Travailler les Maths en Bizuth

Mais comment travailler les Maths en Bizuth ?

Tu débarques du Lycée, et une chose est sûre, il y a peu de chances pour que tu sois d’emblée bien préparé(e) à ce qui t’attend. Pour ne pas prendre de retard, il va s’agir de travailler les Maths intelligemment et efficacement. Voyons comment.

Comble d’abord tes lacunes en Maths !

Tu as peut-être des lacunes du lycée, ou même du collège, qui trainent. Ta priorité avant la rentrée doit être de les éliminer. Si tu es assez autonome, commence par être d’une absolue honnêteté avec toi-même et dresse une liste aussi détaillée que possible des notions sur lesquelles tu te sens fragile. Revois alors les notions attenantes dans un cours de Maths de qualité, puis fais des exercices d’application de cours autant que nécessaire pour que ces notions soient bien comprises et ancrées. C’est le seul type de devoir de vacances utiles que tu peux t’imposer avant de commencer ta prépa.

Ton objectif à l’issue des grandes vacances doit être simple : arriver à la rentrée avec des bases solides en Maths, aucune fragilité (ou le moins possible en tous cas), pour être prêt à commencer sur les chapeaux de roues.

Si tu n’es pas sûr(e) de pouvoir te dépatouiller, que tu as peur de ne pas réussir à aller à l’essentiel, ou que tu te sens submergé(e) face à la tâche à accomplir, tu peux aussi te faire aider. Pourquoi ne pas essayer avec un de nos Sherpas ?

Note que tu paieras toujours tes lacunes cash en prépa, peu importe la matière. Les sujets de DS sont conçus pour d’abord te tester sur toutes les notions de base, et pour mettre en évidence une incompréhension de ces notions. Si au Lycée il est possible de faire illusion en cachant des lacunes sous le tapis, c’est absolument impossible en prépa. C’est une des premières justifications des notes extrêmement faibles que se tapent les étudiants en arrivant, d’où l’interêt pour toi de t’en prémunir au plus vite.

Quel volume de travail accorder aux Maths en Bizuth ?

Les Maths sont une matière fiable, à rendement exponentiel.
(Pour en savoir plus, lis notre article « must read » sur comment construire un article)

Concrètement, cela veut dire qu’il faut avoir la foi. Les progrès en Maths mettent beaucoup de temps à arriver.
Mais une fois qu’ils arrivent, c’est « le déclic ! » Pas d’illumination, mais plutôt une prise de recul progressive sur la matière est un décollage de tes résultats. Plus ton déclic arrivera tôt, plus tu finiras haut le long de la courbe de progrès en Maths. Donc plus tu as intérêt à investir dans les Maths, car c’est certainement la matière la plus fiable des concours !

Le tarif est simple : fais des Maths absolument tous les jours. Au moins 2h, 3h étant l’idéal. Tu as besoin d’une séance de 4h par semaine, par exemple le dimanche matin, pour gagner en endurance et faire de bonnes doses d’exercices.

Faut-il apprendre son cours par coeur ?

En Prépa, tout le monde te dira « apprenez votre cours de Maths par coeur, et tout ira bien« . Ce conseil tient clairement du poncif. Et tu t’en doutes, nous ne sommes pas pleinement d’accord, tout repose sur quelques importantes nuances.

Apprendre son cours par coeur, quand on débarque du Lycée, d’autant plus si on est fragile est une absolue galère ! Le risque est trop grand de le faire bêtement, sans se poser de question, et c’est d’autant plus vrai qu’on n’est pas à l’aise en Maths. Tu vas te retrouver face à des hiéroglyphes complexes, que tu auras du mal à traduire. Tu ne dois donc absolument pas apprendre ton cours par coeur si tu ne le comprends pas parfaitement, et c’est bien là toute la subtilité.

On ne compte plus le nombre d’étudiants qui apprennent leur cours pour se donner bonne conscience, en espérant que « par porosité », le cours leur permettra de bien faire des exos…ce qui ne fonctionne pas de cette manière. Tu as besoin d’entraînement.

Il est bien plus important de réussir à faire correctement les exercices d’application basiques, quitte à parfois devoir un peu revenir au cours lors des premiers jours, plutôt que de savoir son cours, mais de ne savoir absolument rien faire face à une question. Le cours est un moyen, pas une fin.

Bien sûr, sur la durée, tu vas devoir apprendre parfaitement ton cours, c’est ce qui te permettra d’éviter de faire des erreurs et d’appliquer parfaitement les théorèmes, mais pour nous, cela vient dans un second temps, une fois que tu as déjà comment utiliser tes théorèmes. Apprendre ton cours sera alors d’autant plus simple.

Mettre en place une boucle cours-exercices.

Concrètement voici comment t’y prendre pour travailler ton cours à chaque chapitre.

0. Pas besoin de prendre en note le cours de ton prof. Il ne sera jamais aussi bien que celui du Formulaire de Mathématiques de Sylvain Rondy. C’est tout simplement le meilleur livre de cours pour travailler en prépa HEC, tu as l’essentiel à savoir, sans démonstrations superflues. Les exemples sont parfaitement clairs et permettent de mettre facilement le cours en application. Si tu t’en tiens à ce cours, tu auras tout ce qu’il te faut.

Le voici en ECE et en ECS.

1. À chaque nouveau chapitre, commence toujours par travailler à fond ton cours, pour le comprendre.
Passe en entier sur le chapitre concerné, lis les théorèmes, comprend parfaitement les exemples.

Pour simplifier : on te présente un tournevis, comprend qu’un tournevis, ça sert à visser des vis.

2. Une fois que c’est fait, attaque-toi à des exercices d’application directe du cours.
Essaie de visser tes premières vis. Ce n’est pas forcément aussi simple qu’il n’y paraît !
Fais autant d’exos simples que nécessaire jusqu’à ce que tu te sentes vraiment à l’aise.
Et non, ce n’est pas ridicule de faire des gammes très basiques pour commencer. Qui essaie de faire des pistes rouges quand il sait à peine skier ?

3. Une fois que c’est fait, reviens une nouvelle fois à ton cours, mais cette fois apprends-le par coeur.

4. Maintenant tu peux t’attaquer à des exercices plus durs. Sois très graduel(le) dans ton approche. Brûler des étapes est inutile, tu te retrouverais à sécher pendant de longues minutes devant un exercice, et c’est tout sauf rentable. C’est le moment de faire (ou reprendre) les exercices de ton/ta prof.

5. Note qu’il est souvent difficile de faire ses exercices en avance, et que tu ne dois pas t’inquièter si tu n’y parviens pas. Il est bien plus normal de laisser la prof faire les corrigés en cours, d’être très attentif pour bien comprendre ce qui se passe, et avoir une prise de note dépourvue de toutes erreurs, pour ensuite reprendre les exercices chez soi.

6. Plus tu gagneras en agilité, plus tu seras capable de te confronter directement aux exercices.

7. Passe au chapitre suivant.

8. Si tu as un chapitre de retard, raccroche directement les wagons et recule à la classe. Tu as besoin d’être à 100% présent(e) pendant tes cours.Tu rattraperas ton retard pendant tes vacances !

Comment faire des exercices ?

Ne multiplie pas les exercices.
Mieux vaut une compréhension fine des exercices classiques de chaque chapitre, plutôt que des passages superficiels sur de nombreux énoncés, sans ce que cela ne laisse de trace. L’idée est simple : essaie de déterminer les notions classiques de chaque chapitre, ou demande à un camarade/ami/professeur de te les lister. Il ne te reste plus qu’à faire des exercices ciblés. Vise toujours la qualité plutôt que la quantité.

À nouveau, se confronter à des exercices d’emblée trop difficiles constitue de la perte de temps.
Certains professeurs, notamment dans les prépas bien classées, mettent la charrue avant les boeufs… en envoyant leurs élèves à la boucherie face à des sujets beaucoup trop durs pour commencer. Oui, cela forge le mental, mais ce n’est pas idéal pour progresser, surtout si l’on est fragile, d’autant que c’est frustrant et décourageant.

Si tu as l’impression d’aller trop vite, essaie de te consolider autant que possible. Et si vraiment tu te sens perdre pied, évite de chercher les exercices, mais reprend plutôt les corrigés de ton prof, tu éviteras de sécher sur un exercice de Maths pour rien et tu commenceras à acquérir des réflexes en observant.

Faire des annales en Bizuth est difficile : tu n’as pas abordé assez de chapitres du cours. Tout dépend de ton niveau, mais nous aurons tendance à nouveau à te servir de cette année pour consolider tes bases et n’avoir absolument aucune lacune. Dès que tu auras atteint ce premier niveau de maîtrise, tu pourras te lancer sur les annales EDHEC et EML qui sont excellentes pour repérer toutes les démarches classiques des concours. Par pitié, garde les sujets de Parisiennes pour ta Carrée.

Prends toujours en compte ton niveau.

Si tu as des difficultés, pose des questions !
Tu peux avoir peur de ralentir la classe. On le comprend, mais tu ne peux dans aucun cas te laisser larguer.
Si besoin, va voir ta/ton prof à la fin de chaque cours. Pose-lui tes questions, même si tu te sens un peu bête, sois aussi transparent que possible sur ce qu’il y a dans ta tête, cela aidera ton professeur à diagnostiquer tes difficultés (si ton enseignant(e) est bienveillant). Normalement il ne doit pas y avoir de questions stupides à poser, dès que tu as travaillé ton cours et que tu peux le prouver. Si vraiment tu galères trop, et que tu as honte de tes questions, ne te laisse pas abattre : c’est un cercle vicieux qui pourrait t’empêcher de progresser. Ce serait alors peut-être le moment de te faire accompagner pour t’aider à reprendre confiance, et te faire mieux avancer.

Évidemment, si tu es plus à l’aise que la moyenne, rien ne t’empêche d’aller plus loin.
Vérifie à nouveau que tu maîtrises parfaitement toutes les bases, peaufine la compréhension de ton cours. Fais des gammes, et augmente ta vitesse de résolution des exercices. En fonction de comment tu te sens, et pourquoi pas après avoir demandé à ton prof, commence à faire des annales EDHEC. Cela se justifiera notamment si tu es dans les meilleurs de ta classe.

Évidemment, tire des leçons de tes DST.

Il est plus que probable que tes notes ne soient pas folichonnes…
Comme dit plus haut, vraiment, ne te décourage pas ! La priorité pour toi est d’observer des progressions, aussi petites soient-elles : même 0,25 point sera un progrès !

Reprends chacune des questions de tes DS, et vise pour commencer d’avoir absolument tous les points sur les questions que tu as pu traiter. Pour cela travaille dès maintenant ta rédaction. Prends de bonnes habitudes, soigne ton orthographe (oui !), encadre tes résultats (à la règle…). Tu te rendras service !

Courage, la route est longue, mais le voyage est tout aussi formidable que la destination !

Etienne Porche

Ancien de Franklin & Commercia, élève à l'ESCP et co-fondateur des Sherpas. Passé de minor à Major pendant ma prépa, je suis passionné par l'éducation et fan de méthodo. C'est pour cela que je partage mon savoir à de nombreux étudiants depuis 2014 !

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, moyenne: 4,56 sur 5)