travail en groupe

Travail en groupe : 10 conseils pour éviter les galères ! 👨🏼‍💻👩🏻‍💻

Aaaah cette joie qui habite toute une classe quand un prof annonce un travail en groupe. Dès que ces mots sont prononcés, tout le monde se regarde et se fait des petits de signes : On se met ensemble ? Les places dans les bons groupes vont vite disparaître ! Ah non ! Tout sauf finir avec le gars du fond de la classe, ou la meuf près de la fenêtre ! … La frénésie se poursuit pendant quelques secondes, jusqu’au moment ou le prof annonce d’un air malicieux que les groupes ont déjà été faits ! 😱

Pas de bol : « t’es dans le pire groupe de la classe ! » 😂

Aaaah cette joie qui habite toute une classe quand un prof annonce un travail en groupe. Dès que ces mots sont prononcés, tout le monde se regarde et se fait des petits de signes : On se met ensemble ? Les places dans les bons groupes vont vite disparaître ! Ah non ! Tout sauf finir avec le gars du fond de la classe, ou la meuf près de la fenêtre ! … La frénésie se poursuit pendant quelques secondes, jusqu’au moment ou le prof annonce d’un air malicieux que les groupes ont déjà été faits ! 😱

Pas de bol : « t’es dans le pire groupe de la classe ! » 😂

Ça te rappelle quelque chose non ? Que ce soit pour le TPE au Lycée, le TIPE en Prépa Scientifique, ou pour les incontournables Projets de Groupe dans le supérieur, tu vas ou as déjà été confronté(e) à ces problèmes.

Pourtant, le travail en groupe c’est super important et utile : c’est certainement une des meilleures préparations qui soit à la vie professionnelle, et cela permet de développer beaucoup de qualités sociales, en plus d’être plus sympa qu’un simple boulot à faire dans ton coin.

Bref. Foirer tes projets de groupe n’a rien d’obligatoire, au contraire, on va te donner toutes nos astuces pour réussir tes projets de groupe. À partir de maintenant, tu vas les adorer ! 🥳

 

 

Les pièges à éviter 💩

1. Évite le(s) passager(s) clandestin(s) ☠️

C’est la classique de tout projet de groupe, le gars qui ne vient jamais aux réunions, et qui se pointe un peu en avance le jour J pour essayer de t’apitoyer pour que son nom soit malgré tout mis sur le devoir commun.

Nous, on trouve ça détestable : c’est un manque de respect inacceptable envers les autres membres du groupe, c’est comme leur dire « mon temps vaut bien plus cher que le votre, et en plus vous êtes bêtes, parce que vous allez bien vouloir mettre mon nom sur cette copie alors que je n’ai rien fait ».

👉🏻 Ne cède surtout pas ! Ce genre de personnes a toujours les meilleures excuses et essayera forcément d’abuser de ta gentillesse avec un sourire coupable. Il pourrait te dire « je t’emmerde » face à face qu’il serait limite plus respectueux ! 🤬

👉🏻 Si en cours de projet tu vois qu’une personne fait le mort, il est probablement en train de faire le passager clandestin. N’attends pas la date du rendu pour aller en parler à ton professeur. Il ne voudra peut-être pas vous faire de fleur, mais si vous êtes d’accord avec le reste du groupe, ton prof acceptera sûrement que le clandestin soit mis dans un groupe composé d’une seule et même personne : lui.

Si un mec de ton groupe se met à faire ça, c’est pas bon signe ! 😂

2. Ne soit pas non plus la personne qui fait tout 👿

C’est le penchant inverse du précédent : tu es ultra-chaud(e), le thème te passionne, alors tu bouillonnes d’énergie et d’idées… ou simplement tu es lucide, et tu tiens à ta moyenne, donc tu ne veux pas prendre de risques. Bref, tu t’apprêtes à faire l’essentiel du travail, tu crois bien faire, mais c’est une grossière erreur. 

👉🏻 Un bon travail de groupe est une oeuvre collective, où chaque participant a apporté sa pierre à l’édifice. Le but d’un travail de groupe, c’est justement d’apprendre à travailler en équipe, la gestion du groupe fait partie de l’exercice. Tu passes à côté de l’exercice si tu refuses l’obstacle.

👉🏻 Tout le monde doit participer lors des travaux de groupe, personne ne doit étouffer les autres. Ne soit pas la personne « ultra-chaude », qui déchauffe les autres. Mettre de l’enthousiasme et de la vivacité pour animer le groupe c’est top (les groupes amorphes ne sont malheureusement pas rares), mais il ne faut pas non en faire trop, au risque de décourager les autres et de leur donner envie de jouer au passager clandestin. Tu devrais alors tout faire, et ça, ce serait en réalité un échec.

3. Faire les choses au dernier moment ⏱😱

Au début, tout le monde est persuadé « d’avoir le temps », surtout que « les autres vont faire le taffe » … et puis « c’est bon, on a 2 mois ! »… Catastrophe à l’horizon ! On ne compte plus les projets de groupe partis en vrille parce que leurs membres ont mal anticipé leurs petites affaires !

👉🏻 Mal anticiper c’est la garantie de passer un (très) mauvais moment. Tu devras faire ton boulot à l’arrache. Au mieux vous vous en sortirez à coup de nuits blanches avec une note passable. Au pire, vous mettrez votre moyenne en jeu, car vous n’arriverez pas à finir, et vous vous taperez la honte devant votre prof et votre classe. Le jeu n’en vaut pas la chandelle quand on sait qu’il suffit d’un peu d’organisation.

👉🏻  Il ne faut jamais faire les projets de groupe au dernier moment. Au contraire, un seul mot d’ordre : l’anticipation. Conçus pour être faits en groupe, les travaux de groupe sont par essence lourds, et demandent du temps. La seule méthode pour faire un travail de qualité sans que cela soit pénible, c’est de répartir l’effort sur tout le temps imparti jusqu’à la date du rendu, en anticipant et en faisant des points réguliers.

 

 

Bien commencer un travail en groupe !

Travailler en groupe ce n’est pas si compliqué !  Cela suppose simplement d’appliquer quelques règles et méthodes simples. Les voici !  🥳

4. Tout commence par bien choisir ton groupe… quand c’est possible ! 🧐

Ça à priori tu es au courant :  il faut mettre toutes les chances de ton côté si tu as le luxe de pouvoir choisir ton groupe !

👉🏻 Ne te mets pas forcément avec tes amis. C’est du business, le but, c’est de faire un boulot sérieux, de la meilleure qualité possible dans le moins de temps possible. Ça s’arrête là.

👉🏻 Porte ton choix en priorité sur des personnes fiables, qui feront un travail de qualité qui sera rendu dans les temps. Essaye de miser sur les complémentarités des différents participants, quand c’est possible. 

👉🏻 5 personnes est le nombre maximal pour avoir un groupe de travail fonctionnel : 3 ou 4 étant les nombres idéals. Il est très difficile de faire travailler correctement un groupe au-delà des 6 personnes sans avoir de comportements déviants comme ceux expliqués plus haut.  Au-delà, ça devient forcément le bordel, crois-en notre expérience !

👉🏻 Si le groupe t’est imposé, dis-toi que c’est un bon exercice. Sauf à être patron, tu ne choisiras pas avec qui tu travailleras plus tard. Apprends à composer et travaille avec les autres en utilisant leurs différences comme autant de forces pour faire un meilleur travail !  Fais contre mauvaise fortune bon coeur, les travaux de groupes sont alors l’occasion de sortir de ta zone de confort pour découvrir de nouvelles personnes !

5. Assurez-vous des disponibilités de chacun ! 👨🏼‍🎓👩🏻‍🎓

👉🏻 C’est la base : avant de commencer à travailler, synchronisez vos calendriers. Vous allez forcément avoir des impératifs différents, car des plannings différents.

👉🏻 Il est tout à fait acceptable que les membres du groupe avancent à des vitesses un peu différentes, tant que cela ne nuit pas à l’avancée d’autres personnes du groupe. Si Pierre a besoin du boulot de Marie pour sa Partie, Marie doit l’avoir fini dans les temps pour permettre à Pierre de tenir ses délais : c’est du bon sens !

6. Équilibrez les tâches intelligemment au sein de tout travail de groupe ! 👌🏻

👉🏻 Adoptez une répartition des tâches en fonction des forces de chacun, et de la difficulté des tâches. Cela vous fera gagner du temps, tout en vous assurant de la qualité du rendu. Équilibrez le volume de travail entre tous les participants pour que l’investissement soit équivalent.

👉🏻 Il est important que la répartition des tâches soit considérée comme juste par tous les participants du travail de groupe. Sinon, elle ne sera pas acceptée par tous, et vous risquez de vous retrouvez avec un passager clandestin ou quelqu’un qui fait tout. 

👉🏻 Il n’est normal de ne pas avoir que des choses sympas à faire. Donner tout le travail désagréable à une seule personne est la recette magique pour que cette personne ne fasse rien, ou fasse un mauvais job ! Il y a toujours des tâches pénibles dans un projet de groupe, répartissez-les entre vous aussi équitablement que possible.

7. Faites un planning et organisez-vous avant de commencer ! 🗓

👉🏻 Dès que votre groupe est constitué, faites une réunion. C’est indispensable ! 😉

  1. En commençant, donnez-vous une heure maximum (impossible d’être efficace lors de réunions plus longues) pour ressortir avec une organisation claire du projet de groupe. Tout le monde doit savoir ce que chacun doit faire, les deadlines doivent être claires, il ne doit plus vous rester qu’à agir.
  2. Dressez une liste des tâches à accomplir pour réussir votre projet haut la main !
  3. Ordonnez-les ensemble dans un ordre chronologique, et fixez des deadlines intermédiaires pour le groupe en vous faisant un planning. Par exemple, si vous devez rendre un rapport dans un mois :
    « Pour dans 10 jours, on doit avoir fini la revue de littérature, puis on enchaîne avec la problématisation et la création du plan. On se donne 3 jours pour ça. Ensuite on rédige les différentes parties pour dans 3 semaines. On met en commun, et il nous reste une semaine pour harmoniser et se relire, tout en faisant le PowerPoint pour la présentation en classe !«
  4. À l’oral donnez chacun vos points forts qui peuvent servir au projet, et dites sur quoi vous pourriez travailler.
  5. Répartissez-vous les tâches en ajustant au besoin votre planning. 
    Par exemple : « Tout le monde fait sa revue de littérature et on met en commun dans 10 jours (c’est l’occasion de fixer le prochain point qui durera encore une heure). Marie tu te concentres sur ça vu que c’est ton domaine, Pierre sur ça …etc. Pour les Parties, je peux rédiger l’introduction et la conclusion, et me charger de mettre de la cohérence entre toutes les parties (c’est un vrai travail : on y vient), Pierre tu fais la P1, Marie la P2, Noémie la P3 ? »
  6. Faites des compromis pour que tout le monde soit content, et que votre organisation s’intègre aux contraintes de chacun.
  7. Créez un groupe Facebook ou une conversation Messenger pour vous organiser et partager des documents ! Faites votre rapport sur un Google Doc partagé. Et écrivez exclusivement dessus. C’est l’idéal pour que chacun puisse les voir les avancées des autres.
  8. Nommez un responsable du groupe. En général, vous n’aurez pas de mal à vous mettre d’accord ! On y vient juste après.
  9. Avant de vous quitter, fixez la date du prochain point. 
  10. Bravo, vous êtes lancés ! 🥳

 

Suis cette check-list pour parfaitement kick-starter tes travaux de groupe ! ✌🏻✨

Mène à bien ton groupe de travail ! 🚀

8. Prévoyez des points réguliers, cours et efficace. ✨

Vos réunions doivent durer 1h, maximum. C’est la clef de l’efficacité !

Les points doivent servir à mettre votre travail en commun. C’est l’occasion de vous entraider, de poser des questions, pour enfin décider de la suite des évènements et faire à chaque fois bien avancer votre projet.

👉🏻 Faites des réunions courtes, mais  régulières, c’est la meilleure solution pour responsabiliser toute votre équipe ! Pour les projets qui durent environ 1 mois, une réunion toutes les semaines est adaptée. Pour les projets plus longs, une réunion toutes les 2 semaines est un bon rythme. Ne vous voyez jamais moins d’une fois par mois. À vous de voir quel est le rythme le plus adapté. Le bon rythme est celui qui permet d’observer des avancées à chaque réunion. 

👉🏻 Inutile de faire des réunions qui traînent en longueur. Allez à l’essentiel et n’abordez rien d’inutile : une fois tous les points abordés correctement, vous pouvez lever le camp, ou commencer à discuter autour d’un verre, parce que c’est quand même sympa de faire plus ample connaissance (mais pas avant ! 🍻)

👉🏻 Appliquez la règle des pas plus d’une absence toutes les 4 réunions. Impossible de tenir le rythme sinon. 

9. Élisez un(e) responsable  du groupe de travail ! 👩🏻‍⚖️👨🏼‍⚖️

Vous avez besoin d’un responsable de groupe. Son rôle est simple : être positif , encourageant et s’assurer que les deadlines soient tenues !

  • Le chef de groupe est le maître du temps pendant les réunions. Vous avez une heure, pas une minute de plus ! Cela vous forcera à être efficaces !
  • Sans être envahissant, et sans jouer à « l’inspecteur des travaux finis« , il doit s’assurer que tout le monde avance au rythme convenu, tout en faisant un travail de qualité.
  • En général, le responsable de groupe accepte de travailler un tout petit peu plus sur le projet : en plus de faire sa partie comme tout le monde, il s’occupe de l’organisation du groupe, il relance les différents participants, et anime les réunions (il doit donc un peu les préparer).
  • Il peut aussi s’occuper de l’harmonisation du travail (mais dans ce cas , il est normal qu’il en fasse un peu moins sur le début du projet).

10. Harmonisez votre travail de groupe ! 💖

Dernier tips, et non des moindre : trop de projets de groupe se résument à une juxtaposition des travaux des différentes personnes ! Pour le correcteur, cela ne fait pas bonne impression :cela donne le sentiment d’un travail bâclé, et ce n’est pas agréable à parcourir, car cela diminue la cohérence d’ensemble de votre travail.

👉🏻 Faites la différence en nommant un responsable de l’harmonisation de votre travail : son boulot ? 

  • Harmonisation du style et de la forme. D’un devoir fait par plusieurs personnes, on doit aboutir à un bijou parfaitement poli comme si un seul esprit s’était penché dessus : avec vous, ce sera bien le cas !  On vérifie le fond, on fait une jolie forme, on harmonise le style (la façon de s’exprime) et on relit les fautes d’orthographe qui font tache.
  • C’est l’assurance de faire la différence : très peu d’équipes le font ! 

 

 

Conclusion

👉🏻 Tout travail en groupe repose d’abord sur de l’humain : les groupes qui fonctionnent le mieux sont ceux où les participants sont réglos et se font confiance, quand il y a une bonne ambiance  (de travail quand même 😝), c’est le must !
À partir de là, les gens sont motivés et ont envie de bien faire !

Bref. Les travaux de groupe quand ils se passent bien sont des moments super agréables et passionnants. C’est l’occasion de découvrir de nouvelles personnes, ou de passer de bons moments avec des personnes que tu connais déjà. Si tu suis nos conseils, tout sera parfaitement bordé, ça va très bien se passer ! 🥳

 
💖 Cet article t'a plu ? Alors parle de nous à tes amis, c’est la meilleure manière de nous renvoyer l’ascenseur 💫 Et comme d'habitude, tu peux nous poser tes questions en commentaires ou directement à hello@les-sherpas.co 🥳

Etienne Porche

Ancien de Franklin & Commercia, élève à l'ESCP et cofondateur des Sherpas. Passé de minor à Major pendant ma prépa, trois 20/20 en ESH, je suis passionné par l'éducation et fan de méthodo et développement personnel. Je me bats tous les jours pour construire une éducation moderne et humaine pour tous ! 🔥💖

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (65 votes, moyenne: 4,94 sur 5)