prise de note

Une prise de note papier efficace en Prépa ou au Lycée.

« Han mais non, j’ai encore loupé un mot… Il a dit quoi le prof ? Mais si, tu sais, juste avant gouvernement ! ». Et voilà, il te suffit d’un pote un peu perdu pour que tu perdes le fil du cours à ton tour. Malheureusement, maintenant tout n’est plus écrit au tableau et il va falloir que tu te raccroches.

Avec un débit de parole moyen de 150 mots par minute et un rythme de rédaction de maximum 30 mots à la minute, ce serait cool de pouvoir appuyer sur pause ou de passer ton prof en slow-motion… Mais c’est impossible et tu n’arrives pas à tout écrire. Tu vas donc devoir faire des choix et te familiariser avec la méthode de la prise de note. Cette technique va te permettre de retranscrire de manière écrite et résumée ce que la/le prof t’explique à l’oral.

La prise de note manuscrite, tu n’es pas près de t’en débarrasser, alors autant commencer à adopter de bons réflexes le plus rapidement possible. Elle te sera non seulement utile pour toute la suite de tes études, mais également dans le monde professionnel. En effet, difficile d’imaginer Alice, 45 ans et directrice du service comptabilité, demander à son manager de répéter plus lentement les différentes causes de la hausse du prix des matières premières. Ça risquerait de mal se passer.

Ne noter que l’essentiel ✍🏻

L’erreur à ne surtout pas commettre est de recopier mot par mot ce que ton prof t’explique à l’oral.
On ne doute pas de tes capacités à écrire plus ou moins très rapidement, mais il suffirait de quelques mots compliqués ou d’une phrase bien longue pour que tu décroches complètement en quelques secondes.

Comment différencier ce qui est essentiel de ce qui ne l’est pas ?
Tout d’abord, écrire des phrases en entier ne te sera pas forcément utile et cela viendra réduire ton efficacité. En effet, à quoi bon écrire : « Nelson Mandela (né en juillet 1918 et mort en décembre 2013) a obtenu le prix Nobel de la paix en 1993. » quand tu peux simplement écrire « N. Mandela (1918-2013) : prix Nobel paix 93. » sans pour autant perdre le sens de ta phrase ? Cela va donc consister à supprimer certains mots de tes phrases tels que les adverbes, les pronoms et parfois même les verbes.

Quelles sont les choses essentielles à prendre en note ?

– Ton plan
C’est le plan qui te permet de structurer ta prise de note et de ne pas te perdre dans les méandres de tes cours. Pense à ne pas oublier titres et sous-titres, ainsi que l’introduction et la conclusion.
– Les idées et mots clés
Ces idées qui te semblent essentielles pour bien comprendre ton cours : ce sont les seules à noter. Pense aussi à écrire les noms propres, dates, chiffres, schémas et définitions qui constituent la majeure partie du temps des informations importantes.
– Les exemples
Les exemples sont importants, puisqu’ils peuvent te permettre de retenir plus facilement les idées clés. Attention cependant à ne pas tous les noter. Si tu as compris l’idée clé avec un seul exemple, ce ne serait pas forcément utile de noter les suivants.
-Les choses qui te semblent difficilement mémorisables
Difficile de retenir par exemple que la population européenne était de 512,6 millions d’habitants au premier janvier 2018 ou encore que la machine à vapeur a été inventée par James Watt en 1769.

Utiliser des abréviations

Les abréviations : c’est ce qui te fera gagner un temps considérable, utilise-les le plus souvent possible. « Gouvernement » ? Bien trop long ! Pourquoi ne pas simplement écrire « gvt » ? Alors, certes, la toute première fois tu devras peut-être chercher pendant 2 minutes la signification de toutes ces abréviations en relisant ton cours. Mais au bout de 4 ou 5 reprises, tu finiras très certainement par t’en souvenir ! Et il vaut mieux « perdre » ce petit temps d’adaptation maintenant que de rattraper tes cours écrits pendant des heures toute l’année alors que tu as des choses plus intéressantes à faire. « Gvt », « av. J-C » (pour avant Jésus Christ) ou encore « CCL » (pour conclusion)… Tu te créeras rapidement une liste d’abréviations utiles.

Bien entendu, les mots longs et qui reviennent souvent sont ceux pour lesquels tu dois trouver une abréviation en priorité. Peu importent celles que tu choisis : « gouvernement » peut aussi bien s’écrire « gvt » que « gouv. ». Le tout, c’est de s’en souvenir et de les utiliser le plus souvent possible pour arriver à suivre ce que raconte ton prof et comprendre ce qu’il dit en même temps.

Toutefois, supprimer des lettres à un mot n’est pas le seul moyen de jouer avec les mots pour gagner du temps.

La force des symboles

Encore plus puissant : tu peux également te servir de simples lettres ou symboles pour remplacer des mots entiers : Y pour le PIB (Yield), X pour exportations, M pour importations, L pour travail (Labour), ou encore K pour capital (et cela ne sort pas de nulle part, ce sont des abréviations souvent utilisées).

Tu peux également utiliser des symboles comme + (plus) et – (moins) ou encore ↗️ pour désigner une hausse et ↘️ pour désigner une baisse.

Pour des enchaînements logiques, use et abuse des flèches : ➡, cela fait gagner un temps fou !

Tu as des symboles plus ou moins fréquents ; mais, encore une fois, n’hésite pas à te créer ton propre dictionnaire de signes (bon sans celui-là peut-être : 👌🏻). Il est également possible d’utiliser des signes à la place de son. Tu vas par exemple rencontrer beaucoup de mots terminant par –tion (présentation, diminution, manifestation …), alors pourquoi ne pas remplacer ce son par un simple °, ce qui donnerait donc : « présenta° » ou « administra° ».

Le langage SMS : la fausse bonne idée

Enfin, tu pourrais être tenté(e) d’utiliser le langage SMS. En soi, c’est une méthode à part entière pour simplifier l’écriture en ne tenant pas compte des règles d’orthographes et de grammaire. Cela peut certes permettre d’écrire plus rapidement, mais on n’est vraiment pas fan : le risque est trop grand de perdre en qualité orthographique. Il vaut mieux perdre quelques mots à l’oral que d’écrire « sa veu dir kil ai né en 1908 ». Savoir prendre des notes vite, c’est bien. Rester bon en orthographe, c’est aussi super important : beaucoup de gens se font une mauvaise réputation à cause de leurs emails mal écrits…

Évite à tout prix le « mode secrétaire »

Un danger à absolument éviter, c’est le passage en pilotage automatique quand tu prends tes notes, c’est-à-dire noter ton cours sans réfléchir, comme un scribe.Tu dois impérativement être super concentré(e), même si c’est difficile, pour retenir ce que tu écris. Car c’est bien en cours que tu fais 70% du travail de mémorisation. En plus, il n’y a rien de pire que de rentrer chez toi pour retomber sur ses notes et les découvrir à son bureau. C’est de la pure perte de temps !De la concentration, de la concentration, tu vas y arriver. 💪🏻

Faciliter ta relecture

Pour que ta relecture soit rapide et efficace, il paraît nécessaire de prendre des notes de manière claire et lisible. Imagine si à 2 jours de ton examen d’histoire-géo, tu n’arrives pas à comprendre la moitié de ce que tu as pris en note pendant les cours ?

Pour éviter ce type de soucis, adopte d’emblée un code de mise en page.
Utilise des couleurs pour différencier les parties de ton cours et pour hiérarchiser les informations (par exemple : les définitions en rouge ou les titres en vert). Écris les noms d’auteur en majuscules, stabilote-les, ils ressortiront davantage de tes cours. Souligne (à la règle… ou avec ta carte étudiante 😉) les titres d’oeuvres. Mets les citations entre guillemets, et si tu y arrives en italique.

N’hésite pas à sauter des lignes pour aérer ton texte, souligne les mots clés ou encore fais des schémas si tu es plutôt visuel.

Mais, attention, cela ne doit pas te faire perdre du temps lors de ta prise de notes : tu peux en revanche la compléter après les cours en rentrant chez toi. Que ce soit fait pendant ou après le cours, avoir des notes bien organisées et claires te permettra de gagner un temps fou lors de la relecture de tes cours, en plus de t’aider à mémoriser plus facilement.

Bref, la prise de note, au début, ce n’est sans doute pas toujours évident. Tout est question d’entraînement !
Au fur et à mesure, tu vas commencer à prendre des notes plus rapidement et de manière plus efficace. Il n’existe pas une seule technique de prise de note, à toi donc de trouver la technique qui te convient le plus (l’ordinateur est d’ailleurs aussi très pratique…quand il est autorisé). Avec toutes ces astuces, tu devrais déjà être capable de t’en sortir au mieux ! Force et honneur ! (comprendre : « frce + hneur ») 🎉

Camille Bonnet

Diplômée d'école de commerce, ancienne de Mannheim et amie des Sherpas. Voyageuse, judokate et psychologue à mes heures perdues, j'aime apprendre des autres et communiquer des ondes positives.

Nos lecteurs ont apprécié cet article
Et toi ? As-tu aimé ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (7 votes, moyenne: 4,86 sur 5)