique, le fascisme italien et le national-socialisme allemand sont-ils des régimes dictatoriaux et quelles sont les conséquences de ceux-ci sur l’ordre européen au cours des années 1930 ?

⚠️ Attention à bien mettre URSS à la place de Russie. Avant 1917, c’est l’Empire Russe. Le termes Russie devenant valable en histoire à partir de 1990 et la chute de l’URSS.

👉 Astuce Sherpacomprends, puis apprends ton plan par cœur ! ❤️
Au premier abord, c’est clair que cela ressemble à du bachotage… Mais c’est le seul moyen d’acquérir des automatismes et de pouvoir par la suite construire tes plans en toute tranquillité et facilité. Et si tu n’arrives pas à les apprendre tout de suite, ne t’inquiète pas c’est normal ! Prends du temps pour bosser ton cours, le comprendre et prendre du recul avant de le retenir. Plus tu le feras, plus tu te sentiras à l’aise et plus tu prendras confiance en toi lors des examens ! Personnellement, pour les mémoriser, je chantonne mes plans. Certains les lisent à haute voix en marchant dans leur chambre, d’autres enfin les récitent sur une feuille de papier… Certes, cela paraît étrange mais cela permet de les connaitre sur le bout des doigts et donc de gagner beaucoup de temps face à un sujet !

 

Lexique des notions clés autour du totalitarisme

  • Autodafé : cérémonie au cours de laquelle des objets allant à l’encontre des idéologies d’un groupe ou d’une autorité sont détruits par le feu.
  • Brutalisation : concept avancé par l’historien américain George Mosse pour désigner la banalisation, la sacralisation et l’acceptation de la Grande Guerre.
  • Censure : procédé consistant à limiter arbitrairement la liberté d’expression et d’opinion de chacun.
  • Chemises noires : milice paramilitaire du Parti National Fasciste (PNF) chargée de maintenir l’ordre.
  • Culte de la personnalité : ensemble de moyens mis en œuvre par un chef afin que la population l’idolâtre.
  • Dictature : régime politique où un individu, un parti, une assemblée, une classe, détient une mainmise sur tous les pouvoirs et supprime les libertés individuelles.
  • Démocratie : régime politique où la souveraineté émane du peuple.
  • Hyperinflation : hausse extrêmement rapide des prix conduisant à la dépréciation de la monnaie.
  • Paupérisation : situation d’appauvrissement aigu.
  • Propagande : processus comprenant de multiples pratiques de persuasion afin d’influencer l’opinion publique.
  • Totalitarisme : régime politique défini par Hannah Arendt en 1951 désignant une dictature poussée à l’extrême accompagnée d’une dimension religieuse. Tu peux aussi aller jeter un coup d’œil à la définition proposée par Carl Friedrich appelée le « syndrome en six points » au sein de l’article les dictatures dans le monde actuel 💥. En plus d’élargir tes horizons, il te permettra de différencier dictature de totalitarisme.

👉 L’Astuce Sherpa : note-les dans un répertoire pour toujours les avoir sous la main.

 

La genèse des idéologies totalitaires

 

« Le totalitarisme n’est pas un phénomène qui se crée lui-même, il possède une cause originelle qui gît dans le dysfonctionnement démocratique issu des effets de la guerre de 1914 et dans l’émergence du parti révolutionnaire monopolistique. »

Raymond Aron, Démocratie et totalitarisme, publié en 1965.

 

Les blessures de la Grande Guerre (1914-1918) 💥

La Première Guerre mondiale ou la der des der bouleverse l’ordre mondial. Les conséquences de cette guerre sont désastreuses que ce soit sur le plan moral, matériel, démographique et financier. La Grande Guerre n’a fait qu’accroître « la méfiance entre ennemis, mais aussi entre alliés », d’après l’historien Christopher Clark. En fait, tout est une histoire de confiance mutuelle. Ce que tu dois absolument retenir c’est que : sans confiance, aucune avancée n’est possible. Cela est valable aussi bien en politique qu’en économie, comme je te l’ai expliqué dans la fiche de cours sur la crise économique de 1929 🌍. Un lien est donc brisé à la fin de la guerre et altère la cohésion entre les pays, nécessaire pour prendre des décisions en faveur des citoyens. Ne remarques-tu pas un point commun entre l’URSS, l’Allemagne et l’Italie à la fin de la guerre 1914-1918 ? Ces pays en sortent tous perdants ! L’URSS cède une partie de son territoire à l’Allemagne, l’Allemagne sort humiliée du diktat de Versailles et l’Italie reste frustrée d’une paix jugée incomplète (appelé victoire mutilée). Résonne alors au sein des populations, un sentiment d’injustice profond, d’humiliation et de colère. Et c’est ainsi que le fascisme, le nazisme et le stalinisme naissent, en s’accaparant les douleurs d’un peuple !

La culture de guerre, un vecteur d’animosité 👊

Un historien nommé Georges Mosse développe le concept de brutalisation*. À travers de nombreux films patriotiques, tel que N’oublions jamais (1918) de Léonce Perret , d’émissions ou encore de musées, tu as peut-être pu remarquer une sorte de « culture de guerre ». Pas de panique, je t’explique tout ça plus en détail. Les auteurs de cette théorie la définissent comme « un ensemble de représentations, d’attitudes, de pratiques, de productions littéraires et artistiques qui a servi de cadre à l’investissement des populations européennes dans le conflit ». Ainsi, l’histoire de guerre que tu connais aujourd’hui n’était pas la même qu’à cette époque. L’histoire était en réalité tronquée : le soldat glorifié 💪, l’ennemi détestable 🤬 et la guerre vantée 🎖️. Tout cet accoutrement a conduit à ce qu’englobe le terme brutalisation (que j’ai mentionné plus haut) en d’autres termes : la banalisation, le fait de banaliser les violences de guerre, la sacralisation, le fait de caractériser la guerre comme un événement sacré et chargé de sens et enfin l’acceptation de celle-ci. Tout ça pour faire consentir la population au combat et de la préparer à une possible seconde guerre mondiale… Avec toute cette machination, la rancœur, la haine et la violence sont de plus en plus palpables au sein de la population. Une dernière petite citation pour que tu comprennes en gros l’état d’esprit des hommes dans l’entre-deux-guerres : « La guerre brutalise les hommes, au double sens du terme : elle les atteint dans leur chair et dans leur âme, elle les rend brutaux aussi ».

Les crises cimentent la montée du totalitarisme 📈

👑 Crises politiques 👑

Toute cette animosité est transférée dans la sphère politique italienne, allemande et surtout soviétique.

    • Situation politique soviétique 🐻: Tu as sûrement déjà dû entendre parler de la révolution russe tout simplement parce qu’elle marque un tournant dans l’histoire de la Russie. Si ce n’est pas ton cas, je suis là pour tout t’expliquer 😉 ! Toute cette histoire débute en Russie en 1917. Après un hiver particulièrement froid, la population manque de récoltes alimentaires. L’échéance de ces récoltes est en plus retardée à cause de problèmes d’approvisionnement liés à des pannes de locomotives et de transports. D’après toi, comment le peuple manifeste son mécontentement face à cette situation ? En faisant grève ! À partir de là, la tension est à son comble… L’annonce d’un possible rationnement de pain déclenche une première révolution en février 1917 avec comme cri de guerre : « Du pain, du travail ! ». Face à la pression d’un peuple fatigué des défaites, lassé d’un régime médiéval et épuisé par la famine, le tsar Nicolas II abdique laissant place à un gouvernement provisoire. Mais ne voyant aucun résultat, qu’a fait la population à ton avis ? Le palais d’Hiver à Petrograd, ça ne te dit toujours rien ? Le peuple commet une seconde révolution, cette fois-ci en octobre 1917, avec la prise du palais d’Hiver ! Pourquoi ce lieu ? Parce que c’est ici que loge le gouvernement provisoire de Kerenski. Ce coup d’État change à tout jamais l’histoire de la Russie puisqu’il a mené Lénine et les bolcheviks au pouvoir d’un régime communiste très dur et a débouché par la suite sur une guerre civile sanglante divisant les « Rouges » (communistes) d’un côté et les « Blancs » (partisans du tsar) de l’autre.

 

Passionné(e) d’histoire, de sociologie et de politique ? Envie de tout déchirer à tes examens et concours ? Voici notre panoplie d’articles qui te permettront d’accomplir tes objectifs et d’assouvir tes passions ! ✨💖
✅  Découvre la méthode ultime de la dissertation d’ESH en prépa ECE 💪
✅  Lève le voile sur les dictatures dans le monde actuel 💥
✅  instruis-toi tout en y prenant du plaisir ! On te partage les 5 façons d’apprendre l’économie facilement et en s’amusant 👌

 

  • Situation politique italienne ☕ : Le léninisme n’est pas le seul régime à s’être imposé grâce à un coup d’État. Effectivement, si tu as bien écouté tes cours d’histoire, tu n’es pas sans savoir que Benito Mussolini s’est hissé au pouvoir grâce à sa marche sur Rome en 1922 ! Comment a-t-il réussi ? Il s’est appuyé sur le désir nationaliste des Italiens et a mobilisé 40 000 chemises noires*, une milice paramilitaire, devant laquelle il a prononcé cette phrase : « Ou ils nous donnent le gouvernement, ou nous le prenons en allant à Rome ! ». De quoi fuir, ce qu’a justement fait le roi quelques jours plus tard en confiant la direction du gouvernement au Parti National Fasciste (PNF) avec comme président Mussolini.
  • Situation politique allemande 🦅 : Quant à Hitler, il a raté son coup d’État en 1923, mais a tout de même réussi à prendre le pouvoir en 1933 grâce à une situation socio-économique précaire et c’est ce point que nous allons maintenant aborder.

💰 Crises socio-économiques 💰

Si tu n’as pas lu l’article sur la crise de 1929, je t’invite fortement à le faire puisque de nombreuses notions y ont été abordées et que je ne vais pas mentionner ici au risque de me répéter.

  • Situation économique allemande 🦅 : En Allemagne, le financement de l’effort de guerre conjugué aux lourdes réparations économiques imposées par le conseil des Quatre lors du diktat de Versailles impacte son économie et entraîne une hausse fulgurante du chômage. À partir d’ici, la question est de savoir comment l’État finance-t-il une somme aussi astronomique ? Dans une situation de déficit budgétaire élevé comme c’est le cas ici, un pays doit créer de la monnaie. Cet accroissement de la masse monétaire conduit à une hausse des prix puis à une hausse des salaires. À ce moment précis, tu te dis que c’est plutôt un avantage l’hyperinflation puisqu’elle conduit à une hausse des salaires et à une réduction de dettes. Or si le phénomène n’est pas maîtrisé, cela peut vite dégénérer et l’Allemagne en est le parfait exemple. Savais-tu qu’en 1923, il faut une brouette de billet de banque pour acheter un paquet de cigarettes, voire deux l’heure d’après ? Que, la note d’un plat varie selon l’heure à laquelle la commande est passée ? Que, la monnaie est tellement dépréciée qu’on utilise les billets comme papier toilette ? L’Allemagne rentre alors dans un cercle infernal et s’en extirpe seulement avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Le parti d’Hitler qui était faible dans les années 1920 connaît son apogée dans les années 1930, tu l’auras remarqué juste après l’hyperinflation et la grande crise.
    • Situation économique italienne ☕ : Maintenant, tournons-nous vers l’Italie. Les faiblesses économiques du passé cumulées aux quatre années de guerre n’améliorent pas la situation économique du pays. N’oublions pas aussi que, pendant la guerre 1914-1918, l’État italien mobilise les usines au profit des fabrications de guerre. Ainsi, lors de la fin de celle-ci, les vivres manquent à l’appel (=crise de reconversion). Et c’est justement ce laps de temps qui va faire toute la différence. Une agitation sociale, manifestée par l’occupation d’usines et des grèves, accourt alors et a raison du pays.
    • Situation économique soviétique 🐻 : Tout comme l’Italie, la paupérisation* touche les classes moyennes et ouvrières soviétiques. En 1917, une guerre civile séparant les Rouges des Blancs (1917-1922) vient se rajouter à cela. Comme si la situation n’était pas déjà assez critique, une famine et des épidémies font rage et déciment 20 millions d’habitants. Pour la petite anecdote, la Tchéka (police politique du régime) indique à cette époque des cas de cannibalisme, certains Soviétiques, n’ayant pas de quoi à manger, déterrent les cadavres pour assouvir leur faim.

Le contexte de crise profonde alimenté par des discours populistes, les séquelles de la Grande Guerre et une « culture de guerre » amènent progressivement le nazisme, le fascisme et le stalinisme sur le devant de la scène. Voyons maintenant ce qu’ont en commun ces trois régimes.

 

Les caractéristiques des régimes totalitaires

“Le totalitarisme transforme toujours les classes en masses, substitue au système les partis, déplace le centre du pouvoir de l’armée à la police, et met en œuvre une politique étrangère visant à la domination du monde”
Hannah Arendt, Aux origines du totalitarisme, 1951.

 

La glorification d’un chef charismatique 😈

Que ce soit Staline, Hitler ou Mussolini, tous ces dirigeants ont été adulés par la population à un moment donné de l’Histoire. À ton avis, pourquoi ? Leur objectif : avoir dans la poche le peuple et pour ça ils ont mis en œuvre tous les moyens possibles et inimaginables. D’ailleurs, ce phénomène a un nom : le culte de la personnalité*, et subsiste encore aujourd’hui dans des pays tels que la Chine avec Xi Jinping.

Venons-en désormais aux manœuvres mises en place par les chefs pour obtenir le consentement des masses :

      • La propagande 🎬 : la propagande est l’un des moyens de manipulation les plus modernes, cette citation ne vient pas de moi, mais bien du ministre allemand de la propagande nommé Goebbels, proche d’Hitler. Elle passe par la presse, la radio, le cinéma, la littérature, le photomontage, la sculpture… D’ailleurs, à ce moment précis, l’art est uniquement employé à créer un personnage héroïque divin qui est à des antipodes de l’identité de ces bourreaux.
      • Le contrôle des médias 📰: pour renforcer l’effet de la propagande, les Etats totalitaires filtrent, falsifient et comblent les trous avec des informations en accord avec l’idéologie de leur régime. L’exemple le plus marquant est probablement celui des autodafés* de 1933 en Allemagne. Peut-être as-tu eu l’occasion d’aller au mémorial de Micha Ullman situé à Berlin, qui lui ne comble pas les trous, mais montre plutôt l’emplacement vide des livres sur les étagères.
      • L’emploi d’un surnom 👀: Führer pour Hitler, Duce pour Mussolini et Vodj pour Staline. Ces trois surnoms ont plus ou moins la même signification : « guide » pour Hitler et Mussolini et « petit père des peuples » pour Staline.
      • Les mouvements collectifs et les discours 🗣️: véritables terrains de jeu pour les dictateurs qui voient en ceux-ci, un moyen d’abreuver la populace.

 

Une vidéo passionnante qui t’aidera à mieux percevoir l’admiration du peuple russe envers Staline à l’époque tout comme aujourd’hui  👍 !

Après avoir lu cette partie, une question te surgit probablement : Pourquoi les dirigeants ne sont-ils pas interpellés puisque la propagande et la censure vont à l’encontre des droits de l’homme ? C’est justement le sujet sur lequel nous allons nous pencher dès à présent.

 

L’instrumentalisation de la terreur comme essence du mouvement 🔥

42. C’est le nombre d’attentats des plus connus au moins connus commis contre Hitler. Ce n’est pas faute d’avoir essayé. Si ce nombre est conséquent, son importance est faible.

Pourquoi les dirigeants de ces modèles politiques ne sont-ils pas arrêtés ? 🚓
En arrivant au pouvoir, les dictateurs ont déjà fait une grosse partie du travail. En effet, leur tout premier objectif est de conquérir les masses. Après cette étape réalisée, il s’agit d’éliminer les ennemis potentiels afin de mettre toutes leurs chances de côtés pour les prochaines élections. Pour ce faire, une police politique est créée : la Gestapo pour le nazisme, la Tchéka (puis NKVD) pour le stalinisme et l’OVRA pour le fascisme. Tu comprends donc mieux maintenant pourquoi les dictateurs ne sont jamais arrêtés : l’armée et la police sont à leur côtés.

Qu’arrive-t-il aux opposants politiques ? ⛓️
La destinée des opposants est similaire, mais le degré de violence différent dans les trois dictatures. En Italie par exemple, ils sont condamnés à être exécuter ou emprisonner. « Tout est dans l’État, rien en dehors de l’État, rien contre l’État », déclarait alors Mussolini. Les îles volcaniques « éoliennes » surnommées à l’époque « bagne de feu » servent à ce moment-là de prison aux opposants politiques à savoir les communistes et les socialistes. À propos du sort des « ennemis du peuple » allemand, il est entièrement remis entre les mains de la Gestapo. Passage à tabac, exterminations, déportation vers des camps de concentration, toutes ces pratiques rythment le quotidien des antinazis allemands. D’ailleurs, des purges politiques y sont orchestrées, la plus célèbre étant celle de la nuit des Longs Couteaux le 30 juin 1934.

Hélas, l’Allemagne n’est pas le seul pays a perpétrer des purges ! La Grande Terreur (1937-1938) en URSS fait référence à une vague répressive à l’origine de 750 000 exécutions. Tout comme ses compatriotes, Staline adopte des moyens de répression : empoisonnement, condamnations à mort dont l’âge limite est de 12 ans à partir de 1935, travaux forcés en Sibérie … As-tu une petite idée de pourquoi l’élimination des opposants est une étape cruciale dans la mise en place d’un régime oppressif ? Cela leur permet d’avoir un unique et seul parti politique et ainsi de déployer l’idéologie officielle” !

Comment se manifeste la terreur 😱 au sein de l’Italie, l’URSS et l’Allemagne ?
« La terreur est l’essence même du régime » disait Hannah Arendt. La terreur se manifeste par la mise en place d’un système concentrationnaire avec par exemples le camp Dachau, de travaux forcés comme les goulags (oui oui, comme dans la chanson de Kaaris), de camps d’extermination, de pogroms dont la nuit de Cristal (1938) est l’exemple le plus parlant, de procès tel que les procès de Moscou et de tortures (l’huile de ricin était d’ailleurs l’instrument de torture des chemises noires qui forçaient leurs adversaires politiques à en boire en grandes quantités). Mais cette terreur ne s’arrête pas seulement aux frontières… L’Espagne, dont Guernica est l’illustration la plus significative, est utilisée comme terres d’essais bombardiers par les équipes allemandes et italiennes.

L’embrigadement d’une société par le régime 👥

L’homme est dissout. Beaucoup de sens en si peu de mots. Les trois régimes opaques ont tous appliqué des mesures visant à l’uniformisation de la société. Résultat : l’homme est isolé, sa vie privée détruite, ses intérêts absents, ses droits bafoués, ses libertés restreintes. Tu t’en doutes bien, tout cela nuit à la démocratie*. De nombreux procédés énoncés précédemment participent à ce méfait : le parti unique, la police politique, la propagande et la censure*. L’embrigadement commence dès le plus jeune âge. Les jeunes sont l’avenir de la société et c’est pourquoi les dictateurs misent tout sur eux. Ils mettent alors en place une organisation des jeunesses : les jeunesses hitlériennes (Hitlerjugend) en Allemagne, les Balilla en Italie et les Komsomols en URSS, dans le cadre de la création d’un « Homme nouveau ». En ce qui concerne les adultes, ils ne sont pas écartés bien loin de là ! Ils sont contraints d’adhérer aux corporations contrôlées par l’État. Et là « deux » choix leur sont offerts : le consentement ou la résistance. Enfin, les loisirs font aussi l’objet de contrôle par des organismes étatiques. En s’immisçant dans la vie privée de leurs concitoyens, les dictateurs franchissent un dernier cap : la confiscation des libertés individuelles 😶

Le bouleversement de l’ordre européen

« L’Allemagne ne sera véritablement l’Allemagne que lorsqu’elle sera l’Europe. Tant que nous ne dominerons pas l’Europe, nous ne ferons que végéter. L’Allemagne, c’est l’Europe. »

Hitler

Ma carte mentale illustre les conséquences des régimes totalitaires sur l'ordre européen dans l'entre-deux-guerres. Si toi aussi t'es fan de mindmap, fais-en une sur les caractéristiques des dictatures et partage-la en commentaires ! ✨Ma carte mentale illustre les conséquences des régimes totalitaires sur l’ordre européen dans l’entre-deux-guerres. Si toi aussi tu es fan de mindmap, fais-en une sur les caractéristiques des dictatures et partage-la en commentaires ! ✨

 

Toutes ces raisons rendent le pire quasi inéluctable. Le second conflit mondial et de terribles massacres ne sont pas loin.

 

Tu souhaites approfondir ton cours ? Je te file plusieurs de mes coups de cœur : ✨💖
🎶 Le podcast « Les Origines du totalitarisme » disponible sur France-Culture
📚  1984 de Georges Orwell
🎥 Cheval de guerre de Steven Spielberg, une valeur sûre !
🏛️  Mémorial de la Shoah situé à Paris
🔎 Tu es friand d’anecdotes ? L’écrivain Stefan Zweig en a écrit plusieurs sur l’hyperinflation allemande dont la collection invisible.

Conclusion sur les régimes totalitaires

La conclusion est un élément essentiel dans la rédaction de ton devoir puisqu’elle le clôt et laisse l’impression finale. Les profs cherchent à savoir si tu as bien répondu à ta problématique. Pour une conclusion simple et efficace (ni trop longue, ni trop courte), réponds à la question dans les grandes lignes en utilisant les titres de tes grandes parties pour t’aider. Pour rendre ta copie un peu plus originale, achève ton propos par une ouverture (à condition qu’elle soit solide et en rapport avec le sujet au risque de te faire lyncher) ! L’ouverture montre que tu as eu une véritable réflexion sur le sujet et que tes connaissances ne se limitent pas au simple apprentissage de ton programme d’histoire-géographie.

👉 Astuce Sherpa : quand tu es en panne d’idées d’ouvertures et que tu veux absolument en caser une dans ta composition d’histoire par exemple, réfléchis aux chapitres de géographie en lien avec celui que tu traites.

Sujets possibles et ouvertures :
✒️ La définition du totalitarisme a-t-elle changé depuis 1951 ?
✒️ L’islamisme est-il un régime oppressif ?
✒️ Le système politique chinois caractérise-t-il une dérive totalitaire ?
✒️ Dans un monde de plus en plus interdépendant, quel serait l’impact d’un totalitarisme sur ses pays voisins ?
✒️ « Je suis frappé par la ressemblance entre le moment que nous vivons et celui de l’entre-deux-guerres. » déclare Emmanuel Macron en faisant référence à la situation actuelle de l’Europe lors d’un entretien avec le quotidien Ouest-France en 2018.

Maintenant que tu as toutes les cartes en main pour réussir tes exams haut la main, il ne te reste plus qu’à aller checker l’article intitulé : “la méthode ultime de la composition en histoire” ainsi que la vidéo : “comment faire une dissertation” pour parfaire ta méthode, et enfin devenir un as en Histoire ! 😍

 
❤️  Cet article t'a plu ? Alors suis-nous sur Instagram et parle de nous à tes amis !

🎬  Tu peux aussi t'abonner à notre Chaîne YouTube pour découvrir nos conseils en vidéo !

✏️  Envie de participer à l'aventure ? Rejoins ici notre communauté de rédacteurs et contribue à la réussite d'un tas d'étudiants !

💡  Et sinon, comme d'hab', tu peux nous poser tes questions sur l'article juste en-dessous !
Banniere Newsletter Hack Blog Version Mobile V3

Enora Le Hello

Hello, moi c’est Enora ! Titulaire du bac S, j’entame l’année prochaine ma première année de licence économie-gestion. J’adore lire l’actualité politique, économique et sociétale et je me suis découverte une passion pour l’écriture. Je suis contente de partager mes connaissances sur le blog des Sherpas.

  • Cours particuliers Sherpas 8
    19€ /h
    Louise Étudiante à HEC
    5
  • Cours particuliers Sherpas 7
    22€ /h
    Karen Étudiant à Polytechnique
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 2
    18€ /h
    Lucie Étudiante à Sciences Po
    4.8
  • Cours particuliers Sherpas 6
    25€ /h
    Antoine Étudiant aux Mines
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 5
    16€ /h
    Angélique Étudiante à l'ESCP
    5
  • Cours particuliers Sherpas 4
    24€ /h
    Lucie Étudiante à Dauphine
    4.7
  • Cours particuliers Sherpas 3
    21€ /h
    David Étudiant à Centrale
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 1
    15€ /h
    Saul Étudiant à la Sorbonne
    5

Besoin de cours particuliers d'histoire-géo ?

Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.
Prendre un cours gratuit

Kit de survie lycée

  • Se créer un planning de travail adapté
  • Les meilleurs hacks de productivité
  • Exceller dans chaque matière
  • Comment bien réussir son orientation
Découvrir notre Livre
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-1
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-2
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-3
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-4
  • Cours particuliers Sherpas 8
    19€ /h
    Louise Étudiante à HEC
    5
  • Cours particuliers Sherpas 7
    22€ /h
    Karen Étudiant à Polytechnique
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 2
    18€ /h
    Lucie Étudiante à Sciences Po
    4.8
  • Cours particuliers Sherpas 6
    25€ /h
    Antoine Étudiant aux Mines
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 5
    16€ /h
    Angélique Étudiante à l'ESCP
    5
  • Cours particuliers Sherpas 4
    24€ /h
    Lucie Étudiante à Dauphine
    4.7
  • Cours particuliers Sherpas 3
    21€ /h
    David Étudiant à Centrale
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 1
    15€ /h
    Saul Étudiant à la Sorbonne
    5

Besoin d'un prof particulier d'histoire-géo ?

Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.
Prendre un cours gratuit

Tu veux réussir tes études ?

  • Construire son système de travail
  • Les meilleurs hacks de productivité
  • Exceller dans chaque matière
  • Tous niveaux (Lycée, Prépa, Supérieur)
Découvrir nos Livres
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-1
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-2
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-3
Progresse en cours avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir Progresse avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir