Travailler en musique efficacement ? Oui, c’est possible avec la bonne Méthode 💪

travail en musique youtube les sherpas
C’est pourquoi aujourd’hui, on a décidé de te présenter les méthodes que l’on trouve parfaites pour travailler en musique en restant concentré.

 

On te met ci-dessous la transcription écrite de notre vidéo ! A toi de voir mais on te conseille quand même de regarder la vidéo juste au-dessus plutôt que de lire nos conseils à l’écrit (notre français étant approximatif sur l’article du coup ^^) ! 😉

Écouter de la musique électro en bossant la démo d’un théorème de math, apprendre par coeur ton cours d’histoire géo en ayant Pirate des Caraïbes dans les oreilles, c’st vrai que dit comme ça, ça a l’air plutôt cool et ça a l’air de rendre fun l’apprentissage de leçons qui sont un peu barbantes. Pourtant, combien de fois tu t’es mis à écouter de la musique en travaillant pour te rendre compte que t’as pas avancé d’un poil une heure après, t’es sûrement trop occupé à Chantonner.

Est ce que c’est une fausse bonne idée de travailler en musique? Pas d’inquiétude, c’est william des Sherpas et aujourd’hui, on va justement répondre à cette question, n’hésite pas à tester nos techniques et les ajuster et à partager aussi les tiennes si tu considères qu’elles fonctionnent mieux, allons)y. Laisse moi déjà te rassurer tout de suite avec notre point numéro un.

Oui, travailler en musique peut être bénéfique sous certaines conditions.

Sans grande surprise, la musique, elle, provoque un coup de boost, un coup d’enthousiasme.

Notamment grâce à son rythme. En gros, c’est un dopant de malade en énergie, ta bonne humeur, puisque celle-ci libère le fameux hormone du bonheur. La dopamine, c’est un peu la même chose que lorsque tu manges un petit carré de chocolat ou que tu sors d’une bonne séance de sport. Sinon, tu as aussi des chercheurs de l’Université de Miami qui ont démontré que la musique diminue le stress, diminue l’anxiété tout en favorisant l’inspiration et la créativité.

Elle favoriserait apparemment l’ouverture d’esprit, ouvrirait la voie à des pistes de réflexion insoupçonnées. Bref, que des trucs plutôt cool. Et pour finir ce palmarès, la musique permettrait aussi de stimuler notre cerveau afin que les tâches nous paraissent moins fatigantes. Bon bon bon, c’est bien joli tout ça, mais est ce que c’est vrai tout le temps? Et surtout, qu’est ce qu’il en est pour un étudiant? La première chose que je tire de mon expérience d’étudiant à ce niveau là, c’est que la musique peut jouer un mauvais tour si

tu dois vraiment être super concentré. En effet, si tu te retrouves face à un cours, un exercice qui demande une concentration optimale. Le silence, c’est la solution idéale et sans risque. Par exemple, quand je faisais des maths, je n’étais pas une flèche non plus. C’était essentiel pour moi de me concentrer à fond. Tu vois, c’est un peu la même chose aujourd’hui quand j’écris un article sur mon blog ou que je prépare mes idées pour une vidéo.

Mon conseil, c’est d’éviter à tout prix les musiques où tu comprends les paroles en français notamment. Oui, ta passion pour Céline Dion va devoir attendre.

Je suis désolé.

Et puis, il y a quand même un deuxième avantage non négligeable à s’habituer à travailler dans le silence. C’est que lorsque tu seras en épreuve de bac, de concours de partiels ou devant un DST, tu ne pourras pas mettre de musique. En revanche, tu devras réussir à te créer une bulle, donc être capable d’hyper concentration dans une salle où il y a d’autres gens. Pour moi, par exemple, c’était une vraie galère, car le moindre bruit venait me distraire et je commençais à regarder ailleurs pendant mes épreuves.

Et quand tu fais quatre heures de philo à te creuser la tête, je peux t’assurer que le moindre prétexte était bon pour moi et pour ça, comme beaucoup de sherpas, j’ai trouvé une parade qui est pas mal. C’est de couper du reste du monde en enfilant des boules Quiès.

D’où un aparté très important sur le choix des boules quiès.

Ou plutôt, devrais je dire, les bouchons d’oreilles.

Alors, en fait, t’as trois choix possibles. Le premier, c’est les fameux bouchons en cire, ces bouchons.

si j’arrive à les ouvrir. Ils isolent vachement bien du bruit parce que tu vas faire chauffer la cire en la malaxant comme ça, ça va épouser la forme de ton conduit auditif. Ensuite, ça va vraiment bien t’isoler du bruit. Je sais que Etienne est un grand fan. Mais c’est vrai que moi, j’avoue que la sensation dans l’oreille est un peu bizarre et ça a un certain coût. Ce n’est pas excessivement cher, mais c’est vrai que ça coûtera un peu plus cher que notre deuxième version, qui est le bouchon en mousse.

Ça a l’avantage d’être un budget encore plus faible. Donc tu peux acheter des gros paquets comme ça et tu vas pouvoir en changer régulièrement. Parce que oui, ça se salit vite, ça se met facilement. Par contre, ça isole pas extrêmement bien du bruit. Donc, c’est une solution que moi, je préférais parce que je la trouvais plus pratique. Mais ce n’est pas non plus le must optimal pour s’isoler du bruit si t’es vraiment très, très sensible.

Dernièrement, on m’a parlé des bouchons alpine sleep soft et music safe. J’ai jamais testé. C’est des sortes de petits bouchons que tu enfiles dans l’oreille. C’est apparemment assez facile à placer. C’est confortable et surtout, c’est lavable à la main, donc réutilisable. On te laisse essayer. Tu me diras ce que t’en as pensé. Et pour finir sur cet aparté, si je suis totalement honnête, j’utilise aujourd’hui plus du tout de boules quiès, car je suis passé uniquement à des écouteurs et des casques anti-bruit que je trouve plus efficaces et moins contraignants pour travailler.

Oui, parce que tu peux y décider de pas y mettre de musique, mais juste d’activer la fonction antibruit. Et auquel cas, bah, selon moi, t’as le meilleur des deux mondes. Car tu peux choisir de passer de l’écoute de musique au silence le plus complet. Mais te concernant, il fallait quand même que je te parle de ces fameux bouchons d’oreille, car c’est super utile et sensible aux bruits. T’as des examens. Parce que pendant les examens, c’est évidemment interdit d’avoir des écouteurs ou un casque.

D’ailleurs, on envisageait de faire un petit test pour comparer des casques et des écouteurs qu’on utilise au quotidien. Donc, n’hésite pas à nous dire en commentaire si ça t’intéresse ou si t’as d’autres tests de produits que t’aimerais bien avoir. Et j’en profite aussi pour te dire de t’abonner et d’activer la cloche si tu aimes bien ce qu’on fait, c’est pas tout. Mais revenons à nos moutons avec notre troisième. Tu peux te mettre des musiques à un rythme d’antimatière forte pour te motiver et mieux travailler.

En gros, tu vois que tu maîtrises bien une matière.

Écouter de la musique en travaillant, ça peut t’aider à rentrer régulièrement dans l’état dit de Flow et à y rester.

Qu’est ce que c’est que le flow? C’est en fait un état de productivité intense et éphémère, d’hyper concentration. Et où tu es extralucide, pendant lequel tu peux abattre vraiment énormément de travail. C’est vraiment assez magique. C’est un état de semi-transe où tu es hyper positif. Et pour la petite histoire.

Ça a été défini par un psychologue hongrois. Je n’arrive jamais à prononcer le nom Mihaly…

Bref, l’idée derrière ce point, c’est que lorsque tu commences à bien consolider les fondamentaux dans une matière, tu peux alors te laisser porter par le rythme des musiques que tu écoutes, qui doit dès lors être assez rapide. Tu vas pouvoir abattre des montagnes et des montagnes de taf. On a remarqué que chez pas mal de Sherpas, la musique pouvait servir à rentrer dans ces phases de flow. Alors si c’est le cas pour toi, n’hésite pas à mettre un casque ou des écouteurs pour t’y plonger.

Pour ma part, j’adore les casques Bose Bluetooth et leur fonction pour t’isoler du bruit extérieur. Comme ce quiet confort 35, je crois. Mais t’as apparemment, leur nouveau modèle headphones 700 qui est vraiment cool mais un peu cher. T’as aussi bien sur les AirPods de nouvelle génération qui ont une très bonne fonction d’isolation extérieure. Ça tient très bien dans l’oreille. Je trouve ça assez pratique et en plus ben si tu vas à la BU, ça prend beaucoup moins de place qu’un casque.

Et enfin, si tu as un peu moins de budget. Tu peux penser à ce Plantronics backbeat Pro 2. C’est bien aussi. Ca isole bien du bruit extérieur, c’est pour un budget un peu plus réduit. Evidemment si tu n’as pas du tout du tout le budget, prends toi des casques ou des écouteurs qui coûtent encore moins cher. Tu demandera une évolution à Noël.

Qu’est ce que tu dirais de parler du type de musique à privilégier pour rentrer dans le Flow ?

Pour ma part, ce qui fonctionne le mieux, c’est la musique classique et pour Etienne, c’est l’électro. Le plus important, selon nous, pour tomber dans le flow, c’est vraiment de choisir des morceaux à rythme fluide et élevé. Et dès que tu seras vraiment concentré sur tes tâches, il y a un phénomène qui est propre au flow qui va se produire. Ton cerveau va littéralement se cadencer au rythme de la musique, mais à un rythme bien élevé.

Tu vas a priori abattre vraiment pas mal de taf. Comme tu vas le découvrir, chaque personne est un peu différente là dessus, mais on a remarqué que les morceaux avec pas mal de basses, avec des percussions présentes pour marquer le rythme fonctionnait assez bien. Vraiment, les seuls morceaux que tu dois proscrire selon nous, c’est des musiques avec des paroles que tu pourrais comprendre et que tu te mettrais à écouter parce que là, ça briserait immédiatement ta concentration. Et enfin, on a remarqué que l’effet était vraiment décuplé si tu écoutais en boucle un même morceau, une playlist qui est constituée de morceaux avec des rythmes proches. C’est vraiment la meilleure solution pour te conditionner à des entrées rapides dans le Flow. Le seul petit bémol qu’on voit avec ça, c’est qu’avec le temps et par accoutumance, tu as certains morceaux qui vont perdre de leur efficacité, ça sera vraiment à toi de les tester et de trouver de nouvelles musiques pour enrichir tes playlists et vraiment réussir à te conditionner l’entrée de flow.

Vu qu’on est cool, voilà une petite liste de morceaux qui fonctionne bien pour une majorité d’étudiants.

Cela va te permettre ensuite d’affiner et de créer tes propres playlists. On te met bien sur la liste en description et vu qu’on est vraiment vraiment cool, on est même allé plus loin et on a carrément fait une playlist Spotify avec les morceaux qu’on préfère pour travailler. Si tu veux nous aider à la peaufiner, mettre les morceaux préférés pour travailler en commentaire et on l’enrichir. Et si c’est bien d’écouter de la musique pour travailler,

si tu galères vraiment de ouf en cours avec, tu veux progresser plus vite. Je te rappelle quand même qu’on propose toujours sur notre site des profs particuliers incroyables pour t’accompagner et t’aider à réussir tes études. Peu importe que tu aies du mal au lycée, à l’université ou en prépa. Ces profs particuliers aujourd’hui sont à HEC, à l’X, à Sciences Po, à la Sorbonne, à Assas. Ils connaissent vraiment tes difficultés puisqu’ils sont passés par là. Ils sont vraiment là pour aider à les surmonter.

Le premier cours est gratuit, donc n’hésite pas à tester, à nous dire si ça t’a été utile.

Et que faire si t’as la flemme de peaufiner tes playlists au fur et à mesure sur Deezer ou Spotify.

J’ai une solution qui est vraiment pas mal pour toi. Il existe plein d’applications mobiles qui sont trop cool et qui favorisent le travail en musique. Je te conseille de jeter un coup d’oeil après Brain FM, à Noisli ou encore à Simply Noise, je crois. Ce sont toutes des radios en ligne qui diffusent des musiques qui sont définies par un algorithme. Bien sûr, tu vas me dire que c’est un peu bizarre, mais ces séquences musicales et sonores, elles sont spécialement étudiées pour t’aider à travailler.

Il y en a même qui s’adaptent à ton profil pour devenir de plus en plus efficaces avec le temps. Bref, c’est vraiment pas mal du tout pour t’installer dans du Flow, t’as compris que ce soit en complément ou une pure alternative des musiques que t’écoutes en streaming. Ces solutions font des miracles en te permettant vraiment d’élargir le genre de musique que t’es susceptible d’écouter. Et pour ma part, je kiffe vraiment la version focus de Brain.fm. Tu lances le truc pendant deux heures.

après, t’es vraiment hyper concentré et la musique t’aide à rentrer dans le flow. Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui. J’espère que cette vidéo t’a plu. Si c’est le cas, on te laisse lâcher un pouce bleu, t’abonner sur YouTube et Insta et active la cloche pour être tenu au courant de la sortie des prochaines vidéos. Et pour ma part, j’espère te retrouver très bientôt pour te donner des techniques utiles pour tes études.

 
❤️  Cet article t'a plu ? Alors suis-nous sur Instagram et parle de nous à tes amis !

🎬  Tu peux aussi t'abonner à notre Chaîne YouTube pour découvrir nos conseils en vidéo !

✏️  Envie de participer à l'aventure ? Rejoins ici notre communauté de rédacteurs et contribue à la réussite d'un tas d'étudiants !

💡  Et sinon, comme d'hab', tu peux nous poser tes questions sur l'article juste en-dessous !
Banniere Newsletter Hack Blog Version Mobile V3

William Mievre

Passé par une Prépa HEC puis l'ESCP, j'ai donné des centaines d'heures de cours particuliers avant de créer Les Sherpas avec Etienne. Passionné d'éducation, je te partage désormais mes meilleurs conseils afin de t'aider à réussir et t'épanouir dans tes études. Cheers ! ✌️💖

Progresse en cours avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir Progresse avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir